L’accueil de nouveaux réfugiés se complique en Allemagne

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

BERLIN

L’accueil des réfugiés fait débat. Plusieurs municipalités allemandes ont renouvelé leur appel pour une admission rapide des réfugiés des camps grecs, en particulier de Moria, qui a brûlé le mois dernier.

Cependant, alors qu’un certain nombre de villes et de municipalités se sont déclarées prêtes à accueillir des réfugiés pour des raisons humanitaires, le gouvernement fédéral a clairement indiqué à plusieurs reprises qu’il voulait « s’appuyer sur des solutions européennes ».

Lors d’un sommet virtuel entre la chancelière Angela Merkel et des politiques locaux, les deux parties ne sont pas parvenues à se mettre d’accord sur l’admission de nouveaux réfugiés.

Avant la réunion, plusieurs dizaines de maires avaient fait campagne pour que les mineurs et les personnes ayant besoin de protection soient déplacés hors de Grèce.

Une telle tentative ne résoudrait pas la crise migratoire européenne, a déclaré Christoph Landscheidt, vice-président de l’Association des maires d’Allemagne à Funke Mediengruppe.

« Néanmoins, le gouvernement fédéral peut et doit envoyer ces signaux de compassion, et ce, en assumant la responsabilité qui lui incombe et se coordonnant avec les Länder, les villes et les municipalités concernées », a-t-il ajouté. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

PARIS

Contribution record au budget de l’UE. Dans le cadre de l’examen en première lecture du projet de loi de finances 2021, l’Assemblée nationale a adopté un montant prévisionnel de 26,86 milliards d’euros pour sa contribution au budget de l’Union européenne, soit 5,4 milliards de plus en un an. Quatre facteurs expliquent cette augmentation, indique le projet de loi : l’augmentation du niveau de crédits de paiement entre le budget européen 2020 et le projet de budget pour 2021 ; le départ effectif du Royaume-Uni, qui n’est plus assujetti qu’au paiement des engagements pris dans le cadre 2014-2020 ; le changement des règles de calcul des contributions nationales relatif à l’accord des 27 sur le plan de relance ; et enfin les conséquences de la crise économique du Covid-19 sur les ressources propres de l’UE.

« Nous finançons un certain nombre de choses (…) qui ne sont pas secondaires ou inutiles. Je veux démentir cette idée qu’on ferait un chèque à Bruxelles (…) dont on ne reverrait jamais la couleur, dont on ne sait pas à quoi il sert », a répondu en séance le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes Clément Beaune, alors que plusieurs parlementaires, dont Marine Le Pen (RN) et Jean-Luc Mélenchon (LFI), jugeaient la contribution de la France trop élevée. (Louise Rozès Moscovenko, Euractiv France)

BRUXELLES

La Belgique diminue les activités hospitalières non essentielles. La Belgique devra reporter toutes les interventions hospitalières non urgentes pour surmonter la recrudescence du nombre d’infections par la Covid-19, a déclaré le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke aux législateurs mardi, quelques jours après son alerte au « tsunami » déclenché par le nouveau coronavirus. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

Les pourparlers de coalition pour le gouvernement viennois ont commencé. Après la victoire écrasante des sociaux-démocrates aux élections viennoises la semaine dernière, l’actuel et prochain maire Michael Ludwig doit maintenant choisir un partenaire de coalition junior. Qui des verts (Grünen) ou des libéraux (NEOS) sera l’heureux élu ? (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LUXEMBOURG

La spéculation immobilière en ligne de mire. Les revenus immobiliers détenus par les fonds d’investissement spécialisés seront imposables à 20 % en vertu des nouvelles mesures fiscales prévues par le budget 2021, a annoncé le ministre luxembourgeois des Finances Pierre Gramegna. Cette nouvelle imposition s’appliquera également aux autres types de fonds possédant des biens immobiliers, y compris les fonds étrangers. (Anne Damiani, Euractiv.com)

LONDRES

Toujours dans l’impasse. Les négociations sur un accord commercial entre l’UE et le Royaume-Uni n’ont toujours pas repris, malgré un nouvel appel lancé mardi (20 octobre) par David Frost, négociateur en chef du Royaume-Uni pour un accord commercial post-Brexit, et son homologue européen Michel Barnier. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

Restrictions de niveau 5 pour sauver Noël. L’Irlande va imposer aujourd’hui de nouvelles restrictions dans tout le pays, qui entraîneront la fermeture de pubs, de restaurants et de commerces non essentiels.

Les nouvelles limites entreront en vigueur ce soir et dureront six semaines. Certains y voient ici une volonté gouvernementale de prendre des mesures plus restrictives maintenant pour tenter de sauver le mois de décembre et la période des fêtes. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

STOCKHOLM

Huawei exclu du réseau 5 G. L’autorité suédoise des télécoms (PTS) a décidé – sur recommandation du service de sécurité suédois (SÄPO) et des Forces armées – d’évincer le géant technologique chinois Huawei des réseaux existants et des projets 5G, de même que l’entreprise technologique chinoise ZTE. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

Les mesures locales nécessitent une coordination centrale. Les administrations régionales italiennes auront le pouvoir d’appliquer des mesures plus strictes, mais devront maintenir un dialogue constant avec le gouvernement central du pays, car celui-ci peut en assurer une meilleure coordination, a déclaré mardi le Premier ministre Giuseppe Conte après sa rencontre avec son homologue espagnol Pedro Sanchez. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

MADRID

Covid-19 : 3,1 millions de vaccins en décembre. L’Espagne recevra un total d’environ 31,5 millions de doses de vaccins COVID-19 dans les prochains mois, dont 3,1 millions en décembre, a annoncé mardi 20 octobre le ministre de la Santé Salvador Illa lors de la présentation de la « feuille de route pour la vaccination contre la Covid-19 » du gouvernement. La plupart des vaccins, s’ils sont considérés comme « sûrs », proviendront d’Astrazeneca. (Euroefe)

ATHÈNES

La Grèce demande à l’Allemagne, à l’Italie et à l’Espagne d’imposer un embargo sur les armes à la Turquie. Le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Dendias a envoyé hier des lettres à ses homologues d’Allemagne (Heiko Maas), d’Espagne (Arancha Gonzalez-Laya) et d’Italie (Luigi Di Maio), soulignant la nécessité d’imposer un embargo sur les armes contre la Turquie. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

VARSOVIE

Les immigrés biélorusses veulent travailler en Pologne. Svetlana Tikhanovskaya, leader de l’opposition biélorusse, a rencontré le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki à Varsovie mardi (20 octobre). Lors de leur réunion, celle-ci a exhorté le dirigeant de la Pologne à modifier la loi afin de permettre à ceux qui sont contraints de fuir la Biélorussie et d’entrer en Pologne d’y trouver un emploi. (Aleksandra Krzysztoszek, Euractiv Pologne)

PRAGUE

REACT-EU pour financer les vestiaires sportifs tchèques. Le gouvernement tchèque a approuvé la distribution des fonds dans le cadre de l’instrument de relance REACT-EU. Alors que la moitié devrait soutenir les systèmes de santé régionaux, 15 % iront aux clubs sportifs locaux, notamment aux vestiaires sportifs. Les critiques n’ont pas tardé. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Kiev met en garde Budapest contre l’ingérence dans les élections locales. L’Ukraine met en garde la Hongrie contre la violation de sa législation électorale et les tentatives d’ingérence dans les affaires intérieures du pays, a déclaré le ministère ukrainien des Affaires étrangères dans un communiqué mardi. L’Ukraine tiendra ses élections locales dimanche (25 octobre). (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

BRATISLAVA

Covid-19 : les tests de dépistage seront volontaires (en quelque sorte). La Slovaquie prépare une opération logistique de grande envergure visant à tester toute sa population dans quelques semaines et sous la coordination des forces armées. (Zuzana Gabrizova, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer