Le fils du Premier ministre tchèque Andrej Babiš va porter plainte contre son père

La police tchèque a interrogé Andrej Babiš junior pendant cinq heures jeudi. Il leur a remis un rapport d’experts indiquant qu’il ne souffre d’aucun problème de santé mentale. [EPA-EFE/MARTIN DIVISEK]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici


Aujourd’hui, dans Les Capitales

Le fils du Premier ministre tchèque Andrej Babiš va porter plainte au pénal contre son père. Andrej Babiš junior — le fils du Premier ministre tchèque Andrej Babiš — se dit « déterminé à déposer une plainte pénale  » contre son père. «  Des crimes ont été commis à mon encontre. Mon père devrait être responsable de ce qu’il a osé me faire  », a-t-il déclaré au journal Deník N.

Andrej Babiš junior accuse son père de l’avoir entraîné dans une affaire de détournement présumé de fonds européens, un mois seulement avant les élections législatives tchèques.

Le fils de M. Babiš affirme également qu’il a été retenu en Crimée contre son gré pour l’empêcher de témoigner dans cette affaire.

Le Premier ministre nie ces allégations, qualifiant son fils de malade mental.

La police tchèque a interrogé Andrej Babiš junior pendant cinq heures jeudi. Il leur a remis un rapport d’experts indiquant qu’il ne souffre d’aucun problème de santé mentale.

Le Premier ministre tchèque est soupçonné d’avoir acquis illégalement 2 millions d’euros de fonds européens pour un centre de conférence appelé Stork Nest Farm. En juin 2021, les enquêteurs de la police ont recommandé d’engager des poursuites pénales à son encontre, mais le procureur général a renvoyé l’affaire à la police pour complément d’enquête, de sorte que l’affaire est restée ouverte. (Aneta Zachová | EURACTIV République tchèque)

BERLIN

La police a effectué une descente dans les ministères allemands des Finances et de la Justice. Jeudi à 9 heures, la police a effectué un raid dans les ministères des Finances et de la Justice à Berlin. Le but de cette intervention était de recueillir des preuves dans le cadre d’une enquête ouverte l’année dernière visant des auteurs inconnus de la cellule de renseignement financier (CRF) dont le siège se trouve à Cologne. (Nikolaus J. Kurmayer  | EURACTIV Allemagne

PARIS

Le candidat à la présidentielle Michel Barnier veut limiter le rôle des juridictions européennes. La France doit retrouver sa «  souveraineté juridique  » afin de «  ne plus être soumise aux arrêts de la CJUE ou de la CEDH  », a déclaré l’ancien négociateur du Brexit, Michel Barnier, lors d’un débat avec les partis de droite organisé dans le cadre des primaires de la droite dans la ville de Nîmes pour marquer le début de la nouvelle année parlementaire. (Mathieu Pollet | EURACTIV France)

Par ailleurs, la France va rendre la contraception gratuite pour les femmes jusqu’à 25 ans, a déclaré jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran à la chaîne de télévision France 2. «  Il est insupportable que les femmes ne puissent pas se protéger et avoir une contraception si elles choisissent de le faire évidemment parce que c’est trop cher  », a-t-il ajouté.(Clara Bauer-Babef | EURACTIV France)

VIENNE

Sebastian Kurz soutient la candidature du conservateur Armin Laschet à la chancellerie allemande. Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a déclaré lors du congrès du Parti populaire européen (PPE) à Berlin jeudi (9 septembre) qu’il soutenait pleinement la candidature d’Armin Laschet en tant que futur chancelier allemand et en tant que « force du centre politique ». Lire plus. (Oliver Noyan | EURACTIV Allemagne)


ROYAUME-UNI IRLANDE

DUBLIN 

Selon le premier ministre irlandais, l’UE cherche une solution au protocole sur l’Irlande du Nord. L’UE souhaite trouver une «  solution  » au protocole sur l’Irlande du Nord, a déclaré le premier ministre irlandais Taoiseach Micheál Martin, après que le Parti unioniste démocratique a menacé de faire échouer l’accord actuel de partage du pouvoir de l’Assemblée d’Irlande du Nord «  dans les semaines à venir ». (Molly Killeen | EURACTIV.com)


PAYS DU NORD ET BALTES

HELSINKI

Le gouvernement finlandais surmonte une dissension interne concernant le plan de réduction des émissions. Un compromis a finalement été trouvé jeudi après que les Verts et le Parti du centre qui font partie du gouvernement à cinq partis et sont fortement liés au secteur agricole n’ont pas pu se mettre d’accord sur la manière de financer la transition du pays vers la neutralité carbone à l’horizon 2035, ce qui a mis le gouvernement au bord d’une nouvelle crise. (Pekka Vänttinen | EURACTIV.com)

VILNIUS

La situation des réfugiés à la frontière biélorusse est stable, selon la Première ministre lituanienne. Bien que plus de 3 000 réfugiés, principalement des irakiens amenés par avion par le régime de Loukachenko, aient été détenus par la Lituanie, la situation est désormais relativement stable, a déclaré la Première ministre lituanienne Ingrida Šimonytė aux journalistes lors du congrès du Parti populaire européen (PPE), jeudi (9 septembre) à Berlin. Lire plus. (Nikolaus J. Kurmayer | EURACTIV Allemagne)


EUROPE DU SUD

ROME

L’Italie rend le passe sanitaire obligatoire dans les écoles et les vaccins pour le personnel des établissements de soins. Le gouvernement italien a rendu obligatoire la présentation du passe sanitaire pour tous ceux qui entrent dans l’enceinte des écoles ou des universités, à l’exception des étudiants mineurs, selon un décret approuvé jeudi (9 septembre) par le conseil des ministres. Lire plus. (Daniele Lettig | EURACTIV Italie)

MADRID

Les procureurs envisagent d’inculper un homme qui a prétendu à tort être victime d’un crime motivé par la haine. Jeudi, les procureurs espagnols ont envisagé d’inculper un homme qui a prétendu être la victime d’une attaque homophobe avant d’admettre que les blessures qu’il a subies lors de l’incident étaient consenties.


GROUPE DE VISEGRAD

VARSOVIE

Le PiS, parti au pouvoir en Pologne, envoie des signaux contradictoires sur le « Polexit ». Ryszard Terlecki, l’une des figures de proue du parti Droit et Justice (PiS), qui est à la fois le chef de file du parti et l’un vice-président de la Diète, a provoqué une crise inattendue lorsqu’il a déclaré lors d’une conférence à Karpacz que l’UE «  devrait être ce qui est acceptable pour nous  » et que «  si elle évolue comme elle risque de le faire, nous devons chercher des solutions radicales. Les Britanniques nous ont montré que la dictature de la bureaucratie de Bruxelles ne leur convenait pas et ils ont fait demi-tour et sont partis  ». À la suite du tollé général, il a clarifié sa position sur Twitter mercredi, déclarant : «  La Pologne était, est et sera un membre de l’UE. Le “Polexit” est un canular inventé par la Plateforme civique et TVN24 [chaîne de télévision américaine critique envers le gouvernement]  ». (Piotr Maciej Kaczyński | EURACTIV Pologne)

BUDAPEST 

Orbán : les procédures contre la Pologne détruisent l’unité de l’UE. Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a assuré le président polonais Andrzej Duda de la solidarité et du soutien total de la Hongrie dans le conflit qui oppose Varsovie à Bruxelles lorsqu’il l’a reçu jeudi, a déclaré le chef de presse Bertalan Havasi à l’agence de presse nationale MTI, rapporte Telex. (Vlagyiszlav Makszimov | EURACTIV.com with Telex)

BRATISLAVA

Les députés européens slovaques demandent à la Commission de de pencher sur les peines infligées aux personnes condamnées pour des délits liés à la marijuana. Dans une lettre envoyée jeudi, six députés européens slovaques ont demandé à la Commission européenne d’examiner les peines draconiennes prononcées par les tribunaux slovaques à l’encontre des personnes condamnées pour des délits liés à la marijuana, estimant qu’elles sont contraires au droit européen. (Michal Hudec | EURACTIV Slovaquie)


NOUVELLES DES BALKANS

SOFIA

Des attaques informatiques bloquent le recensement bulgare. Des attaques de pirates informatiques ont réussi à bloquer le recensement en ligne de la population en Bulgarie, qui a débuté mardi. Le troisième jour, le système était hors service en raison d’une autre attaque dite de déni de service (DoS) de grande envergure.

LJUBLJANA

Les fonctionnaires slovènes confrontés à des règles sanitaires plus strictes concernant la Covid-19. Les fonctionnaires seront probablement parmi les premiers groupes en Slovénie à être confrontés à des règles sanitaires plus strictes, alors que le gouvernement intensifie ses efforts pour faire vacciner le plus grand nombre de personnes possible. (Sebastijan R. Maček | STA)

SKOPJE

Un hôpital provisoire accueillant des patients infectés par la Covid-19 en Macédoine du Nord prend feu, tuant 14 des 26 patients. Le nombre de personnes ayant perdu la vie dans l’incendie qui s’est déclaré après une explosion dans l’hôpital temporaire de la ville de Tetovo, en Macédoine du Nord, est passé à 14, a rapporté l’agence de presse locale Mia. (Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

***

[Edité par Alexandra Brzozowski, Sarantis Michalopoulos, Daniel Eck, Zoran Radosavljevic, Josie LeBlond]

Subscribe to our newsletters

Subscribe