Le fonds d’urgence de l’UE aura besoin de 5 milliards d’euros

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

INSTITUTIONS DE L’UE

Comme les États-Unis. Pour faire face de manière réaliste au changement climatique et aux pandémies, l’UE aurait besoin d’un stock stratégique de 5 milliards d’euros, a déclaré Nicolae Ștefănuță, membre de la commission de l’environnement et de la santé publique du Parlement européen, à Euractiv.com. « Aucun d’entre nous, quelle que soit sa richesse, ne sera vraiment en mesure de faire face à une catastrophe climatique ou à une pandémie », a-t-il ajouté.

L’eurodéputé roumain du groupe centriste Renew Europe a expliqué que l’Europe avait besoin d’un stock stratégique à l’américaine permettant de financer une flotte d’avions, d’hélicoptères, d’appareils médicaux, de médicaments et de vaccins. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

PARIS

Controverse sur les vaccins en France. Le président français Emmanuel Macron a indiqué jeudi 14 mai qu’il prévoyait de rencontrer la semaine prochaine les responsables de la société Sanofi pour clarifier la situation concernant la controverse autour d’un vaccin contre le COVID-19. En début de semaine, le PDG de Sanofi, Paul Hudson, avait suggéré – au grand dam des Français et des Européens – que si le géant pharmaceutique français parvenait à développer avec succès un vaccin contre le COVID-19, les États-Unis pourraient en obtenir une première livraison avant le reste du monde. Les responsables de la compagnie sont quant à eux revenus sur leurs déclarations, mettant en cause un malentendu. (Euractiv France)

BERLIN

Nouvelles mesures d’aide. Le Bundestag allemand est parvenu à un accord, jeudi 14 mai, sur un nouveau paquet de mesures d’aide pour faire face à la crise du coronavirus. Le Bundesrat devrait les approuver ce vendredi 15 mai. Ce paquet comprend des fonds supplémentaires pour augmenter les tests, fournir plus d’équipements de protection individuelle aux travailleurs de la santé, ainsi que plus d’argent pour ceux qui ont été contraints au chômage partiel. La crise sanitaire du pays entraînera une baisse des recettes fiscales de 98,6 milliards d’euros cette année, mais le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, ne pense pas à faire des économies. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

BRUXELLES

Ouvrir les frontières ? La Belgique entend rouvrir ses frontières aux touristes d’ici au 15 juin, mais cela dépendra largement des décisions des pays voisins, selon le ministre belge de l’Intérieur, Pieter De Crem. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

HELSINKI

Les masques faciaux en tissu n’offrent qu’une protection de 20 à 40%. Alors qu’un bon masque respiratoire en polyester peut éliminer environ 90 % des gouttelettes dans l’air, le niveau de protection offert par les masques en tissu se situe entre 20 et 40 %, selon une nouvelle étude publiée jeudi 14 mai par le Centre de recherche technique VTT de Finlande. Les masques en tissu jouent toutefois un rôle important dans la réduction de la propagation du virus. Lorsqu’une personne tousse – et est peut-être porteuse d’un virus – les gouttelettes se propagent dans un rayon de plusieurs mètres. Un masque en tissu permet de réduire cette distance à moins d’un demi-mètre. Les recherches du VTT soulignent également l’importance de changer un masque en tissu pour un masque propre après une heure d’utilisation, de préférence même après 30 minutes, ainsi que la nécessité de les laver efficacement. (Pekka Vänttinen, Euractiv.com)

ROME

Plates-formes numériques discriminées ? Une nouvelle mesure gouvernementale visant à soulager le secteur du tourisme italien prévoit une contribution pouvant aller jusqu’à 500 euros par famille pour les frais d’hébergement dans des hôtels et des chambres d’hôtes sur le territoire national. Toutefois, Airbnb et Booking.com ont mis en garde contre une éventuelle discrimination à l’égard des plates-formes en ligne, car le décret semble exclure ces services numériques de cette mesure. (Gerardo Fortuna, Euractiv.com)

ATHÈNES

Aegean Airlines et Air France reprennent progressivement leurs vols. Aegean Airlines commencera à augmenter progressivement ses vols intérieurs à partir du 18 mai, a-t-elle déclaré jeudi, avant de reprendre ses vols sur les itinéraires de base à l’étranger, interrompus en raison de la pandémie de coronavirus. À partir de la fin mai, la compagnie commencera à assurer des correspondances avec les principaux hubs européens – Munich, Zurich, Francfort et Genève – avec un nombre limité de vols, et augmentera le nombre de vols vers Bruxelles, la seule destination étrangère qu’elle n’a pas annulée pendant le confinement. Air France va également relancer progressivement ses vols vers la Grèce le 23 mai prochain. Davantage d’informations sont disponibles sur Athens-Macedonian News Agency. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

MADRID

Plus de 50 000 travailleurs de la santé infectés par le COVID-19. Le nombre de travailleurs de la santé espagnols ayant été testés positifs au COVID-19 s’élevait à 50 088 jeudi 14 mai, dont 1 228 nouveaux cas ont été signalés au cours des dernières 24 heures, selon les dernières données publiées par les autorités sanitaires espagnoles. Ces chiffres montrent une augmentation significative du nombre d’infections signalées parmi le personnel de santé. En comparaison, le pays enregistre désormais un total de 229 540 cas confirmés.

Par ailleurs, la dernière analyse de « séroprévalence » portant sur l’ensemble du pays montre qu’aucune communauté ou région espagnole n’est totalement protégée par l’immunité collective, ce qui signifie qu’un tel indicateur ne pourrait pas servir de référence pour les prochaines phases de levée des mesures de confinement, a déclaré jeudi 14 mai le directeur du Centre de coordination des alertes et des urgences sanitaires, Fernando Simón. Selon la dernière étude, seuls 5 % de la population espagnole possèdent des anticorps contre le coronavirus, a-t-il déclaré. (Euroefe)

LISBONNE

Foi restaurée. Le Premier ministre portugais, António Costa, a publiquement réaffirmé sa confiance dans le ministre des Finances, Mário Centeno, après qu’un transfert de 850 millions d’euros visant à recapitaliser une banque a été effectué, alors que le Premier ministre avait déclaré que l’argent ne serait pas versé tant que les conclusions d’un audit ne seraient pas connues. (Pedro Morais Fonseca, lusa.pt)

BUDAPEST

L’état d’urgence pourrait prendre fin d’ici à la fin juin. Le gouvernement hongrois espère pouvoir mettre fin à « l’état d’urgence » d’ici à la fin juin, a déclaré jeudi 14 mai le ministre du cabinet du Premier ministre, Gergely Gulyas. Les restrictions de circulation ont déjà été assouplies dans tout le pays, à l’exception de Budapest et du comté qui l’entoure. Ces mesures vont désormais être assouplies pour le comté, mais le gouvernement doit encore prendre une décision concernant la ville de Budapest. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

SOFIA

Lassitude face aux restrictions. Près de 60 % des Bulgares déclarent n’observer qu’une partie des mesures de distanciation physique ou ne pas les observer du tout, malgré les appels à respecter ces mesures, selon une étude menée par l’agence d’études sociales et de marché Afis. (Krassen Nikolov, Euractiv Bulgarie)

LJUBLJANA

La Slovanie déclare la fin de l’épidémie. Le gouvernement slovène a annoncé jeudi 14 mai la fin officielle de son épidémie de coronavirus, devenant ainsi le premier pays européen à le faire, après que les autorités ont confirmé moins de sept nouveaux cas de coronavirus par jour au cours des deux dernières semaines. (Zoran Radosavljević, Euractiv.com)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER