La Slovaquie restreint l’accès à l’avortement en raison du coronavirus

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

BRATISLAVA

Suspension des IVG. En Slovaquie, de nombreux hôpitaux ont cessé de pratiquer des avortements après que le gouvernement a décidé de reporter toutes les opérations prévues, à l’exception de celles qui pourraient sauver des vies, en raison du risque d’infections pendant la pandémie de coronavirus.

Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme ont mis en garde contre cette décision, qui a conduit la médiatrice Mária Patakyová à demander au nouveau ministre de la Santé du pays, Marek Krajčí (OĽaNO), de garantir aux femmes l’accès à des avortements sûrs pendant la pandémie. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

INSTITUTIONS DE L’UE

Les applications sur le COVID-19 pourraient contribuer à abolir les restrictions. Les ministres de l’Intérieur de l’UE ont salué le potentiel des technologies permettant la recherche de contacts pour réduire les contrôles aux frontières intérieures et les restrictions de voyage liées à la pandémie. Mais le manque de cohérence entre les États membres sur les détails techniques de ces applications pourrait en limiter l’efficacité. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

Eurodéputés sceptiques. Les députés européens expriment de « fortes réserves » sur les mesures d’intervention de la Commission sur les marchés agroalimentaires. Dans une lettre adressée au commissaire à l’agriculture, Janusz Wojciechowski, les députés de la commission de l’agriculture du Parlement européen ont critiqué le paquet de mesures proposées par la Commission pour soulager les marchés agroalimentaires en difficulté en raison de la crise du COVID-19. (Gerardo Fortuna, Euractiv.com)

BERLIN

Les discussions pour le renflouement de Lufthansa pourraient échouer. Malgré de premières informations indiquant que Lufthansa va recevoir un renflouement de 9 milliards d’euros du gouvernement allemand, il s’avère que le géant de l’aviation pourrait le refuser compte tenu des conditions qui lui sont imposées et envisage plutôt une procédure de protection contre l’insolvabilité, a rapporté le Frankfurter Allgemeine Zeitung le 28 avril.

Le principal point de friction, qui a fait l’objet d’un débat interne pendant des semaines, est le rôle du gouvernement au sein du conseil d’administration de la compagnie après le renflouement. Selon certaines informations, le gouvernement aurait le droit de nommer, au sein du conseil d’administration, deux membres autorisés à voter, alors que Lufthansa souhaite qu’il s’agisse uniquement de partenaires consultatifs.

Les Allemands sont priés de rester chez eux car le taux d’infection au coronavirus augmente. Selon l’agence de presse Reuters, le taux d’infection dû au coronavirus en Allemagne a légèrement augmenté par rapport au début du mois et les gens devraient rester chez eux autant que possible malgré un assouplissement du confinement la semaine dernière, a déclaré le directeur de l’Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses mardi 28 avril. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Le Premier ministre présente le plan de déconfinement. La France va lentement commencer à assouplir les règles de confinement à partir du 11 mai, a déclaré le Premier ministre Edouard Philippe à l’Assemblée nationale.

Les écoles primaires et maternelles commenceront à rouvrir progressivement à partir du 11 mai, tandis que les collèges (11-14 ans) commenceront à ouvrir leurs classes le 18 mai et les lycées (15-18 ans) ouvriront leurs portes en juin. Les rassemblements de dix personnes maximum seront autorisés et les transports publics rouvriront. Toutefois, les mesures ne seront assouplies que dans les territoires faiblement exposés à la pandémie, alors que des règles plus strictes pourront être maintenues dans les territoires exposés. (Euractiv France)

BRUXELLES

Le ministère de la Défense acquiert des masques pour les distribuer. Le gouvernement belge a chargé le ministère de la Défense d’attribuer un marché public par l’intermédiaire de son service d’achat et de rechercher 12 millions de masques buccaux en tissu, a annoncé Philippe Goffin, le ministre de la Défense. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

LONDRES

British Airways licencie. British Airways, forte de 42 000 employés, va supprimer jusqu’à 12 000 emplois en raison des lourdes pertes dues à la pandémie de coronavirus. La compagnie, qui a déjà mis près de 23 000 employés en congé, a vu ses revenus pour le premier trimestre 2020 chuter de 13 %, à 4,6 milliards d’euros, et prévoit de lourdes pertes pour le reste de l’année. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

VIENNE

Nouvel assouplissement de la politique de confinement. Les limitations de la vie publique seront levées le 1er mai, a déclaré le ministre de la Santé, Rudolf Anschober (Verts), lors d’une conférence de presse mardi 28 avril. Les gens pourront à nouveau quitter leur domicile sans avoir à en donner la raison lorsqu’ils seront arrêtés par la police, mais ils devront garder une distance d’un mètre entre eux. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

ROME

« Risque calculé ». Le 4 mai, seuls 4,5 millions d’Italiens reprendront le travail après la décision du gouvernement d’assouplir le confinement. Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a souligné qu’aucune autre mesure restrictive ne pouvait être levée, car autoriser la réouverture de certaines activités constituait déjà un « risque calculé ».

Selon un document technique rédigé par des épidémiologistes, une réouverture totale conduirait à un effondrement rapide du système de santé, avec l’admission de 151 000 nouveaux patients aux soins intensifs en juin, selon les estimations. Ce document a incité l’exécutif à adopter une approche plus prudente dans sa deuxième phase de levée du confinement annoncée dimanche 26 avril. (Gerardo Fortuna, Euractiv.com)

MADRID

Transition vers une « nouvelle normalité ». La transition vers une « nouvelle normalité » durera de six à huit semaines, a expliqué le Premier ministre Pedro Sánchez, et les restrictions sur les voyages vers d’autres provinces et vers les îles espagnoles seront maintenues. (El País)

ATHÈNES

Assouplissement du confinement à partir du 4 mai. Les mesures limitant la circulation à l’extérieur des habitations seront levées à partir du 4 mai, a déclaré le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis lors d’une rencontre télédiffusée, mardi 28 avril. (Athens–Macedonian News Agency)

VARSOVIE

Des élections pas complètement libres. Le président de la Commission électorale d’État (PKW), Sylwester Marciniak, a exprimé sa crainte que les élections présidentielles prévues le 10 mai par correspondance ne soient pas totalement libres. Il a souligné que les élections devaient être conduites de manière à exclure la possibilité de remettre en cause la légitimité du vainqueur. Dans le même temps, la PKW a été écartée de l’organisation des élections.

Si le scrutin se déroule comme prévu, son organisation sera entre les mains de politiciens, principalement celles de Jacek Sasin, le vice-premier ministre. (Łukasz Gadzała, Euractiv Pologne)

ZAGREB   

Ouverture des frontières intérieures ? Une coopération étroite entre les États membres de l’UE et une coordination au niveau européen sont essentielles pour assouplir les mesures prises aux frontières intérieures de l’UE, a déclaré mardi 28 avril le ministre croate de l’Intérieur, Davor Bozinovic. « En ce qui concerne la suppression des contrôles aux frontières intérieures de l’UE, nous avons convenu que nous devions être prudents, tout comme nous avons envisagé la possibilité de rouvrir les frontières extérieures de l’UE », a déclaré Davor Bozinovic, qui a présidé une vidéoconférence des ministres de l’Intérieur de l’UE le 27 avril. La plupart d’entre eux ont convenu que leur décision sur la levée de ces mesures serait prise en fonction de la situation épidémiologique et impliquerait l’application appropriée des mesures sanitaires, de l’éloignement social et d’autres mesures de protection. Ces conditions sont indispensables à la relance du tourisme, évoquée lors de la vidéoconférence. (Karla Junicic, Euractiv Croatie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.