La Pologne estime que le «  chantage  » de l’UE entrave les objectifs climatiques

La rétention des fonds européens via un «  chantage  » pourrait mettre en danger la transformation énergétique de la Pologne, a averti le Premier ministre Mateusz Morawiecki en marge de la COP26 à Glasgow. [EPA-EFE/Andrzej Lange]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici


Aujourd’hui dans les Capitales

GLASGOW | VARSOVIE

La Pologne estime que le «  chantage  » de l’UE entrave les objectifs climatiques. La rétention de fonds européens via un «  chantage  » pourrait mettre en danger la transformation énergétique de la Pologne, a averti le Premier ministre Mateusz Morawiecki en marge du sommet COP26 à Glasgow lundi (1er novembre).

M. Morawiecki a été clair : si la Pologne participe de manière comparable aux autres pays à la réalisation d’«  objectifs climatiques ambitieux  », elle doit recevoir les fonds appropriés.

Ses commentaires interviennent alors que la Pologne devrait recevoir jusqu’à 57 milliards d’euros de fonds de relance de l’UE, mais l’exécutif a refusé de donner son accord dans le cadre de l’impasse actuelle sur l’État de droit.

«  Il ne peut y avoir de chantage de la part d’autres éléments de la politique européenne, car toute tentative de retirer des fonds […] signifierait que le chantage politique de Bruxelles l’emporte sur la réalisation des objectifs climatiques  », a-t-il ajouté.

Ses paroles ne s’adressaient pas nécessairement au public réuni à Glasgow, mais à son audience nationale.

Comme EURACTIV l’a rapporté précédemment, la Commission européenne a proposé une feuille de route pour désamorcer une crise de l’état de droit avec la Pologne.

Mais pour les observateurs à Varsovie, il semble peu probable que le gouvernement polonais soit prêt s’y soumettre, car cela mettrait en danger l’actuelle coalition au pouvoir entre le PiS et son partenaire junior d’extrême droite, dirigé par le ministre de la Justice Zbigniew Ziobro.

À Glasgow, la Pologne n’a pris aucun engagement spécifique concernant la décarbonation de l’économie ou l’abandon du charbon. Elle a néanmoins réaffirmé que sa contribution à la réduction des émissions de CO2 se reflète dans la position de l’UE.

«  L’UE a été la première économie à adopter des objectifs de neutralité climatique et a décidé de porter la réduction de ses émissions à 55 % d’ici à 2030. De nombreux pays ont suivi l’UE, mais les défis mondiaux exigent des efforts mondiaux  », a déclaré M. Morawiecki.

Il a ajouté que «  nous nous dirigeons vers la neutralité climatique, mais nous ne pouvons pas oublier les conséquences économiques causées par la pandémie et la situation de chaque pays.  »

L’industrie du charbon fournit environ 70 % de l’énergie de la Pologne.

«  Si nous voulons agir en solidarité avec le climat, nous devons également tenir compte du fait que la position des États-Unis et des pays riches d’Europe occidentale est complètement différente de celle des pays d’Europe centrale, comme la Pologne  », a déclaré Morawiecki.

En ce qui concerne la transition énergétique, «  tout le monde ne part pas du même endroit », et une transition juste doit tenir compte du fait que les sociétés occidentales utilisent des combustibles fossiles depuis 200 ans  », a déclaré M. Morawiecki.

(Paulina Borowska | EURACTIV Pologne / Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)

BERLIN

Les dommages causés par le crime organisé sont en hausse en Allemagne. Le crime organisé a causé des dommages économiques importants en 2020, indique le rapport annuel de l’agence fédérale de police criminelle. En 2019, les autorités avaient saisi des biens d’une valeur de 644 millions d’euros, tandis qu’en 2020, les saisies se sont élevées à 1,02 milliard d’euros, indique également le rapport.

(Nikolaus J. Kurmayer  | EURACTIV Allemagne

PARIS

COP26 : Emmanuel Macron appelle les États à « rehausser leurs ambitions » pour « recrédibiliser » les engagements climatiques. Lors de son discours pour l’ouverture de la COP26 à Glasgow, le président de la République à appeler les plus gros émetteurs à rattraper leur retard et à «  rehausser  » leur ambition. «  La clef pour les 15 prochains jours est que les plus gros émetteurs, dont les stratégies nationales ne sont pas conformes à notre objectif des 1,5 °C, rehaussent leurs ambitions », a-t-il lancé, ajoutant que c’est « c’est le seul moyen […] d’avoir des stratégies d’ici à 2030 qui permettent de rendre crédibles les 1,5 °C  ».

 (Mathieu Pollet | EURACTIV.fr)


ROYAUME UNI – IRLANDE

DUBLIN 

Selon le Premier ministre irlandais, il est «  impératif  » que le monde réagisse au changement climatique. Il est «  impératif  » que le monde réagisse au changement climatique, a déclaré le Taoiseach (Premier ministre) irlandais Micheál Martin aux journalistes alors qu’il participe au sommet COP26 à Glasgow. La poursuite de l’action actuelle au niveau national ou mondial ne serait pas économiquement viable en raison de l’impact des événements météorologiques causés par le changement climatique, a-t-il ajouté.

(Molly Killeen | EURACTIV.com)


SCANDINAVIE ET PAYS BALTES

HELSINKI

Une commission de vérité et de réconciliation examinera les injustices subies par le peuple sami. Attendu depuis longtemps, le gouvernement a nommé un organe chargé d’identifier et d’évaluer les discriminations, les violations des droits et la politique d’assimilation qui ont visé le peuple autochtone sami de Finlande au cours de l’histoire. De telles commissions ont été lancées dans une quarantaine de pays. La commission sami norvégienne est actuellement en activité et la Suède est sur le point d’en créer une. Contrairement à la Norvège et au Danemark, la Finlande et la Suède n’ont pas ratifié la Convention relative aux peuples indigènes et tribaux de 1989. Environ 10 000 Samis vivent en Finlande.

(Pekka Vänttinen | EURACTIV.com)


EUROPE DU SUD

ROME

Trieste n’autorisera plus les manifestations sur la place de la ville après la recrudescence des cas de COVID-19. Aucune manifestation ne sera autorisée sur la Piazza Unità d’Italia de la ville jusqu’au 31 décembre, a annoncé le préfet Valerio Valenti, le chef de la police de la ville de Trieste, au nord-est de l’Italie. Depuis un mois, la ville est au centre de manifestations nationales contre la décision de l’Italie de rendre le passe sanitaires obligatoire pour tous les travailleurs, et chaque manifestation a été suivie d’un pic de nouveaux cas dans la ville.

(Viola Stefanello | EURACTIV Italie)

MADRID

L’Espagne s’engage à augmenter sa contribution au Fonds vert pour le climat de l’ONU. Le Premier ministre socialiste Pedro Sánchez s’est engagé lundi à augmenter la contribution espagnole au Fonds vert pour le climat de l’ONU de 50 % pour atteindre 1,35 milliard d’euros par an à partir de 2025, a rapporté EFE, partenaire d’EURACTIV.

(Fernando Heller | EuroEFE.EURACTIV.es)

ATHENES

Le gouvernement grec prévoit d’envoyer des SMS aux personnes non vaccinées, les incitant à se faire vacciner. Le gouvernement prévoit de lancer ce service dès que l’autorité de protection des données personnelles aura donné son accord. Lire plus. 

(Matthaios Tsimitakis | EURACTIV Grèce)


GROUPE DE VISEGRAD 

PRAGUE

Selon la Cour des Comptes tchèque, la gestion des fonds de l’UE présente un risque pour le plan de relance. La Cour des Comptes de la République tchèque a détecté des lacunes dans la gestion et la distribution des fonds de l’UE dans le pays, ajoutant que cela constituerait un risque sérieux pour la mise en œuvre du plan de relance national en vertu duquel la République tchèque devrait recevoir 7 milliards d’euros de subventions de la part du mécanisme de relance de l’UE.

(Aneta Zachová | EURACTIV République tchèque)

BUDAPEST

Le parti fantaisiste se présente seul malgré l’unité de l’opposition hongroise. Le parti fantaisiste du «  chien à deux queues  » hongrois (MKKP) se présentera aux élections législatives du printemps avec 85 candidats individuels sur une liste distincte de celle de la coalition de six partis d’opposition, qui tente de présenter un candidat d’opposition unique contre le Fidesz dans chaque circonscription électorale, a rapporté Telex.

(Vlagyiszlav Makszimov | EURACTIV.com with Telex)

BRATISLAVA | BUDAPEST

Les deux plus grandes villes de Slovaquie enfin reliées grâce à une autoroute hongroise. Après que les Slovaques se soient vu promettre pendant des années que la construction d’une autoroute reliant Bratislava et Košice, les deux plus grandes villes du pays, serait enfin achevée, les Hongrois ont construit leur propre autoroute d’ouest en est, reliant de fait les deux villes slovaques.

(Michal Hudec | EURACTIV Slovaquie)


NOUVELLES DES BALKANS

SOFIA

Sofia accuse Skopje d’utiliser un discours anti-bulgare lors des élections. Le ministère bulgare des affaires étrangères a adopté une position tranchante sur le «  discours anti-bulgare  » lors des élections locales en Macédoine du Nord. La position officielle de Sofia est consacrée à la campagne de relations publiques noire contre Daniela Arsovska, qui a remporté les élections à Skopje en tant que candidate de l’opposition VMRO-DPMNE. Lire plus.

(Krassen Nikolov | EURACTIV Bulgarie)

BUCAREST

Le Premier ministre désigné de la Roumanie renonce à son mandat. Le Premier ministre désigné Nicolae Ciuca renonce à son mandat, car il n’a pas pu réunir le soutien nécessaire à un gouvernement minoritaire. Au lieu de cela, son parti, le PNL (centre-droit), souhaite prolonger les négociations afin de s’assurer qu’une coalition soit formée et que le cabinet dispose d’une majorité.

(Bogdan Neagu | EURACTIV Roumanie)

LJUBLJANA 

Janez Janša préconise un chemin réaliste pour atteindre les objectifs climatiques. Le Premier ministre Janez Janša a souligné la nécessité de créer une voie réaliste pour mettre en œuvre les objectifs de l’accord de Paris, y compris avec l’aide de l’énergie nucléaire lors de son allocution à la COP26.

(Eva Horvat | sta.si)

BELGRADE 

La Serbie importe du gaz naturel de Hongrie après la rupture d’un gazoduc en Bulgarie. Après la rupture d’un gazoduc en Bulgarie qui a coupé l’approvisionnement en gaz de certaines parties de la Serbie, la Serbie a importé cinq millions de mètres cubes de gaz naturel de Hongrie et l’approvisionnement en gaz naturel devrait se stabiliser dans l’après-midi, a rapporté lundi la Serbian Broadcasting Corporation.

(EURACTIV.rs | betabriefing.com)

SKOPJE

Le président de la Macédoine du Nord n’a pas été officiellement informé de la démission du Premier ministre. Le président de la Macédoine du Nord, Stevo Pendarovski, n’a pas été officiellement informé de la démission du Premier ministre Zoran Zaev. La démission du Premier ministre entraînerait la démission de l’ensemble du gouvernement. Lire plus.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

TIRANA

Les Albanais sont les plus exposés au risque de pauvreté dans toute l’Europe. Plus de la moitié des Albanais étaient menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale en 2020, soit le pourcentage le plus élevé d’Europe selon l’Institut européen des statistiques (EUROSTAT).

(Alice Taylor | Exit.al)


AGENDA:

  • Pologne : Les vaccins de rappel seront disponibles pour tous les adultes à partir de mardi.
  • Serbie : Le ministre des Affaires étrangères Nikola Selaković en visite officielle en Grèce.
  • Monténégro : Le Premier ministre Zdravko Krivokapić entame sa première visite officielle en Serbie.

***

[Edité par Sarantis Michalopoulos, Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Benjamin Fox, Zoran Radosavljevic, Alice Taylor]

Subscribe to our newsletters

Subscribe