La France met en place de nouvelles restrictions pour contenir la pandémie de Covid-19

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe. [EPA-EFE/BENOIT TESSIER]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

PARIS

La France renforce ses contrôles aux frontières. Entouré de six ministres, le chef du gouvernement français Jean Castex a égrainé jeudi soir les nouvelles restrictions pour contenir l’épidémie de Covid-19. Outre l’extension du couvre-feu à 18 heures sur tout le territoire « pour au moins 15 jours », « nous allons durcir fortement les conditions d’entrée sur le territoire national et renforcer les contrôles aux frontières », a clamé le Premier ministre. Dès lundi, tous les voyageurs provenant d’un pays hors Union Européenne devront présenter un test négatif au Covid-19 avant leur départ.

La propagation récente de variants au Covid-19 n’est sans doute pas étrangère à cette nouvelle mesure. C’est la première fois que la question des contrôles des frontières est autant évoquée par le gouvernement français, qui organise ses points sur l’évolution de la pandémie tous les jeudis soir. Aux côtés de Jean Castex, le ministre de la Santé Olivier Véran a fait le point sur la circulation du variant britannique dans l’Hexagone : « Il y a chaque jour entre 200 et 300 nouvelles contaminations au variant anglais en France ». Quant au variant sud-africain, le ministre a rappelé « qu’il n’y a que quelques cas de ce variant qui ont été détectés » dans le pays. (Lucie Duboua-Lorsch, Euractiv France)

BERLIN

Début de la conférence de la CDU pour le choix d’un nouveau chef. Aujourd’hui (15 janvier), la CDU ouvre sa conférence virtuelle du parti, et samedi, elle choisira son nouveau président. Les trois hommes en lice pour ce poste – le leader de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie Armin Laschet, l’ancien chef du groupe parlementaire Friedrich Merz et le député Norbert Röttgen – ont également une chance de devenir le prochain chancelier du pays. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

BRUXELLES

La Belgique déploie l’ouverture de centres de vaccination. Alors que le processus de vaccination est en cours dans les centres de repos, le gouvernement œuvre à la mise en place de centres de vaccination nationaux, qui, selon les informations du gouvernement, devraient être prêts en mars. (Alexandra Brozozowski, Euractiv.com)

VIENNE

Le ministre autrichien de la santé prévoit de vacciner 600 000 personnes d’ici à avril. « Environ 600 000 personnes » seront vaccinées au cours du premier trimestre de cette année, a annoncé le ministre autrichien de la santé Rudolf Anschober (Verts), ajoutant que 180 000 doses du vaccin Pfizer et 10 000 de Moderna avaient déjà été livrées à l’Autriche. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

HELSINKI

Les nationalistes d’extrême droite, en noir et bleu. D’anciens membres du parti populiste et nationaliste finlandais ont enregistré une association qui porte le nom de « Sinimusta » (noir-bleu), une référence directe et intentionnelle au mouvement d’extrême droite des années 1930. Le groupe commence maintenant à recueillir des signatures pour enregistrer un parti politique. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

TALLINN | HELSINKI

L’Estonie s’attend à l’inattendu. Le comportement imprévisible de la Russie dans la région de la Baltique et dans la politique internationale va probablement s’accroître dans les prochaines décennies, a déclaré le président estonien Kersti Kaljulaid à la chaîne de télévision finlandaise MTV3 dans une interview mardi. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

LONDRES | EDIMBOURG

Brexit : Le secteur de la pêche britannique est confronté à des pertes quotidiennes faramineuses. Le secteur écossais de la pêche paie les coûts « paralysants » des nouvelles exigences bureaucratiques pour l’exportation de ses prises vers l’UE, incitant les dirigeants du secteur à avertir que sans soutien immédiat du gouvernement, il pourrait y avoir des « pertes permanentes ». (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

L’Irlande pourrait perdre 2 milliards d’euros par an en cas de changement fiscal à l’échelle mondiale. Les recettes annuelles de Dublin au titre de l’impôt sur les sociétés pourraient diminuer de 2 milliards d’euros par an si de « très grands changements » sont apportés à l’architecture fiscale mondiale, mais un tel coup n’est pas imminent, a déclaré jeudi (14 janvier) le ministre des Finances Paschal Donohoe. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

ROME

Giuseppe Conte prêt pour une clarification politique au Parlement. Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a déclaré au Président Sergio Mattarella qu’il organisera une clarification politique au Parlement pour voir si une majorité de députés soutient toujours l’exécutif actuel. (Alessandro Follis, Euractiv.com)

MADRID

Le gouvernement espagnol doit présenter un plan de réforme pour accéder aux financements de l’UE. Le gouvernement espagnol élabore actuellement une « feuille de route » détaillée des réformes – notamment des modifications des retraites et du droit du travail du pays – afin d’accélérer l’accès aux financements de l’UE et d’atténuer l’impact économique de la pandémie de coronavirus. (Euroefe)

LISBONNE

Une sortie du charbon pour la fin de l’année. La centrale au charbon de Sines au Portugal a été mise hors service jeudi (14 janvier), laissant le Portugal avec une seule centrale au charbon encore en activité, dont la fermeture est prévue pour novembre. (Frédéric Simon, Euractiv.com)

ATHÈNES

Le Parlement ratifie l’accord gréco-français sur les avions de combat Rafale. Le Parlement grec a ratifié un contrat gréco-français pour l’acquisition de 18 avions de chasse Rafale avec le soutien de la majorité et de l’opposition, notamment de la Nouvelle Démocratie de centre-droit, de la SYRIZA de gauche, du Mouvement socialiste pour le changement et de la Solution grecque nationaliste. Seuls le Parti communiste grec et le DiEM25 ont voté contre la ratification. (Euractiv Grèce)

BRATISLAVA

La Slovaquie souhaite obtenir un « carton jaune » pour le pacte européen sur la migration et l’asile. La commission des affaires européennes du parlement slovaque a adopté un avis motivé en réponse à la nouvelle proposition de l’UE d’un pacte pour la migration et l’asile formulée dans le cadre de la procédure de subsidiarité de « carton jaune », qui permet aux parlements nationaux de contester les projets d’actes législatifs. (Zuzana Gabrizova, Euractiv Slovaquie)

BUDAPEST

Les règles de l’UE n’interdisent pas au gouvernement hongrois de commander le vaccin contre le chinois Sinopharm, a déclaré la représentation de la Commission européenne en Hongrie dans un communiqué de presse.

Une déclaration pouvant être perçue comme la dernière initiative du pays pour se détacher de Bruxelles, alors qu’il tente d’accélérer le processus de vaccination afin de surmonter les difficultés économiques issus de la pandémie. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

Subscribe to our newsletters

Subscribe