Le président du Kosovo inculpé pour crimes de guerre

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

PRIŠTINA

Hashim Thaci inculpé. Une inculpation en dix points a été prononcée contre le président du Kosovo, Hashim Thaci, et neuf autres anciens combattants séparatistes, pour une série de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre. Les charges, qui incluent le meurtre et la torture, émanent d’un tribunal international qui enquête sur les actions des accusés contre des Serbes et d’autres personnes, pendant et après la guerre d’indépendance du Kosovo avec la Serbie en 1998-99.

L’acte d’accusation, qui a été publié mercredi 24 juin par le Bureau du procureur spécial pour le Kosovo à La Haye, met également en accusation Kadri Veseli, qui présidait jusqu’à récemment l’Assemblée du Kosovo, a annoncé mercredi le porte-parole de l’institution.

L’acte d’accusation est actuellement examiné par le juge d’instruction des Chambres spécialisées pour le Kosovo, qui décidera s’il y a lieu de confirmer les charges, selon l’annonce faite par le porte-parole du Bureau du procureur, Christopher Bennet. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie, Euractiv Serbie)

BERLIN

Première notification de l’application de traçage. Une semaine après son lancement, l’application allemande « Corona-Warn-App » a émis sa première notification aux utilisateurs qui ont été en contact avec des personnes infectées.

Mardi 23 juin, environ 24 utilisateurs ont été enregistrés comme étant infectés par le COVID-19, et le soir même, l’application a envoyé des notifications à leurs contacts. Étant donné l’approche décentralisée de la protection des données, les fonctionnaires ne savent pas combien de personnes ont été notifiées ni où elles se trouvaient.

Les utilisateurs qui ont reçu une alerte de l’application peuvent être testés gratuitement pour le COVID-19, même s’ils ne présentent pas de symptômes. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

VIENNE

L’armée de terre doit revoir les priorités de la défense conventionnelle. Le ministère autrichien de la défense va lancer une opération de réorganisation de ses troupes, intitulée « Notre armée ». La réforme inclura aussi un changement des priorités de l’institution. Plutôt que de se préparer à une attaque par des armes conventionnelles, l’armée se recentrera sur la cyberguerre, l’atténuation des effets des pandémies et la lutte contre les catastrophes. De tels scénarios sont plus probables qu’une invasion par des chars et des avions, ont déclaré les responsables du ministère lors d’une réunion avec les journalistes. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

BRUXELLES

Phase 4 du déconfinement. Le Conseil national de sécurité belge a décidé que le pays pouvait passer à la phase suivante de son plan de sortie de crise à partir du 1er juillet. La sphère sociale sera élargie, permettant des contacts plus étroits avec 15 personnes différentes chaque semaine, au lieu des 10 précédentes.

À partir du 1er juillet, les activités culturelles pourront se dérouler en salle avec un public de 200 personnes maximum, sous réserve du respect des mesures de sécurité. Pour les événements en plein air, 400 personnes seront autorisées.

Les piscines, les centres de bien-être, les parcs d’attractions, les casinos et les salles de jeux pourront également rouvrir. Le nombre de stands autorisés sur les marchés ne sera plus limité, mais la distance sociale devra être maintenue en permanence.

Le port d’un masque facial en public reste fortement recommandé. Bien que plusieurs virologistes du pays soutiennent l’obligation de porter un masque dans les magasins, le Conseil national de sécurité n’a pas suivi la suggestion des experts. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

LONDRES

« De l’argent contre des faveurs ». Le gouvernement du Premier ministre Boris Johnson est confronté à un conflit d’intérêts après que le ministre du logement, Robert Jenrick, a révélé qu’il avait échangé une série de textos avec un homme d’affaires controversé qui cherchait à obtenir l’approbation d’un projet de construction de logements de plusieurs millions d’euros. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

ROME

Des migrants testés positifs au COVID-19 sur le « navire de quarantaine ». 28 migrants sur les 209 qui se trouvent actuellement à bord du Moby Zazà ont été testés positifs au COVID-19. Le ferry, qui a été loué par le gouvernement à la compagnie Moby Lines pour servir de « navire de quarantaine » aux migrants pendant la crise, accueille les personnes sauvées dans les eaux internationales par Sea Watch et est actuellement à l’ancre près de Porto Empedocle, en Sicile. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

LISBONNE

Le service national de santé portugais a la situation sous contrôle. La situation du COVID-19 au Portugal, malgré une série de nouvelles infections, est encore loin de pouvoir engendrer une crise majeure au sein du service national de santé portugais, ont déclaré les autorités mercredi 24 juin. Mardi 23 juin à minuit, de nouvelles mesures restrictives imposées par le gouvernement à la région métropolitaine de Lisbonne sont entrées en vigueur. Elles prévoient notamment que ceux qui désobéissent aux règles de restriction sociale pourront se voir infliger une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an. (Sara Madeira et Rosário Salvado, lusa.pt)

VARSOVIE

Andrzej Duda à Washington. Le président polonais Andrzej Duda a débarqué à Washington mercredi 24 juin pour une réunion avec le président américain Donald Trump. Rien de nouveau, cependant, n’a été convenu. Donald Trump a répété qu’une partie des troupes américaines (très probablement un effectif de 1 000 personnes) sera délocalisée en Pologne, mais cela fait l’objet de discussions entre les deux pays depuis au moins un an. (Łukasz Gadzała, Euractiv Pologne)

PRAGUE

Soutien aux médias. Les médias tchèques pourraient bénéficier d’une enveloppe de 75 millions d’euros, selon le site d’investigation en ligne Neovlini.cz. Celui-ci indique que le gouvernement travaille sur un programme de soutien aux médias qui ont souffert de la crise du COVID-19.

Cependant, alors que le ministre de la Culture, Lubomír Zaorálek (S&D), a précisé qu’il était trop tôt pour parler de chiffres car aucune proposition concrète n’avait encore été présentée, la ministre des Finances, Alena Schillerova (ADLE), a confirmé que l’idée d’un programme de soutien constitué de subventions avait déjà été discutée. Selon Alena Schillerová, le soutien financier profite à l’ensemble des médias, indépendamment de leur taille. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

ZAGREB

Élections tendues en perspective. Selon les derniers sondages effectués dans trois des onze circonscriptions croates, l’issue des élections législatives prévues le 5 juillet, marquées par la pandémie de COVID-19, est impossible à prévoir. (Tea Trubić Macan, Euractiv Croatie)

LJUBLJANA

Les masques sont à nouveau obligatoires. Depuis mercredi 24 juin, le port de masques de protection est à nouveau obligatoire dans les espaces publics fermés et dans les transports publics en Slovénie. En plus des masques, le gouvernement a également rendu la désinfection des mains obligatoire, suite à une augmentation du nombre d’infections au coronavirus ces derniers jours. Selon le ministre de la Santé, Tomaž Gantar, la mesure sera réexaminée par les autorités tous les 14 jours, en fonction de la situation épidémiologique du pays. (Zoran Radosavljevic, Euractiv.com)

SOFIA

L’urgence épidémique est prolongée. Le gouvernement bulgare a prolongé l’« urgence épidémique » jusqu’au 15 juillet. Si les mesures plus strictes qui étaient en place pendant l’état d’urgence ne seront pas rétablies, les voyageurs de certains pays devront toujours être mis en quarantaine et le port du masque dans les espaces publics intérieurs restera obligatoire, a expliqué le ministre de la Santé, Kiril Ananiev. Par ailleurs, les autorités appellent le grand public à rester discipliné et à respecter les mesures de distanciation sociale.

Au cours des deux dernières semaines, la Bulgarie a enregistré un pic de nouvelles infections au COVID-19 avec une moyenne de 84 infections enregistrées entre le 10 juin et le 23 juin, contre une moyenne de 26 entre le 27 mai et le 9 juin. Cependant, le nombre de tests COVID-19 effectués a également doublé et s’élève maintenant à environ 2 000 par jour. (Krassen Nikolov, Euractiv Bulgarie).

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER