Le Premier ministre tchèque fait partie des dirigeants mondiaux dont la richesse secrète a été révélée par la fuite des «  Pandora Papers  »

Selon M. Babiš, le moment de la révélation des «  Pandora Papers  » est lié aux élections tchèques qui doivent avoir lieu les 8 et 9 octobre. [EPA-EFE/ARIS OIKONOMOU]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici


Un message de Facebook : la recherche se développe avec Facebook

Le programme Data for Good de Facebook utilise des données dont la confidentialité est protégée pour traiter certains enjeux sociaux de notre planète. En Allemagne, le statisticien Cornelius Fritz de la LMU analyse les données agrégées de près de 10 millions d’utilisateurs de Facebook pour prévoir le nombre de nouveaux cas de COVID-19 au niveau local. En savoir plus.


Aujourd’hui dans les Capitales

PRAGUE

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš fait partie des dirigeants mondiaux dont la richesse secrète a été révélée par la fuite des «  Pandora Papers  ». Cinq jours seulement avant les élections législatives tchèques, M. Babiš nie tout acte répréhensible et accuse la «  mafia tchèque  » d’être responsable de la fuite de données.

Les «  Pandora Papers  » ont été analysés par le plus grand groupe international de journalistes d’investigation jamais constitué, auquel ont participé plus de 600 journalistes de 117 pays, dont Le Monde et Franceinfo pour la France. L’enquête a mis le Premier ministre tchèque sous pression pour l’achat secret en offshore d’une propriété de 15 millions d’euros située dans le sud de la France.

Selon M. Babiš, le moment de la révélation des «  Pandora Papers  » est lié aux élections tchèques qui doivent avoir lieu les 8 et 9 octobre.

«  Ce n’est pas international, c’est notre mafia  », a-t-il déclaré lors d’un débat électoral sur CNN Prima News. «  C’est une affaire qui date de 2009. Le timing est très intéressant  », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre tchèque insiste sur le fait que tout ce qu’il a fait était légal. «  L’argent a été retiré de la banque tchèque, il a été taxé et l’argent était à moi  », a affirmé M. Babiš.

Les journalistes de Investigace.cz, ainsi que leurs collègues étrangers de The Guardian, ont posé des questions à M. Babiš à plusieurs reprises avant de révéler leurs conclusions, mais ce dernier a refusé tout commentaire.

«  Lorsque nous avons voulu lui poser la question en personne, il nous a soigneusement mis sur la liste noire, ainsi que nos collègues étrangers, de sa conférence de presse avec Viktor Orbán  », a indiqué Investigace.cz.

Comme l’a rapporté EURACTIV République tchèque, plusieurs journalistes tchèques et étrangers ont été bannis de la conférence de presse conjointe tenue par les deux dirigeants mercredi (29 septembre) République tchèque. Le bureau du gouvernement tchèque a affirmé qu’ils n’avaient pas été autorisés à assister à la conférence en raison d’un manque de capacité. (Aneta Zachová | EURACTIV République Tchèque)

///

BERLIN

Les partis allemands célèbrent la fête nationale par un «  speed dating des coalitions  ». Tandis que les Allemands célébraient le jour de l’unité allemande ce dimanche, les partis élus ont dû négocier la première coalition à trois du pays, puisque le retour à la grande coalition des sociaux-démocrates et des conservateurs semble peu probable. (Nikolaus J. Kurmayer | EURACTIV Allemagne)

///

PARIS

Présidentielles 2022 : Yannick Jadot dévoile son programme. Le candidat écologiste a présenté hier (dimanche 3 octobre) dans le Journal du Dimanche son programme pour les élections présidentielles françaises de mars 2022.

En cas de victoire, Yannick Jadot a une priorité, la transition agricole : «  Dès mon premier jour, j’engagerai la sortie de l’élevage industriel. Il faut (…) réinstaller les agriculteurs dans les campagnes, avec des revenus décents. Ce qui permettra de remplir un autre objectif : lutter contre la malbouffe, donc contre les maladies chroniques et l’obésité  », a-t-il déclaré.

Sur le volet économique, M. Jadot prévoit un plan d’investissement de 50 milliards d’euros par an pour «  réparer notre société  ». Les fonds seront répartis entre la reconstruction, le logement et le bâtiment, et l’amélioration des services publics, avec pour but de « créer 1,5 million d’emplois, revivifier l’économie, et enclencher un cercle vertueux d’investissement et de consommation responsable ».

Le candidat écologiste a également annoncé vouloir combattre les lobbys qui «  gangrènent l’économie française et vampirisent les subventions et les politiques publiques  ».

«  Chaque euro d’argent public sera conditionné à la protection de l’environnement. Plus un euro pour Total tant que Total n’a pas rompu avec sa logique qui consiste à chercher toujours plus de pétrole et plus de gaz dans le sous-sol !  », a-t-il ajouté.

Le candidat écologiste souhaite aussi ré instaurer l’impôt sur la fortune et créer un impôt sur la fortune climatique.

À ce jour, Yannick Jadot est crédité entre 6 et 9% des voix dans les sondages. (Clara Bauer-Babef | EURACTIV France)

///

VIENNE

Le gouvernement autrichien annonce une nouvelle réforme fiscale «  éco-sociale  ». Après d’intenses négociations durant le week-end, la coalition des Verts-Conservateurs est parvenue dimanche à un accord sur ce qu’elle appelle une réforme «  éco-sociale  » de son système fiscal. Cette réforme prévoit des réductions d’impôts importantes et un remodelage du système fiscal afin d’encourager la transition écologique. (Oliver Noyan | EURACTIV Allemagne)


ROYAUME UNI – IRLANDE

DUBLIN | LONDRES

L’Irlande doute que le Royaume-Uni mette à exécution la menace du protocole sur l’Irlande du Nord. Dublin ne s’attend pas à ce que le gouvernement britannique mette à exécution l’avertissement lancé par le Premier ministre Boris Johnson selon lequel le Royaume-Uni «  abandonnera  » le protocole sur l’Irlande du Nord si l’UE n’accepte pas de le «  réparer  ». Lire plus. (Molly Killeen | EURACTIV.com)

LONDRES

Royaume-Uni : Une «  période d’adaptation  » à la vie post-Brexit. Boris Johnson a reconnu que le Royaume-Uni est confronté à une «  période d’adaptation » à la vie, après le Brexit et la COVID-19, alors que la crise du carburant se poursuit et que les magasins sont confrontés à la perspective de rayons vides en raison d’une pénurie de chauffeurs de poids lourds.(Benjamin Fox | EURACTIV.com)


EUROPE DU SUD

ROME

Les plus grandes villes italiennes se rendent aux urnes pour les élections municipales. 12 millions de personnes à Rome, Milan, Naples, Turin, Bologne et dans des dizaines d’autres villes italiennes se rendent aux urnes les 3 et 4 octobre pour élire les maires et les conseils municipaux. Lire plus. (Viola Stefanello | EURACTIV Italie)

///

MADRID

Des milliers de personnes réunies à Barcelone pour l’indépendance de la Catalogne. Environ 3 000 personnes ont manifesté dimanche (3 octobre) à Barcelone pour montrer leur soutien à l’indépendance de la région autonome de Catalogne et se souvenir du référendum d’indépendance du 1er octobre 2017. Lire plus. (Fernando Heller | EuroEFE.EURACTIV.es)

///

ATHÈNES

La Grèce frappée par une série d’attaques d’extrême droite. Un groupe de personnes d’ultradroite a attaqué des membres de la Jeunesse communiste et du Parti communiste au cours d’un raid sur la place de la Liberté à Ilioupoli/Thessalonique, blessant au moins trois personnes. Cela survient après une série d’attaques perpétrées par des groupes néonazis dans la ville de Thessalonique (nord du pays) la semaine dernière, qui visaient des étudiants participant à des rassemblements antifascistes, des journalistes et même des policiers. (Kostas Argyros | EURACTIV Grèce)


GROUPE DE VISEGRAD 

BRATISLAVA

La plupart des Slovaques sont favorables à la vaccination obligatoire du personnel médical et des enseignants. La plupart des Slovaques sont en faveur de l’obligation de vaccination du personnel médical et des enseignants par le vaccin contre la COVID-19, selon une nouvelle enquête menée par l’agence Focus. (Michal Hudec | EURACTIV Slovaquie)


NOUVELLES DES BALKANS

SOFIA

Le président de la Cour suprême bulgare se présente à la présidence. Le président de la Cour suprême de cassation Lozan Panov est candidat à la présidence. Il sera désigné comme candidat indépendant par un comité d’initiative. La principale force motrice de M. Panov est l’initiative civile «  Justice pour tous  ». (Krassen Nikolov | EURACTIV Bulgarie)

///

BUCAREST

Dacian Ciolos est élu président de l’USR PLUS et quitte la présidence de Renew Europe. Les membres de l’USR PLUS ont élu l’ancien commissaire Dacian Ciolos à la présidence du parti. M. Ciolos, qui était président du groupe Renew Europe au Parlement européen depuis juin 2019, a déclaré qu’il allait démissionner pour se consacrer entièrement à USR PLUS. (Bogdan Neagu | EURACTIV Roumanie)

///

ZAGREB

Le Premier ministre annonce la levée du plafonnement des allocations de maternité en Croatie. Le plafond des allocations de maternité sera levé, a confirmé le Premier ministre Andrej Plenković, ajoutant que cela fait partie d’une mesure démographique qui figurait dans le programme du gouvernement pour le mandat actuel. L’annonce intervient après que le partenaire d’EURACTIV, Jutarnji list, ait publié un article selon lequel les mères de famille recevront le montant total de leur salaire pendant tout le congé maternité. (Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

///

BELGRADE

La Serbie est classée très haut dans le «  Global Organised Crime Index  » de 2021. La Serbie est arrivée 33e au classement du «  Global Organised Crime Index  » pour 2021, la plaçant en deuxième position après la Russie en termes de taux de criminalité organisée le plus élevé. (EURACTIV Serbie | betabriefing.com)

///

SARAJEVO

Les manifestants s’en prennent à Milorad Dodik après le traitement de patients de la COVID-19 avec de l’oxygène industriel. Plus de 3 000 personnes ont manifesté à Banja Luka contre les autorités de la Republika Srpska, la république serbe de Bosnie, qu’elles accusent de corruption, de crime et de népotisme. La manifestation a été déclenchée après que Milorad Dodik, membre serbe de la présidence de la Bosnie-Herzégovine, ait accusé la chaîne de télévision BN de «  trahison  » et après les révélations selon lesquelles l’hôpital de Banja Luka avait traité les patients de la COVID-19 avec de l’oxygène industriel et non pas médical. (Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

///

Milorad Dodik à l’envoyé américain Escobar : «  J’emmerde les sanctions !  » Milorad Dodik, membre serbe de la présidence de la Bosnie-Herzégovine, a dévoilé les détails de sa rencontre avec l’envoyé américain pour les Balkans occidentaux, Gabriel Escobar. Il avait déclaré en amont que cette réunion était «  privée  ». Selon la transcription que M. Dodik a dévoilée, il a dit à M. Escobar que « l es nouvelles sanctions pour les Balkans ne sont pas seulement destinées à ceux qui font politiquement obstacle aux progrès, mais aussi à ceux qui en profitent.  » (Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

///

PODGORICA

Milo Đukanović et son fils figurent dans les «  Pandora Papers  ». Les «  Pandora Papers  », l’une des plus grandes fuites de données, ont révélé que le président monténégrin Milo Đukanović et son fils, ont transféré de l’argent vers des comptes à l’étranger. (Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

///

PRISTINA | BELGRADE

Fin du blocus des postes frontaliers. La mission KFOR dirigée par l’OTAN a déclaré qu’elle avait commencé à prendre des mesures pour soutenir la mise en œuvre du récent accord sur la désescalade dans le nord du Kosovo, conclu entre le Kosovo et la Serbie sous les auspices de l’UE. «  À partir de ce week-end et pour les deux semaines à venir, la KFOR maintiendra une présence temporaire, robuste et agile dans la zone, conformément à l’arrangement mentionné  », indique un communiqué de la KFOR.

La police spéciale du Kosovo, la ROSU, a quitté ses positions à deux postes-frontière, Jarinje et Brnjak, et les Serbes locaux ont retiré les barricades. Les deux postes frontaliers ont finalement été ouverts à la circulation. (Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)


***

[Edité par Sarantis Michalopoulos, Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Zoran Radosavljevic, Alice Taylor]

Subscribe to our newsletters

Subscribe