La Cour Suprême de Finlande ordonne la dissolution d’un groupe néonazi

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

HELSINKI

Dissolution d’un groupe néonazi. Mardi 22 septembre, la Cour suprême finlandaise a ordonné au groupe néonazi Nordic Resistance Movement (PVL) de cesser ses activités, et ce, en invoquant la protection du bien général de la société.

La juridiction a estimé que le groupe avait enfreint la loi à plusieurs reprises et agi contre les codes moraux acceptés tels que les droits de l’homme et l’égalité, bien que le mouvement ait défendu son existence et ses actions sur fond de liberté d’expression. La dernière fois qu’un mouvement à motivation politique a été interdit en Finlande remonte aux années 1970. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

INSTITUTIONS EUROPÉENNES

Un report « pratique ». Le président du Conseil européen, Charles Michel, a reporté à la semaine prochaine le sommet des dirigeants européens initialement prévu jeudi et vendredi (24 et 25 octobre). Celui-ci est désormais en quarantaine après avoir été en contact avec un agent de sécurité ayant été testé positif au Covid-19. Ce report semble tomber à pic pour deux raisons : premièrement, il n’y a pas eu d’unanimité pour imposer des sanctions contre le Belarus en raison du veto de Chypre, ce qui porterait gravement atteinte à la crédibilité de l’UE. Deuxièmement, des sources à Paris ont révélé que l’ordre du jour du sommet pourrait changer, y compris les discussions sur le prochain budget de l’UE et l’état de droit. Selon des rumeurs, M. Macron devrait rencontrer le Premier ministre hongrois Viktor Orbán cette semaine afin d’accroître la pression sur Budapest à ce sujet. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

BERLIN

Les « grèves d’avertissement » du secteur public. Les employés du secteur public de plusieurs Länder ont lancé une « grève d’avertissement » hier (22 septembre) afin d’intensifier les pressions dans un conflit portant sur les salaires de 2,3 millions d’employés, après l’échec des négociations collectives.

Les manifestations ont touché les autorités des Länder et des municipalités ainsi que les hôpitaux et les garderies. Alors que les opposants présentent cette initiative comme une tentative des employés de tirer profit de la pandémie, un sondage montre que 63 % des Allemands soutiennent ces grèves. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Emmanuel Macron appelle l’Europe à affirmer sa souveraineté à l’ONU. Dans un discours enregistré à l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies, le président français a présenté sa vision des relations internationales en période de crise sanitaire et économique.

À six semaines de l’élection présidentielle américaine, il insiste sur la notion de souveraineté : celle de l’Union européenne (UE), qui doit être consolidée pour exister entre les États-Unis et la Chine, et celle des autres peuples, de la périphérie russe au Moyen-Orient, dont la France veut soutenir les aspirations légitimes, sans ingérence.

Il a également fait référence à la Turquie : « Nous respectons la Turquie, nous sommes prêts au dialogue avec elle, mais nous attendons d’Ankara qu’elle respecte la souveraineté européenne, le droit international, et qu’elle clarifie son action en Libye et en Syrie ». (Anne Damiani, Euractiv France)

BRUXELLES

Code couleur et ajustements de la bulle sociale. Le Conseil national de sécurité belge se réunit ce mercredi (23 septembre) pour évaluer la situation actuelle du Covid-19 et discuter de l’adaptation des mesures en vigueur. Il se pourrait qu’un plan à long terme relatif à un code couleur soit mis en place et que les bulles sociales soient sujettes à des modifications. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

L’Autriche occidentale introduit un couvre-feu dans les restaurants. Les Länder de l’ouest de l’Autriche ont décidé de forcer les restaurants et les bars à fermer plus tôt, soit à 22 heures et non à 1 heure du matin, en raison de l’augmentation des cas de Covid-19 dans le pays. Bien que le chancelier Sebastian Kurz (ÖVP) ait demandé au reste de l’Autriche, en particulier à Vienne, de faire de même, les États fédérés ont jusqu’à présent refusé.

Le gouverneur de Salzbourg, Wilfried Haslauer (ÖVP), a déclaré que l’une des principales raisons du couvre-feu était d’empêcher les avertissements pour les voyages, qui sont préjudiciables au tourisme hivernal. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LONDRES

Covid-19 : Johnson impose de nouvelles restrictions. Les bars et restaurants devront fermer à 22 heures dans le cadre d’une série de nouvelles restrictions liées au coronavirus, alors que le Royaume-Uni fait face à une deuxième vague de contaminations.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a signalé que les nouvelles restrictions seraient probablement en place pendant six mois. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

Le centre de données irlandais de TikTok. TikTok a admis qu’il ne transférera pas rétroactivement toutes les données personnelles de l’UE vers son nouveau site de données en Irlande lorsque l’installation sera terminée l’année prochaine, une décision qui pourrait susciter l’inquiétude des militants de la protection des données en Europe. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

ATHÈNES

Pourparlers avec la Turquie. La Grèce et la Turquie ont convenu d’un nouveau cycle de pourparlers exploratoires, a annoncé le ministère grec des Affaires étrangères. Les médias grecs indiquent qu’une visioconférence entre le président du Conseil européen Charles Michel, la chancelière allemande Angela Merkel et le président turc Recep Tayyip Erdoğan a débloqué les discussions.

L’ordre du jour de ces discussions reprend notamment la définition de la zone économique exclusive et la volonté de chacun d’engager un dialogue officiel sur les conditions à remplir. La pression de la Turquie pour ajouter la démilitarisation des îles de la mer Égée n’est pas incluse. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

BELGRADE

Richard Grenell : Les États-Unis vont tenir leurs promesses. Richard Grenell, l’envoyé spécial du président américain pour le dialogue Belgrade-Priština, a déclaré hier (22 septembre) à Belgrade que les États-Unis étaient sérieux quant au respect de leurs promesses envers Belgrade et Priština. « Nous voulons tenir les promesses que nous avons faites plus tôt, nous ne voulons pas nous contenter de paroles, mais nous souhaitons nous concentrer sur le développement économique au profit de la population », a déclaré M. Grenell aux journalistes. (Euractiv Serbie)

BRATISLAVA

La loi limitant l’accès à l’avortement perd du terrain. La commission des soins de santé du parlement slovaque n’a pas approuvé un nouveau projet de loi sur l’avortement, qui prévoit la collecte de données détaillées sur les raisons motivant la décision d’une femme, une période de réflexion obligatoire de 96 heures avant que l’intervention puisse être pratiquée et un deuxième avis médical obligatoire lorsqu’un avortement est indiqué pour des raisons médicales. Bien que le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe ait récemment critiqué le projet de loi, celui-ci peut encore être adopté en plénière, mais avec quelques amendements. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER