Le Portugal refuse de rouvrir les négociations sur le budget de l’UE

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe. [EPA-EFE/STEPHANIE LECOCQ]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

LISBONNE | BRUXELLES

Le Portugal refuse de rouvrir les négociations sur le budget de l’UE et le plan de relance pour l’Europe convenu par les dirigeants européens en juillet, a déclaré mercredi (2 décembre) le Premier ministre portugais António Costa.

Parallèlement, la Commission européenne évalue les possibilités de contourner le veto de la Hongrie et de la Pologne sur le budget et le plan, et pourrait présenter une proposition au début de l’année prochaine si leur blocus persiste, a confirmé un haut fonctionnaire de l’UE à Euractiv. (Pedro Morais Fonseca, Lusa.pt)

BERLIN                                                       

Le différend actuel sur la redevance audiovisuelle allemande menace la Saxe-Anhalt. La coalition au pouvoir dans le Land de Saxe-Anhalt, à l’est du pays, est menacée par la lutte constante pour l’augmentation du « Rundfunkbeitrag » allemand. Le désaccord met non seulement l’avenir de la législation à l’échelle nationale en péril, mais aussi celui du gouvernement du Land. En effet, il se pourrait que la CDU conservatrice se rapproche de l’extrême droite.

Le siège de la Saxe-Anhalt, composé des chrétiens-démocrates (CDU), des sociaux-démocrates (SPD) et des Verts, s’est divisé sur la question de l’augmentation de la redevance de 17,50 à 18,36 euros par mois, comme le prévoit l’accord national d’amendement sur les médias. Alors que le SPD et les Verts sont favorables à cette augmentation, la CDU s’y est opposée en invoquant la pandémie du nouveau coronavirus, une position partagée par l’extrême droite (AfD). (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

35 000 postes détruits depuis septembre. Ce chiffre impressionnant a été mis en évidence par le quotidien français Le Monde hier. Selon les données compilées pour Le Monde par Trendeo, un observatoire de l’emploi et de l’investissement, les aides débloquées par l’État depuis le premier confinement au printemps n’ont pas empêché une destruction massive de postes dans l’Hexagone.

Depuis mars dernier, le gouvernement a notamment mis en place le chômage partiel, la prime à l’embauche des jeunes ou des plans de relance spécifiques à certains secteurs. Mais de nombreuses entreprises, frappées par la crise, restent en difficultés. Les grands groupes aussi annoncent des suppressions d’emplois. C’est le cas d’Air France, Renault, Auchan, Nokia, Danone et Total, entre autres. (Lucie Duboua-Lorsch, Euractiv France)

BRUXELLES

Vaccin à partir du 5 janvier. La Belgique commencera à vacciner sa population contre le Covid-19 à partir du 5 janvier si l’UE donne son feu vert pour le vaccin, a déclaré mercredi (2 décembre) le Premier ministre Alexander De Croo, alors que les ministres de la Santé du pays s’apprêtent à se mettre d’accord sur une stratégie de vaccination. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

L’Autriche va réintégrer le confinement partiel. Certaines des mesures du confinement actuel en Autriche seront levées à partir du 7 décembre, a annoncé le gouvernement mercredi (2 décembre). (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LONDRES

Le Royaume-Uni va commencer le déploiement des vaccins. Le Royaume-Uni commencera à déployer ses premières doses de vaccin contre la Covid-19 dans les prochains jours, après avoir été le premier pays à approuver le vaccin Pfizer/BioNTech mercredi (2 décembre).

Toutefois, bien que 800 000 doses du vaccin devraient arriver d’ici peu, elles ne seront destinées qu’à une fraction des personnes les plus vulnérables, notamment les résidents des maisons de repos, les personnes âgées et les travailleurs de la santé. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

Brexit : l’Irlande avertit le Royaume-Uni. Le ministre irlandais des Affaires étrangères Simon Coveney a averti mercredi (2 décembre) sur Twitter que si la prochaine loi de finances du Royaume-Uni enfreignait délibérément l’accord de divorce, elle serait considérée comme un signal selon lequel Londres ne veut pas d’accord commercial. (Euractiv.com)

HELSINKI

Le soutien de la population finlandaise à son gouvernement diminue. Selon une enquête menée par le Forum finlandais des affaires et de la politique (EVA), la confiance dans le sérail politique a considérablement diminué en Finlande à l’heure actuelle, et ce par rapport au sentiment d’unification qui prévalait lors du pic de la pandémie de Covid-19 au printemps. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

STOCKHOLM

Le gouvernement suédois prend enfin les rênes. Stockholm étant actuellement l’une des capitales européennes les plus touchées par la deuxième vague de SARS-CoV-2, le gouvernement social-démocrate-vert suédois – qui jusqu’à présent avait fait entièrement confiance aux experts de la santé – a changé son approche « très laxiste ». (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

L’Italie présente de nouvelles mesures pour Noël. L’Italie adoptera de nouvelles mesures de confinement à partir de vendredi (4 décembre), a annoncé mercredi (2 décembre) le ministre de la Santé Roberto Speranza. Le ministre a également présenté un plan de vaccination, dans le cadre duquel les vaccins seront gratuits, non obligatoires et distribués avec l’aide de l’armée. (Alessandro Follis,)

MADRID

Les responsables de Madrid dévoilent un hôpital spécialisé pour les pandémies, les opposants accusent un coup politique. Un hôpital moderniste spécialisé pour les pandémies devrait voir le jour à Madrid. Le projet, présenté par la présidente de la région madrilène Isabel Dìaz Ayuso, est devenu le dernier point de discorde dans le paysage politique fébrile de l’Espagne, ses détracteurs prétendant qu’il s’agit d’un coup politique. (Jake Threadgould, Euroefe avec EPA)

ATHÈNES

Covid-19 : la vie nocturne ne reprendra pas son cours, avant qu’un vaccin ne soit approuvé. Le secteur hôtelier en Grèce – y compris les bars, cafés et restaurants – ne rouvrira que lorsqu’un vaccin sera approuvé, a déclaré mercredi (2 décembre) le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

VARSOVIE

La Pologne présente son plan national de vaccination. Le gouvernement polonais a commandé 45 millions de doses de vaccins contre le nouveau coronavirus aux sociétés pharmaceutiques Pfizer-BioNTech, Johnson&Johnson et AstraZeneca, a déclaré mercredi (2 décembre) le Premier ministre Mateusz Morawiecki aux journalistes, ajoutant que les vaccins seront gratuits et non obligatoires. (Anna Wolska,)

PRAGUE

Conférence en ligne sur l’égalité des genres et la politique étrangère. La République tchèque accueillera vendredi (4 décembre) une conférence internationale en ligne intitulée « Vers un changement significatif : la politique étrangère sexospécifique au quotidien ». L’événement se concentrera sur les aspects quotidiens et institutionnels de l’avancement des normes de genre dans la politique étrangère. À cette occasion, plusieurs intervenants de haut rang devraient prendre la parole. (Ondřej Plevák, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Viktor Orban réagit au scandale sexuel impliquant le député européen du Fidesz, József Szájer. József Szájer a démissionné du Fidesz dans une lettre d’une phrase à l’intention de Viktor Orban envoyée mercredi (2 décembre), a annoncé le directeur du parti, Gábor Kubatov, selon le média progouvernemental Magyar Nemzet.

M. Orbán a décrit la décision de son bras droit de quitter le parti et d’abandonner son mandat de député européen comme la « seule décision appropriée ». (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

BRATISLAVA

Nouvelle direction à la représentation permanente de la Slovaquie auprès de l’UE. Petra Vargová, diplomate de haut rang qui travaille actuellement au ministère slovaque des Affaires étrangères et qui a précédemment été adjointe de l’ambassadeur de Slovaquie auprès de l’UE, deviendra la nouvelle cheffe de la représentation permanente de l’UE à partir de janvier 2021. Elle sera la première femme à occuper ce poste. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer