La ministre allemande de la Défense demande des sanctions personnelles à l’encontre de M. Poutine

Interrogé pour savoir si l’UE devait également se pencher sur le gazoduc Nord Stream 2 en vue d’éventuelles sanctions, la ministre allemande de la Défense a répondu que l’Union devait «  utiliser tous les outils à sa disposition  ».

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici


Aujourd’hui dans les Capitales

BERLIN

La ministre allemande de la Défense demande des sanctions personnelles à l’encontre de M. Poutine. Des sanctions plus sévères devraient être imposées au président russe Vladimir Poutine pour avoir déployé des troupes à la frontière ukrainienne, a déclaré dimanche la nouvelle ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht, à l’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag. Il devrait «  ressentir personnellement les conséquences  » de ses actions et ne devrait plus être autorisé à «  faire du shopping sur les Champs Elysée à Paris  », a-t-elle ajouté.

Alors que Moscou rassemble des troupes près de la frontière ukrainienne, les inquiétudes concernant une éventuelle offensive planifiée sur le pays ne cessent de croître.

L’UE et le G7 ont averti la Russie des «  conséquences massives  » d’une attaque contre l’Ukraine.

Interrogé pour savoir si l’UE devait également se pencher sur le gazoduc Nord Stream 2 en vue d’éventuelles sanctions, Mme Lambrecht a répondu que l’Union devait «  utiliser tous les outils à sa disposition  ».

La nouvelle ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, a également promis des conséquences diplomatiques et économiques «  sévères  » en cas d’agression russe. Vendredi, Mme Baerbock a envoyé l’un de ses secrétaires d’État en Ukraine. Selon le ministère des Affaires étrangères, cette mesure vise à exprimer la solidarité de l’Allemagne avec l’Ukraine.

Mme Lambrecht n’a pas non plus exclu l’envoi de soldats allemands en Ukraine, mais a déclaré que toute mesure prise devrait être étroitement coordonnée au sein des partenaires de l’OTAN et que «  toutes les autres options, y compris les sanctions économiques et la diplomatie  » devraient d’abord être épuisées, a-t-elle ajouté.

Ces commentaires ont été faits avant le premier voyage à l’étranger de Mme Lambrecht. Dimanche, elle s’est rendue en Lituanie, où elle a rencontré son homologue Arvydas Anusauskas et rendu visite à des soldats allemands de l’OTAN. «  Nous restons fermement aux côtés de nos partenaires et de nos amis  », a déclaré Mme Lambrecht lors d’une conférence de presse commune.

La ministre a également réaffirmé l’engagement du nouveau gouvernement à consacrer 3 % de son PIB à la défense, à la diplomatie et à l’aide au développement. Alors que les membres de l’OTAN se sont engagés à consacrer au moins 2 % de leur PIB à la défense, les dépenses de défense de l’Allemagne ne représentent actuellement qu’environ 1,6 % du PIB.

(Julia Dahm I EURACTIV Allemagne)

PARIS

Covid-19 : la France envisage le passe vaccinal d’ici la fin du mois de janvier. Le premier ministre devrait recevoir cette semaine les partenaires sociaux et les groupes parlementaires afin de discuter de la mise en place de ce passe vaccinal. La concertation portera notamment sur les détails de son périmètre d’application. C’est ce qu’a indiqué sur LCI, dimanche 19 décembre, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Il a précisé que le passe vaccinal sera obligatoire là où le passe sanitaire l’est déjà, mais qu’il pourra être étendu à d’autres lieux et à d’autres situations.

(Nelly Moussu | EURACTIV France)

VIENNE

L’Autriche impose un test PCR aux voyageurs vaccinés. Pour lutter contre la propagation du variant Omicron, l’Autriche a introduit lundi des conditions d’entrée sur son territoire plus strictes. Les voyageurs devront désormais présenter un test PCR valide en plus de leur passe sanitaire.

(Oliver Noyan I EURACTIV Allemagne)


ROYAUME-UNI – IRLANDE

LONDRES

Frayeurs pour M. Johnson après la démission de M. Frost. La ministre des Affaires étrangères, Liz Truss, sera chargée de négocier l’avenir du protocole d’Irlande du Nord après la démission surprise du ministre du Brexit, David Frost, samedi. M. Frost a démissionné en déclarant qu’il était déçu de la direction prise par le gouvernement de Boris Johnson, citant les décisions de réintroduire les restrictions sanitaires et l’incapacité à faire avancer le pays vers une économie à faible fiscalité et à faible réglementation.

DUBLIN

Le gouvernement irlandais ne prévoit pas de nouvelles restrictions cette année. Le gouvernement ne prévoit pas d’introduire de nouvelles restrictions sanitaires avant la fin de l’année, a déclaré un porte-parole du Premier ministre irlandais Micheál Martin.

(Molly Killeen | EURACTIV.com)


SCANDINAVIE ET PAYS BALTES

HELSINKI

Le plus grand réacteur nucléaire d’Europe reçoit l’autorisation de commencer les essais. En Finlande, l’autorité de sûreté radiologique et nucléaire a autorisé le cinquième réacteur nucléaire du pays à lancer et à réaliser des essais à faible puissance. Olkiluoto 3 (OL3) devrait commencer à produire régulièrement de l’électricité en juin 2022. Lire plus.

(Pekka Vänttinen | EURACTIV.com)

COPENHAGUE

Le Danemark puni pour l’efficacité de ses tests Covid, selon des experts. Le Danemark est puni sur la scène internationale pour l’efficacité de ses tests Covid, selon des experts danois qui estiment que le pays devrait plutôt être félicité pour sa capacité à détecter le variant Omicron. Lire plus.

(Charles Szumski | EURACTIV.com)


EUROPE DU SUD

ROME

Ursula Von der Leyen félicite l’Italie pour son économie en hausse, mais critique le chômage élevé chez les jeunes. «  L’économie italienne connaît une croissance plus rapide que jamais au cours de ce siècle  », a déclaré la commissaire européenne Ursula Von der Leyen lors d’un discours d’ouverture de l’année académique à l’Université Cattolica de Milan, tout en soulignant le problème du chômage élevé chez les jeunes. Lire plus.

(Eleonora Vasques | EURACTIV.com)


GROUPE DE VISEGRAD 

VARSOVIE

Les États-Unis préoccupés par une loi polonaise sur les médias visant le groupe Discovery. Les législateurs polonais ont annulé vendredi le veto du Sénat à un projet de loi controversé sur les médias, considéré comme visant la chaîne TVN, propriété de Discovery, qui est souvent critique à l’égard du gouvernement polonais.

(Mateusz Kucharczyk | EURACTIV Pologne)

PRAGUE

La position tchèque sur la politique climatique ne bougera pas d’un iota malgré la nouvelle direction. Les électeurs tchèques ayant abandonné le gouvernement populiste de l’agro-baron Andrej Babiš (Renew), la position du pays concernant l’agenda européen va changer. Toutefois, ce ne sera pas le cas pour la politique climatique et énergétique. Avec sa nouvelle coalition à cinq partis, la République tchèque restera du nombre des pays pro-nucléaire.

(Aneta Zachová | EURACTIV République tchèque)

BRATISLAVA

L’incitation de 300 euros du gouvernement slovaque pour convaincre les personnes âgées de se faire vacciner a échoué. Les 300 euros promis par le gouvernement aux personnes de plus de 60 ans qui se feraient vacciner contre la Covid-19 n’ont pas eu les effets escomptés jusqu’à présent, a reconnu le ministre de la Santé Vladimír Lengvarský.

(Michal Hudec | EURACTIV Slovaquie)


NOUVELLES DES BALKANS

SOFIA

Le nouveau gouvernement bulgare fait pression sur le procureur général. La nouvelle coalition au pouvoir fait pression sur le procureur général Ivan Geshev pour qu’il démissionne, estimant estime qu’il n’a pas les qualités requises pour occuper ce poste et qu’il ne parvient pas à lutter contre la corruption au plus haut niveau de l’État.

(Krassen Nikolov | EURACTIV Bulgarie)

ZAGREB

La campagne du référendum croate contre les passes sanitaires a recueilli suffisamment de signatures. Les résultats de la campagne référendaire du parti Most (Pont, droite radicale) contre les passes sanitaires et pour réglementer le travail de la cellule nationale de gestion de crise sanitaire devraient être connus mercredi, mais le parti a annoncé qu’il avait déjà suffisamment de signatures.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

BUDAPEST |  SARAJEVO

«  Nous opposerons notre veto aux sanctions de l’UE contre M. Dodik  », a déclaré le ministre hongrois des Affaires étrangères. Budapest opposera son veto à une éventuelle proposition visant à imposer des sanctions de l’UE à Milorad Dodik, membre serbe de la présidence tripartite de la Bosnie-Herzégovine, a écrit le ministre des Affaires étrangères hongrois, Péter Szijjártó sur sa page Facebook officiel. Il a rappelé que la nouvelle ministre des Affaires étrangères allemande, Annalena Baerbok, a récemment demandé l’introduction de sanctions contre M. Dodik.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

SKOPJE | PARIS

Emmanuel Macron va faciliter le dialogue Sofia-Skopje. Le président français Emmanuel Macron devrait prendre des mesures pour faciliter le dialogue Sofia-Skopje, prendre l’initiative pour faire avancer les choses, a déclaré l’ambassadeur de France Cyrille Baumgartner dans une interview à l’émission «  360 degrés  » de la chaîne TV Alsat.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)


AGENDA:

  • Pologne : Le président Andrzej Duda rencontre ses homologues lituanien et ukrainien dans le cadre du Triangle de Lublin à Huta, en Ukraine.
  • République tchèque : le nouveau ministre des Affaires étrangères, Jan Lipavský, se rend à Bratislava pour sa première visite officielle à l’étranger.
  • Bulgarie : le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis arrive à Sofia pour rencontrer le Premier ministre Kiril Petkov et le Président Rumen Radev.
  • Croatie : La Banque nationale (HNB) organise une cérémonie marquant son 30e anniversaire. Le président Zoran Milanović, le premier ministre Andrej Plenković, le vice-président du Parlement Željko Reiner, le gouverneur de la HNB Boris Vujčić et l’ancien gouverneur Marko Škreb prendront la parole à cette occasion.

***

[Édité par Sarantis Michalopoulos, Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Benjamin Fox, Zoran Radosavljevic, Alice Taylor]

Subscribe to our newsletters

Subscribe