la façade méditerranéenne de l’UE appelle à plus de solidarité en matière de migration

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe. [EPA-EFE/FERNANDO CALVO]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

MADRID | ROME | ATHÈNES | LA VALLETTE

Les dirigeants de l’Espagne, de l’Italie, de la Grèce et de Malte ont appelé mercredi (25 novembre) à une plus grande solidarité européenne avec les États membres les plus touchés par les flux d’immigration clandestine.

La déclaration commune a été signée lors d’un sommet hispano-italien qui s’est tenu à Palma de Majorque par le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez, le Premier ministre italien Giuseppe Conte et leurs homologues grec et maltais – Kyriákos Mitsotákis et Robert Abela.

Toutefois, ils ont exigé une plus grande solidarité de la part du reste de l’UE, et pas seulement des pays par lesquels les flux migratoires entrent, et ont demandé que cet aspect soit clairement défini dans le nouveau pacte européen sur la migration et l’asile de la Commission européenne.

L’appel méditerranéen les met une fois de plus en conflit avec les pays du groupe de Visegrad, qui ont déjà rejeté les plans de « solidarité obligatoire » de l’UE pour le traitement des migrants. (Euroefe)

BERLIN

Le cabinet ministériel allemand accepte un paquet « antiracisme » d’un milliard d’euros. Le comité interministériel sur l’extrémisme de droite et le racisme a approuvé mercredi (25 novembre) 89 mesures pour lutter contre la montée de l’extrémisme de droite et du racisme dans le pays. Ces mesures seront présentées à l’ensemble du cabinet la semaine prochaine. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Pas de Noël à la neige pour les Français. C’est ce qu’a annoncé Emmanuel Macron mardi soir (24 novembre) lors de son allocution télévisée concernant les nouvelles mesures sanitaires. La douche était glaciale pour les hôteliers en montagne et professionnels du ski qui attendaient une prise de décision à l’issue des concertations ouvertes avec les professionnels du secteur en début de semaine.

Ce revirement a attisé les mécontentements. « C’est avec stupéfaction que nous accueillons les annonces d’Emmanuel Macron alors que le Premier ministre Jean Castex nous a reçus hier », a martelé sur Twitter le président des Domaines skiables de France Alexandre Maulin.

Au niveau européen, si l’Allemagne et l’Italie semblent aller en direction d’une fermeture des stations, l’Autriche ou la Suisse songent à rouvrir leurs pistes. (Lucie Duboua-Lorsch, Euractiv France)

BRUXELLES

Le virus ralentit en Belgique. Le taux d’infection par la Covid-19 est désormais plus faible en Belgique que dans les pays voisins, les Pays-Bas, l’Allemagne, la France et le Luxembourg, a déclaré mercredi Steven Van Gucht, virologue et porte-parole interfédéral Covid-19. Il a toutefois averti que le pays n’était pas encore en situation sûre, car « la pression sur les hôpitaux certes diminue, mais elle reste élevée ».

Dans le même temps, le ministre fédéral des travailleurs indépendants, David Clarinval, s’exprimant avant la réunion du comité de consultation de vendredi (27 novembre), a plaidé pour que tous les magasins en Belgique soient rouverts « dès que possible », faute de quoi les Belges envisageraient d’aller faire leurs achats dans les pays voisins où les magasins restent ouverts. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

Des tests plus tôt. Les Länder occidentaux d’Autriche (Vorarlberg, Tyrol et Salzbourg) auront leurs tests dès le premier week-end de décembre afin de rendre la logistique plus gérable, a annoncé mercredi (25 novembre) le chancelier Sebastian Kurz. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LUXEMBOURG

Covid-19 : le Parlement luxembourgeois valide les nouvelles mesures. Les nouvelles mesures pour lutter contre la Covid-19 au Luxembourg entreront en vigueur jeudi (26 novembre), après le vote en leur faveur par 31 députés de la majorité DP-Déi-Gréng-LSAP. L’opposition, qui a voté contre les mesures, a critiqué leur « manque de cohérence ».

Les nouvelles mesures adoptées mercredi (25 novembre) visent à offrir une perspective d’amélioration d’ici à Noël, selon les membres de la majorité gouvernementale. (Anne Damiani, Euractiv.com)

LONDRES

Démission à la suite de la réduction de l’aide au développement. La décision du gouvernement britannique de réduire l’aide au développement a provoqué une réaction immédiate mercredi (25 novembre), lorsque la ministre au Développement durable et Territoire d’Outre-mer Liz Sugg a démissionné, dénonçant une décision « “fondamentalement mauvaise”. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

“Bon résultat” dans les négociations commerciales entre l’UE et le Royaume-Uni? Le Premier ministre irlandais Micheál Martin a déclaré mercredi (25 novembre) qu’il était encore temps d’obtenir un “bon résultat” dans les négociations commerciales entre la Grande-Bretagne et l’UE, bien que la cheffe de l’exécutif du bloc, Ursula von der Leyen, ait déclaré que le risque d’une scission sans accord le 31 décembre subsistait. (Euractiv.com avec Reuters)

HELSINKI

Covid-19 : clivage politique entre le gouvernement finlandais et la ville d’Helsinki. Bien que l’augmentation de 15 % des admissions à l’hôpital de la ville d’Helsinki ait entraîné la fermeture de plusieurs endroits, l’annulation d’événements publics et l’application de l’enseignement à distance, il semble y avoir un net clivage entre les principaux décideurs de la ville et le gouvernement, tant et si bien qu’ils perçoivent des difficultés à s’entendre sur le fait d’avoir ou non participé aux mêmes réunions. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

Retour à l’école d’ici à décembre ? Deux des partis de la coalition gouvernementale, le Mouvement 5 étoile et l’Italia Viva, demandent le retour de la scolarisation en présentiel à partir du 9 décembre. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

ATHÈNES

Sensibilisation à la Covid-19. Le gouvernement conservateur grec de la Nouvelle Démocratie veut obtenir un accord entre les partis sur une campagne de sensibilisation à la nécessité de vacciner la population contre la Covi-19. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

VARSOVIE

Le Sénat polonais s’oppose au veto du gouvernement sur le budget de l’UE. Le Sénat polonais a adopté une résolution préparée par la Coalition civique de l’opposition, appelant le gouvernement à adopter le projet de budget de l’UE négocié, auquel il a imposé son veto, à l’instar de la Hongrie. (Anna Wolska, Euractiv Pologne)

PRAGUE

Le ministère tchèque de l’Environnement se penche sur une “rivière empoisonnée”. Un autre polluant présumé a été trouvé dans la rivière tchèque Bečva, après la découverte en septembre de la contamination du cours d’eau au cyanure, tuant tous les organismes vivants sur une distance de 40 kilomètres, dont plus de 32 000 tonnes de poissons. (Ondřej Plevák, Euractiv République tchèque)

BRATISLAVA

Aveu de l’ancienne secrétaire d’État slovaque. L’ancienne secrétaire d’État au ministère de la Justice, Monika Jankovská, a commencé à coopérer avec les forces de l’ordre après neuf mois de détention. Elle a avoué avoir été impliquée dans des affaires de corruption au sein du gouvernement et du système judiciaire du pays. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer