La vaccination obligatoire subit un revers en Autriche

lead

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici


Aujourd’hui dans les Capitales

VIENNE

La vaccination obligatoire subit un revers en Autriche. En raison de complications techniques, le recensement des vaccins obligatoires ne sera possible qu’en avril, soit deux mois plus tard que ce que le gouvernement autrichien avait prévu. En parallèle, les experts remettent en question l’efficacité de la vaccination obligatoire.

La mise en œuvre technique de la vaccination obligatoire ne sera possible qu’en avril, a déclaré vendredi la société ELGA GmbH, qui est responsable de l’exécution technique de la mesure — un inconvénient pour le gouvernement qui avait prévu d’introduire la vaccination obligatoire en février.

Bien que le gouvernement ait déclaré vouloir respecter son calendrier d’introduction de la mesure en février, il «  tiendra compte  » des difficultés techniques potentielles et pourrait prolonger la période à l’issue de laquelle il infligera des amendes aux personnes non vaccinées.

Dans le même temps, les voix universitaires qui critiquent les vaccinations obligatoires se font de plus en plus entendre. Selon l’épistémologue Gerald Gartlehner, la vague Omicron hautement infectieuse qui sévit actuellement va accélérer la vaccination à une vitesse « jamais vue auparavant ». «  Par conséquent, les vaccinations obligatoires doivent probablement être réévaluées après la vague Omicron  », a déclaré le professeur de l’université Danube-Université de Krems dans une interview accordée à l’ORF.

En raison du retard pris dans la mise en œuvre du plan du gouvernement, les vaccinations obligatoires pourraient arriver «  trop tard pour le variant Omicron  », a déclaré Peter Bußjäger, juriste constitutionnel à l’université d’Innsbruck, au Wiener Zeitung.

L’unité de coordination de crise sanitaire (GECKO), principal organe consultatif du gouvernement pour la pandémie, appelle également à réévaluer la situation. Karl Stöger, membre du GECKO, a déclaré que la loi qui introduit la vaccination obligatoire devrait inclure des options pour retarder l’introduction. Cependant, il a également déclaré que la vaccination obligatoire n’est pas encore «  hors de question  », car de nouveaux variants potentiels après Omicron pourraient rendre une telle mesure à nouveau nécessaire.

(Oliver Noyan | EURACTIV Allemagne)

BERLIN

Les partis du gouvernement allemand traînent les pieds pour voter sur la vaccination obligatoire. Les deux principaux partis de la coalition gouvernementale allemande — les sociaux-démocrates (SPD) d’Olaf Scholz et les Verts — ne sont pas très enthousiastes à l’idée d’organiser un vote parlementaire sur la vaccination obligatoire, bien qu’ils soient favorables à une telle obligation. Lire plus (en anglais).

(Julia Dahm | EURACTIV. Allemagne)

PARIS

L’ancien vice-président LR abandonne Valérie Pécresse pour rejoindre Éric Zemmour. Guillaume Peltier, désormais ancien vice-président du parti Les Républicains, a annoncé dimanche son ralliement au candidat d’extrême droite à la présidentielle Éric Zemmour. Selon lui, Zemmour est le seul candidat «  capable de battre Emmanuel Macron  ». Lire plus (en anglais).

(Davide Basso | EURACTIV France)


ROYAUME-UNI – IRLANDE

LONDRES

Le Royaume-Uni reprend le bras de fer avec l’UE et menace de suspendre le protocole sur l’Irlande du Nord. Dimanche, la ministre chargée du Brexit, Liz Truss, a repris les hostilités avec Bruxelles en avertissant qu’elle était prête à suspendre le protocole sur l’Irlande du Nord, ce qui pourrait faire échouer le pacte commercial entre le Royaume-Uni et l’UE. Lire plus (en anglais).

(Benjamin Fox | EURACTIV.com)

DUBLIN 

L’Irlande offre les vaccins à tous les enfants âgés de 5 à 11 ans. L’Irlande a commencé dimanche à offrir les vaccins contre la Covid-19 à tous les enfants entre 5 et 11 ans. Les vaccins avaient déjà été proposés aux enfants présentant des problèmes de santé et à ceux vivant avec des personnes particulièrement vulnérables au virus, mais l’offre vacinale a été étendue à tous lundi 3 janvier. Lire plus (en anglais).

(Molly Killeen | EURACTIV.com)


SCANDINAVIE ET PAYS BALTES

HELSINKI

Selon la Première ministre Sanna Marin, la Finlande «  ne sera pas soumise au chantage  » de la Russie. Avant les discussions entre les États-Unis et la Russie, la Finlande a fait tout ce qui était en son pouvoir sur le plan diplomatique pour maintenir et renforcer sa sécurité en tant que partenaire non aligné de l’OTAN. Lire plus (en anglais).

(Pekka Vänttinen | EURACTIV.com)

STOCKHOLM

La Première ministre suédoise critiquée pour sa femme de ménage recherchée pour expulsion. La Première ministre Magdalena Andersson a regretté avoir eu recours aux services d’une société de nettoyage après qu’une femme de ménage engagée pour son domicile à Nacka se soit révélée être recherchée suite à un ordre d’expulsion. Les services de sécurité suédois ont été fortement critiqués pour cet incident. Lire plus.

(Charles Szumski | EURACTIV.com)


EUROPE DU SUD

ROME

L’Italie s’attend à une forte augmentation des décès évitables de personnes non vaccinées. «  Dans les 30 prochains jours, au rythme actuel, nous aurons 2 500 décès parmi les personnes non vaccinées, des décès qui auraient pu être évités  », a déclaré dimanche à Radio 24 le professeur Sergio Abrignani, immunologiste et membre du comité technique scientifique du ministère de la Santé. «  C’est pourquoi je continue à dire que ne pas vacciner, c’est comme conduire une moto à une vitesse folle sans casque  », a-t-il ajouté. Lire plus (en anglais).

(Eleonora Vasques | EURACTIV.com)

MADRID

Selon une étude espagnole, les personnes non vaccinées ont 20 fois plus de risques de mourir de la Covid-19. Les personnes âgées de 60 à 79 ans non vaccinées ont 20 fois plus de risques de mourir de la Covid-19 que celles qui sont vaccinées contre cette maladie, selon une étude espagnole, alors que les infections à la Covid-19 continuent de grimper en flèche en Espagne et dans toute l’Europe, rapporte EFE, partenaire d’EURACTIV. Lire plus (en anglais).

(Fernando Heller | EuroEFE.EURACTIV.es)


GROUPE DE VISEGRAD

VARSOVIE

Le parti au pouvoir en Pologne est prêt à se séparer de son partenaire de coalition pour obtenir des fonds européens. Le parti au pouvoir, Droit et Justice (PiS), envisage une scission avec son partenaire de coalition junior eurosceptique, Solidarité Pologne. Le parti espère que cela aidera à débloquer l’impasse entre le gouvernement et la Commission européenne concernant l’argent du fonds européen Next Generation, ont rapporté dimanche plusieurs médias, dont le principal quotidien Gazeta Wyborcza. Lire plus (en anglais).

(Aleksandra Krzysztoszek | EURACTIV Pologne)

PRAGUE

L’ambassadeur tchèque réprimandé pour son soutien aux Jeux olympiques de Pékin. Les Jeux olympiques d’hiver de Pékin ont provoqué le premier accrochage diplomatique entre le nouveau gouvernement tchèque et le président pro-chinois Miloš Zeman. Alors que le cabinet actuellement au pouvoir critique les Jeux, le président a demandé à l’ambassadeur tchèque en Chine d’exprimer son soutien. Lire plus (en anglais).

(Aneta Zachová | EURACTIV République tchèque)

BUDAPEST

Les producteurs hongrois s’attendent à une flambée des prix du porc. L’augmentation des coûts l’année dernière va probablement obliger les producteurs de porc à augmenter les prix en 2022, a déclaré Tamás Éder, président de l’Association hongroise de l’industrie de la viande, à Inforádió, selon Telex. Lire plus (en anglais).

(Vlagyiszlav Makszimov | EURACTIV.com with Telex)

BRATISLAVA | BUCAREST | VIENNE

Des aides soignantes originaires pour la plupart de Slovaquie et de Roumani, victimes de discrimination en Autriche. En Autriche, des milliers d’aides-soignantes immigrées, originaires pour la plupart de Slovaquie et de Roumanie, travaillent pendant des heures excessivement longues pour des salaires «  scandaleusement  » bas et sont souvent victimes de diverses formes de discrimination et d’abus, a révélé Amnesty International dans un rapport. Les travailleuses ont récemment confirmé ces conclusions dans un reportage pour la chaîne de télévision Markíza. Lire plus (en anglais).

(Michal Hudec | EURACTIV Slovaquie)


NOUVELLES DES BALKANS

TIRANA

Échange de reproches entre les partis après la prise d’assaut du siège de l’opposition en Albanie. Après la prise d’assaut samedi du siège du Parti démocratique par ses propres membres, le Premier ministre Edi Rama a réagi au conflit interne du parti d’opposition en qualifiant les meneurs de «  clowns  » et de «  cadavres politiques  ». Lire plus (en anglais).

 (Alice Taylor | Exit.al)

SOFIA

Un célèbre journaliste d’investigation bulgare menacé d’assassinat. Le journaliste d’investigation bulgare Atanas Chobanov a été averti par un service spécial occidental de la menace imminente d’une tentative d’assassinat à son encontre sur le territoire bulgare. Le signal a été reçu immédiatement après la dernière publication sur le site d’investigation de M. Chobanov, BIRD.bg. Lire plus.

(Krassen Nikolov | EURACTIV.bg)

LJUBLJANA 

La Slovénie impose des conditions d’entrée plus strictes et des périodes de quarantaine plus courtes. La Slovénie a décidé de renforcer les conditions d’entrée à compter de lundi, alors que la vague d’infections provoquée par le variant Omicron continue de déferler, mais elle a également réduit la durée de la quarantaine, craignant que trop de personnes ne s’absentent de leur travail.

(Sebastijan R. Maček | sta.si)

BELGRADE 

Le Comité olympique serbe s’implique dans la débâcle de Djokovic. Le président du Comité olympique de Serbie Božidar Maljković a envoyé dimanche une lettre à son homologue australien John Coates dans laquelle il proteste vivement contre le traitement dont Novak Djokovic fait actuellement l’objet dans ce pays. Lire plus (en anglais).

(EURACTIV Serbie | betabriefing.com)

PODGORICA 

Le Monténégro est susceptible de mener à bien toutes les réformes en vue de son adhésion à l’UE d’ici 2025. Le Monténégro devrait suivre son plan de réforme interne car il a une réelle chance de remplir toutes les obligations d’ici 2025 et de réaliser la préparation interne pour l’adhésion à l’UE, a déclaré le négociateur en chef pour l’adhésion à l’UE, Zorka Kordić. Lire plus (en anglais).

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)


AGENDA:

  • UE/France : Le commissaire au Commerce Valdis Dombrovskis se rend à Paris pour la conférence sur les relations commerciales entre l’UE et l’Afrique organisée par la présidence française du Conseil de l’UE.
  • US/Russie : discussions sur le contrôle des armements et l’Ukraine à Genève/La Commission OTAN-Ukraine se réunit à Bruxelles.
  • Allemagne : Le ministre allemand des Finances, Christian Lindner, et le dirigeant de l’Eurogroupe, Paschal Donohoe, se rencontrent à Berlin.
  • Pays-Bas : Le gouvernement de coalition quadripartite dirigé par le Premier ministre Mark Rutte prête serment.
  • Italie : Le ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio reçoit son homologue allemande Annalena Baerbock/Les nouvelles restrictions du Covid, le passeport vaccin, entrent en vigueur.
  • Bulgarie : Le Conseil consultatif de sécurité nationale discutera du veto de la Bulgarie à l’intégration européenne de la Macédoine du Nord.
  • Croatie : Le ministre de la Défense Mario Banožić en visite officielle en Pologne.

***

[Édité par Sarantis Michalopoulos, Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Benjamin Fox, Zoran Radosavljevic, Alice Taylor]

Subscribe to our newsletters

Subscribe