La Pologne restreint encore le droit à l’avortement

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

VARSOVIE

L’avortement en cas de malformation du fœtus est anticonstitutionnel. Une décision rendue jeudi (22 octobre) par le Tribunal constitutionnel polonais a rendu inconstitutionnelles les lois existantes qui autorisent les avortements en cas de malformation du fœtus, rendant l’avortement presque illégal en Pologne.

Une fois le jugement entré en vigueur, l’interruption de grossesse dans ce pays majoritairement catholique ne sera autorisée qu’en cas d’inceste, de viol ou de menace pour la santé de la mère, qui ne représentent qu’environ 2 % des interruptions légales de grossesse pratiquées ces dernières années. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com | Konrad Strubinski, Euractiv Pologne)

INSTITUTIONS EUROPÉENNES

Un député européen condamné à la prison, mais toujours payé. Un tribunal grec a condamné jeudi les « directeurs » du parti néonazi Aube dorée à des peines allant jusqu’à 13,5 ans de prison pour « gestion d’une organisation criminelle ».

La plupart d’entre eux se sont déjà rendus, mais le cas du député européen Ioannis Lagos semble coincé dans la bureaucratie bruxelloise, car pour être arrêté, son immunité doit être levée. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

BERLIN

Covid-19 : la situation est « très grave ». Alors que l’Allemagne a enregistré plus de 11 000 nouvelles infections quotidiennes par le nouveau coronavirus mercredi – 5 000 de plus que le pic du printemps – le président de l’institut de veille sanitaire allemand Rober Koch, Lothar Wieler, a déclaré que « la situation [était] très grave ». (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

38 départements supplémentaires sous couvre-feu. « La progression de l’épidémie nous conduit à étendre les mesures de couvre-feu à 38 nouveaux départements et une collectivité d’outre-mer », a indiqué le Premier ministre Jean Castex lors de sa conférence de presse jeudi (22 octobre). Selon les données de Santé publique France, 41 622 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 24 h, soit près du double par rapport à la veille.

Ces nouvelles mesures portent à 54 le nombre de départements sous couvre-feu dans l’hexagone. « La deuxième vague est là. Nous observons aujourd’hui une progression rapide et très préoccupante de l’épidémie dans tous les pays européens. Nul n’est épargné, a prévenu le Premier ministre. Disons les choses clairement : la situation est grave ». M. Castex a toutefois indiqué qu’il était encore « d’éviter des mesures beaucoup plus dures ». Le couvre-feu devrait montrer ses effets d’ici plusieurs semaines. (Louise Rozès Moscovenko, Euractiv France)

BRUXELLES

Confinement ou non ? Avec l’augmentation des taux d’infection, les experts de la santé et le sérail politique sont tiraillés entre le retour à un confinement total comme au printemps et la poursuite de mesures partielles ciblées. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

Bientôt un partenaire de coalition. Après les élections viennoises qui ont vu une victoire écrasante des sociaux-démocrates et une perte massive du FPÖ, l’ancien et le nouveau maire Michael Ludwig (SPÖ) choisira le parti avec lequel entamer les négociations officielles pour former le gouvernement régional.

Le maire de Vienne a trois options : les Verts (avec lesquels le SPÖ a dirigé Vienne pendant dix ans), le parti libéral NEOS et le parti conservateur ÖVP. Selon de nombreux observateurs, seules les deux premières options sont politiquement viables. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LONDRES

Des compromis sont nécessaires des deux côtés. « Chaque jour compte », a déclaré le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier, aux journalistes alors qu’il reprenait les négociations en face à face avec son homologue britannique David Frost, jeudi (22 octobre) à Londres. La partie britannique a accepté de reprendre les discussions après que Michel Barnier a indiqué aux députés européens que des « compromis des deux côtés » étaient nécessaires pour conclure un accord commercial entre l’UE et le Royaume-Uni, dans un discours au Parlement européen adressé mercredi (21 octobre). (Benjamin Fox, Euractiv.com)

HELSINKI

La Finlande considère l’UE comme un moyen de renforcer la sécurité. La Finlande considère de plus en plus l’UE comme un moyen de renforcer la sécurité du pays et une barrière contre les menaces géoéconomiques, selon un nouveau document de recherche publié jeudi (22 octobre) par l’Institut finlandais des relations internationales (UPI-FIIA). Ce rapport marque les 25 ans d’adhésion du pays à l’UE. (Pekka Vänttinen, Euractiv.com)

ROME

Covid-19 : des tests rapides en pharmacie. En plus des tests réguliers, des tests Covid-19 à résultat rapide seront effectués dans les pharmacies, a confirmé jeudi (22 octobre) le ministre de la Santé Roberto Speranza, alors que le nombre d’infections a atteint un nouveau record quotidien en Italie avec 16 079 nouvelles contaminations (et 136 décès) au cours des dernières 24 heures. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

MADRID

La motion de censure déposée par VOX est largement rejetée. La tentative du parti d’extrême droite espagnol Vox de déposer une motion de censure contre le gouvernement du Premier ministre Pedro Sánchez a échoué jeudi (22 octrobre) après deux jours de débats houleux en pleine pandémie de Covid-19. (Euroefe)

LISBONNE

Le Portugal tentera une approche européenne pragmatique à l’égard de la Chine. Le Portugal devrait profiter de sa présidence au Conseil de l’UE pour définir une approche européenne pragmatique à l’égard de la Chine, car il reconnaît la complexité de cette relation, tout en la considérant comme cruciale, selon le dernier rapport du Conseil européen pour les relations internationales (ECFR). (Maria de Deus Rodrigues, Lusa.pt)

ATHÈNES

Le port du masque, obligatoire partout. La Grèce a imposé des mesures plus strictes pour lutter contre la deuxième vague de la pandémie de Cov-19. Les masques sont obligatoires partout, non seulement à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

PRAGUE

Le personnel médical militaire pour aider à la lutte contre la pandémie. Le gouvernement tchèque va accorder un permis de séjour de 90 jours pour 300 membres du personnel médical militaire des membres de l’UE et de l’OTAN qui aideront la République tchèque à endiguer la pandémie du SARS-CoV-2. La décision doit encore être adoptée par les deux chambres du Parlement. (Ondřej Plevák, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Covid-19 : des vaccins russes et chinois. Le gouvernement hongrois a demandé au groupe de travail sur le nouveau coronavirus d’examiner les vaccins russes et chinois avec la participation d’experts, a déclaré le chef du bureau du Premier ministre, Gergely Gulyás.

« Bien sûr, nous sommes prêts à acheter à ces pays ou aux entreprises de fabrication qui possèdent le vaccin, si et dans la mesure où ces vaccins offrent une réelle protection », a déclaré M. Gulyás aux journalistes jeudi (22 octobre). (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

BRATISLAVA

Un procureur de haut rang détenu. L’Agence pénale nationale a arrêté jeudi (22 octobre) le procureur spécial Dušan Kováčik pour diverses accusations pénales, dont l’organisation d’un groupe criminel, la corruption et l’abus de pouvoir. En raison de son actuelle détention, la décision du procureur général sur la suspension de ses fonctions est en attente. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer