L’Autriche présente une proposition de réforme du traité Euratom

 Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

 Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

VIENNE

Le gouvernement autrichien propose de réformer le traité Euratom. La ministre autrichienne de l’Action verte et du Climat, Leonore Gewessler, a présenté lundi (3 mai) une proposition de réforme du traité Euratom sur le nucléaire, estimant que sa version actuelle est dépassée et qu’il convient d’adopter des règles plus strictes en matière de sécurité et de démantèlement des centrales et de stockage définitif des déchets nucléaires. (Oliver Noyan, Euractiv Allemagne)

BERLIN

Le gouvernement allemand va discuter de la loi sur la protection du climat. La semaine dernière, la Cour constitutionnelle allemande a jugé que la loi sur la protection du climat n’allait pas assez loin pour protéger les générations futures et qu’elle était donc anticonstitutionnelle. La chancelière Angela Merkel doit organiser des discussions au sein du gouvernement sur un éventuel amendement de la loi. Dans leur décision, les juges constitutionnels ont donné au législateur jusqu’à la fin de l’année prochaine pour définir des objectifs plus clairs de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour la période postérieure à 2030. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

PARIS

Une centaine d’écoles bloquées par des lycéens. Alors que les lycées et collèges ont rouvert leurs portes dans le cadre de l’allégement des mesures sanitaires en France hier (3 mai), des lycéens ont bloqué quelque 100 établissements pour demander l’annulation du bac. Après des mois de cours à distance voire annulés à cause de la pandémie, les lycéens ne seraient pas prêts pour ces examens, selon l’Union nationale des lycéens qui demande que les épreuves de bac 2021 soient remplacées par un bac en contrôle continu. (Magdalena Pistorius, Euractiv France)

LUXEMBOURG

Rétropédalage sur le droit à la déconnexion. Alors que le Conseil économique et social (CES) avait soumis vendredi (30 avril) une proposition pour établir cadre du droit à la déconnexion, il a rendu un avis lundi (3 mai) qui recommande de compléter les dispositions légales existantes.

« L’accessibilité technique ne change rien à l’inaccessibilité légale, et il n’est donc pas nécessaire d’introduire un droit à la déconnexion, qui existe déjà. Par contre, il peut être utile de mettre en place des mécanismes qui favorisent le respect de ces principes et leur mise en œuvre en pratique », a-t-il précisé dans son avis. (Anne Damiani, Euractiv France)

BRUXELLES

Mise en garde contre la discrimination liée aux vaccins. Refuser l’accès à des biens ou des services aux personnes non vaccinées pourrait être considéré comme discriminatoire, a déclaré le centre belge pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme (Unia) dans un avis envoyé aux différentes autorités du pays. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

LONDRES

Élan de coopération entre le Royaume-Uni et l’Inde. Boris Johnson et le Premier ministre indien Narendra Modi devraient annoncer un milliard de livres sterling de nouveaux échanges et investissements entre leurs deux pays lors d’une rencontre virtuelle mardi (4 mai). (Benjamin Fox, Euractiv.com)

Lire également : Pêche et Brexit : Paris conteste les nouvelles exigences de Londres

DUBLIN | BELFAST

Le ministre britannique chargé de l’Irlande du Nord en visite à Dublin. Le ministre britannique chargé de l’Irlande du Nord, Brandon Lewis, se rendra à Dublin mercredi (5 mai) pour s’entretenir avec le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney, tandis que l’incertitude règne au palais de Stormont et au sein du Parti unioniste démocratique (DUP), désormais sans chef. (Paula Kenny, Euractiv.com)

STOCKHOLM

L’opposition suédoise se rapproche de la formation de la prochaine coalition. Les quatre partis actuellement dans l’opposition, à savoir le parti modéré libéral-conservateur, les chrétiens-démocrates, les libéraux et les démocrates suédois nationalistes et populistes, ont publié dimanche 2 mai une déclaration commune pour une politique d’immigration plus stricte. Si elle est approuvée, cette déclaration pourrait inverser le traitement traditionnellement libéral des migrants et ouvrir la voie à un gouvernement de coalition de droite. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

Les 0,1 % les plus riches d’Italie possèdent près de 10 % de la richesse du pays. Les 0,1 % les plus riches d’Italie, qui correspondent à 50 000 des 60 millions d’habitants du pays, ont doublé leur patrimoine par rapport à la richesse nationale entre 1995 et 2016, avec des actifs passant de 7,6 millions ou 5,5 % à 15,8 millions ou 9,6 %, révèle une étude partagée par le journal la Repubblica. (Daniele Lettig, Euractiv Italie)

MADRID

L’Espagne exhorte la Commission européenne à débloquer l’accord UE-Mercosur. Le Premier ministre socialiste espagnol Pedro Sánchez a exhorté la Commission européenne, dans une lettre adressée vendredi (30 avril) à la présidente Ursula von der Leyen, à faire tout ce qui est en son pouvoir pour faire avancer et débloquer l’accord UE-Mercosur. Cela donnerait un « signal politique » à la Chine sur l’engagement économique de l’UE envers l’Amérique latine, a dévoilé El País. Lire plus… (Euroefe)

LISBONNE

La crise sanitaire au Portugal met en lumière les droits des travailleurs immigrés. La pandémie de Covid-19 a braqué les projecteurs sur la région de l’Alentejo, dans le sud du Portugal, en raison du nombre élevé de cas de contamination parmi les immigrés travaillant dans le secteur agricole, certains vivant dans des espaces surpeuplés et dans de mauvaises conditions de logement. (Sónia Miguel & Sofia Branco, Lusa.pt)

VARSOVIE

L’Europe de l’Est fête le 230e anniversaire de la constitution polono-lituanienne. Les présidents de Lituanie, de Lettonie, d’Estonie, d’Ukraine et de Pologne se sont réunis lundi (4 mai) à Varsovie pour marquer le 230e anniversaire de la constitution adoptée par le Commonwealth polono-lituanien. (Joanna Jakubowska, Euractiv Pologne)

PRAGUE

La confiance dans l’UE a augmenté parmi les Tchèques pendant la pandémie. Selon la récente enquête Eurobaromètre, la confiance des Tchèques dans l’UE est passée de 39 % en 2020 à 48 % actuellement. L’euroscepticisme prépondérant au sein de la société s’est donc amélioré au fil de la pandémie. Lire plus… (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BRATISLAVA

600 000 Slovaques signent un référendum pour des élections anticipées. Plus de 600 000 signatures pour le référendum sur des élections anticipées ont été remises à la présidente Zuzana Čaputová lundi (4 mai), bien que de nombreux juristes constitutionnels du pays considèrent la démarche comme anticonstitutionnelle. (Lucia Yar, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer