La santé du président tchèque fait l’objet de manœuvres douteuses

Le président du Sénat tchèque, Miloš Vystrčil, a informé que M. Zeman n’était pas en mesure d’assurer ses fonctions présidentielles. [EPA-EFE/MARTIN DIVISEK] [EPA-EFE/MARTIN DIVISEK]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici


Aujourd’hui dans les Capitales

PRAGUE

Après plusieurs jours d’incertitude, la population tchèque a enfin découvert la vérité sur l’état de santé du président Miloš Zeman.

Le président du Sénat tchèque, Miloš Vystrčil, a informé que M. Zeman n’était pas en mesure d’assurer ses fonctions présidentielles, selon une déclaration de l’hôpital militaire central dans lequel M. Zeman est hospitalisé depuis le 10 octobre.

«  Selon l’avis de l’Hôpital militaire central, le président Miloš Zeman n’est actuellement pas en mesure d’assurer ses fonctions pour des raisons de santé  », a déclaré M. Vystrčil lors d’une conférence de presse, ajoutant que les chances de rétablissement du président dans les semaines à venir sont très incertaines.

Aucune information n’a été rendue publique quant aux raisons pour lesquelles M. Zeman est hospitalisé.

Le cercle restreint du président, considéré comme pro-Poutine, semble avoir manqué de transparence dès le début de son hospitalisation.

Le chef du bureau, Vratislav Mynář, qui fait actuellement l’objet de poursuites pour fraude présumée aux subventions, était apparemment conscient de l’incapacité du président d’assurer ses fonctions, depuis le 13 octobre, mais a refusé d’en informer le public.

De plus, M. Mynář a laissé le président signer un document le 14 octobre qui convoque le prochain Parlement tchèque suite aux récentes élections.

Le juriste constitutionnel Jan Kysela a déclaré que le comportement de M. Mynář est inadmissible et «  ressemble à un despotisme oriental  ».

Le Sénat tchèque se réunira mardi pour discuter des mesures à prendre, et plus particulièrement du déclenchement éventuel de l’article 66 de la Constitution tchèque. Cette décision entraînerait le transfert des pouvoirs du président au Premier ministre Andrej Babiš et aux présidents des deux chambres du Parlement tchèque.

Cela donnerait le pouvoir à Andrej Babiš de représenter le pays et de ratifier les traités internationaux.

«  C’est une information surprenante  », a déclaré M. Babiš en réaction à la déclaration de M. Vystrčil.

(Aneta Zachová | EURACTIV République tchèque)

BERLIN

Heiko Maas déclare que la décision de Moscou va prolonger les tensions entre la Russie et l’OTAN. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a critiqué lundi l’annonce de la Russie concernant le retrait de sa mission auprès de l’OTAN.

(Alexandra Brzozowski | EURACTIV.com)

PARIS

La Biélorussie rappelle son ambassadeur après le retour de l’ambassadeur français à Paris. L’ambassadeur de France, Nicolas de Bouillane de Lacoste, est de retour sur le sol français depuis dimanche (17 octobre) après que Minsk lui a demandé de quitter la Biélorussie avant lundi 18 octobre. Lire plus.

(Mathieu Pollet | EURACTIV France)


ROYAUME-UNI IRLANDE

LONDRES

Les entreprises doivent faire face à un nouveau régime en matière d’impact environnemental. Les entreprises seront tenues de divulguer l’impact de leurs activités sur l’environnement, en vertu de nouvelles règles qui seront introduites par les ministres.

(Benjamin Fox | EURACTIV.com)

DUBLIN

Baisse des expéditions de marchandises en mer d’Irlande après le Brexit. Les volumes de fret par camion traversant la mer d’Irlande entre la Grande-Bretagne et l’Irlande ont chuté d’un tiers au cours des trois premiers trimestres de 2021, rapporte le Irish Times. Lire plus.

(Molly Killeen | EURACTIV.com)


PAYS DU NORD ET BALTES

TALLINN

Des victoires aux deux extrémités du spectre politique lors des élections locales en Estonie. Les partis représentant l’ancien appareil politique ont maintenu leur position lors des élections locales estoniennes de dimanche, mais les nouveaux venus des deux extrémités de l’échiquier politique ont enregistré des victoires importantes.

(Pekka Vänttinen | EURACTIV.com)


EUROPE DU SUD

ATHÈNES

Le gouvernement est accusé d’utiliser la COVID-19 pour contrôler les médias. Les politiciens grecs se sont disputés lundi en raison d’une décision du gouvernement conservateur de Nouvelle Démocratie (PPE) d’accorder aux médias grecs 40 millions d’euros de fonds publics pour promouvoir une campagne de prévention de la COVID-19.

(Matthaios Tsimitakis | EURACTIV Grèce)

ROME

Les candidats de centre-gauche remportent massivement les élections municipales italiennes. Les électeurs de Rome et de Turin, respectivement première et quatrième plus grandes villes du pays, ont élu des candidats de centre-gauche comme maires au second tour des élections municipales. Lire plus.

(Viola Stefanello | EURACTIV Italie)

MADRID

Arnaldo Otegi, ancien membre de l’ETA, déclare que les violences meurtrières «  n’auraient jamais dû arriver  ». Le leader d’un parti nationaliste basque et ancien membre de l’ETA, Arnaldo Otegi, a déclaré lundi que la violence à laquelle le groupe terroriste basque a eu recours pour obtenir son indépendance «  n’aurait jamais dû arriver. »

(EuroEFE.EURACTIV.es)

LISBONNE

Un ministre portugais affirme que le gouvernement veut influencer les marges de commercialisation des carburants. Il est «  nécessaire  » que le gouvernement puisse «  agir sur les marges de commercialisation des carburants  » pour faire face à l’augmentation des prix, bien qu’il n’ait pas «  la capacité  » de le faire, a déclaré lundi le ministre de l’Environnement, João Pedro Matos Fernandes.

(Sofia Cortez, Lusa.pt)


GROUPE DE VISEGRAD

VARSOVIE

L’extrême droite polonaise a un problème avec son leader. Les relations entre le mouvement radical d’extrême droite de Robert Bąkiewicz, qui a cherché à perturber les manifestations pacifiques, et le parti au pouvoir, sont en train d’être divulguées, une semaine après la manifestation contre un Polexit qui a regroupé plus de 200 000 personnes.

(Piotr Maciej Kaczyński | EURACTIV Pologne)

BUDAPEST

Plusieurs rédacteurs quittent un journal après des accusations de lien avec le gouvernement. Le rédacteur en chef et deux autres rédacteurs ont quitté le quotidien Pesti Hírlap après avoir été accusés de couvrir les primaires de l’opposition de manière subjective, a rapporté Telex via 24.hu.

Vlagyiszlav Makszimov | EURACTIV.com with Telex)

BRATISLAVA

Le gouvernement slovaque travaille sur une réforme des municipalités, à leur insu. Le ministère de l’Intérieur slovaque travaille, selon sa propre déclaration, sur une réforme de la gouvernance publique et des municipalités, mais les autorités locales n’ont aucune information à ce sujet, rapporte EURACTIV Slovaquie.

(Michal Hudec | EURACTIV Slovaquie)


NOUVELLES DES BALKANS

SOFIA

Le gouvernement bulgare est contraint d’imposer des mesures sévères contre la COVID-19. Cette semaine, le gouvernement bulgare va imposer des mesures restrictives plus strictes sous la pression de la quatrième vague de la pandémie dans le pays. Le pays devrait introduire un « green pass » obligatoire pour un certain nombre de lieux publics à l’intérieur, ainsi que limiter les événements de masse.

(Krassen Nikolov | EURACTIV Bulgarie)

BUCAREST

La flambée des prix de l’énergie est une préoccupation majeure pour la Roumanie. L’augmentation significative des prix de l’énergie est une préoccupation majeure pour la Roumanie, compte tenu de l’impact qu’elle a sur les citoyens, les entreprises et, en particulier, sur les consommateurs vulnérables, a déclaré le président Klaus Iohannis lors d’une vidéoconférence avec le président du Conseil européen Charles Michel et d’autres dirigeants de l’UE.

(Bogdan Neagu | EURACTIV Roumanie)

ZAGREB

Le président de la Cour suprême croate enfin nommé. Radovan Dobronić, qui a été nommé président de la Cour suprême, a prêté serment en présence du président du parlement Gordan Jandroković.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

SARAJEVO

Le Bureau du Procureur de la Bosnie-Herzégovine monte un dossier contre Milorad Dodik. Le bureau du procureur de l’État a ouvert un dossier contre le membre serbe de la présidence de la Bosnie-Herzégovine, Milorad Dodik, a appris N1.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

SKOPJE

L’opposition de Macédoine du Nord déclare sa victoire au premier tour des élections locales. Le parti d’opposition VMRO-DPMNE a revendiqué la victoire au premier tour des élections locales du pays qui se sont tenues dimanche. Selon les résultats préliminaires de la Commission électorale nationale, le parti de droite VMRO-DPMNE a remporté 17 mairies au premier tour, contre neuf pour les sociaux-démocrates (SDSM) au pouvoir.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

PRISTINA

Le Kosovo élit 17 maires lors du premier tour des élections locales. Plus de la moitié des 38 maires du Kosovo seront désignés au second tour le mois prochain, après les élections locales de dimanche.

(Alice Taylor | Exit.al)

TIRANA

La rentrée des classes pour les étudiants non vaccinés d’Albanie. Les étudiants albanais ont repris le chemin des salles de classe lundi, dans le cadre d’une rentrée tardive due à la pandémie de coronavirus.

(Alice Taylor | Exit.al)

***

[Edité par Sarantis Michalopoulos, Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Benjamin Fox, Zoran Radosavljevic, Alice Taylor]           

Subscribe to our newsletters

Subscribe