Le président polonais se rend aux États-Unis pour faire valoir sa candidature aux élections

Le président polonais, Andrzej Duda, aux côtés de son homologue américain, Donald Trump.

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

VARSOVIE

Rencontre américano-polonaise. Le président de la Pologne, Andrzej Duda, se rendra à Washington pour rencontrer le dirigeant américain Donald Trump mercredi 24 juin, quatre jours seulement avant les élections présidentielles du 28 juin en Pologne. Cette visite de dernière minute à la Maison-Blanche devrait donner un coup de pouce à Andrzej Duda dans les sondages, car il est assez inhabituel que Washington apporte un soutien électoral aux leaders d’autres pays. « Je peux annoncer qu’il y aura de bonnes nouvelles de Washington », a déclaré Krzysztof Szczerski, le chef de cabinet du président, lundi 22 juin. Les trois principaux sujets abordés lors de la réunion seront la santé, les investissements et la sécurité, a-t-il indiqué. (Euractiv Pologne)

BERLIN

Poursuite d’un journaliste. Le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer (CSU), envisage d’intenter une poursuite pénale contre l’auteur d’un article satirique sur les violences policières publié sur Taz media. Les détracteurs s’opposent à cette décision, accusant le ministre de porter atteinte à la liberté de la presse. La chancelière, Angela Merkel, se serait entretenue avec l’homme politique sur cette affaire, mais celui-ci n’a rien révélé sur la discussion. (Sarah Lawton | Euractiv Allemagne)

PARIS

Emmanuel Macron aux Pays-Bas. Ce mardi 23 juin, le président français rencontrera le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, pour tenter de sortir les négociations sur le fonds de relance de l’impasse. Les Pays-Bas sont à la tête du groupe des « quatre radins », qui s’oppose à la proposition de subventions de la Commission, et souhaite plutôt des prêts assortis de conditions strictes. (Euractiv France)

BRUXELLES

Un deuxième confinement ? Une majorité de Belges (71 %) se disent prêts à subir un deuxième confinement si le pays venait à être frappé par une deuxième vague du COVID-19, selon un sondage du média 7sur7. Les personnes interrogées en Flandre se montrent toutefois moins favorables à cette mesure (66 %) qu’à Bruxelles (75 %) ou en Wallonie (78 %). (Alexandra Brzozowski | Euractiv.com)

VIENNE

L’Autriche impliquée dans le scandale Wirecard. Le prestataire de services financiers allemand Wirecard a admis avoir un trou budgétaire de 1,9 milliard d’euros dans son bilan, qui impliquerait des banques et des hommes d’affaires autrichiens. Les deux principaux suspects — l’ancien PDG de l’entreprise, Markus Braun, qui a démissionné la semaine dernière, et le directeur actuel, Jan Marsalek, qui a été suspendu sur une base révocable — sont des ressortissants autrichiens. Selon les médias, ils pourraient être placés en détention préventive. (Philipp Grüll | Euractiv Allemagne)

HELSINKI

La Finlande coûte cher. Le prix de l’alcool, du tabac et de la nourriture en Finlande fait débat dans les médias du pays. L’alcool, en particulier, est le plus cher de toute l’UE, puisque son prix est supérieur de 91 % à la moyenne européenne, selon une enquête d’Eurostat. Par contre, les Finlandais qui ne boivent pas peuvent se consoler, car les boissons non alcoolisées ne sont que 26 % plus chères que dans les autres États membres. (Pekka Vänttinen | Euractiv.com)

STOCKHOLM

Le gouvernement finlandais cherche à se repentir. La Finlande souhaite aider la Suède à lutter contre la pandémie, gérée difficilement par les communautés minières du nord du pays, a déclaré la ministre finlandaise de l’Intérieur, Maria Ohisalo (Verts) au journal télévisé suédois Svenska Dagbladet dimanche 21 juin. Cette annonce fait suite à la décision de la Finlande de maintenir les restrictions de voyage avec la Suède, ce qui n’a pas été bien accueilli dans le pays. « […] Il est primordial de revenir à une situation normale avec la Suède. Nous sommes en contact permanent et la Finlande est prête à apporter son aide en matière de soins intensifs et de tests — de toutes les manières possibles », a affirmé la ministre. (Euractiv.com)

ROME

Baisse temporaire de la TVA ? « Une réduction de la TVA a été envisagée lors des réunions avec les syndicats et les représentants des entreprises », a déclaré le Premier ministre italien, Giuseppe Conte. Et d’ajouter que « [le gouvernement évalue] la possibilité d’une baisse temporaire, mais seulement pour une courte période de temps ». Il a toutefois fait remarquer qu’il s’agirait d’une « mesure coûteuse ». Le directeur de la Banque d’Italie, Ignazio Visco, a confirmé la nécessité d’établir un plan structuré pour faire face à la crise. Il juge important de mettre en place une bureaucratie efficace et un système judiciaire plus rapide, mais aussi de bien planifier l’investissement des fonds de l’UE, pour qu’ils soient « dépensés avec sagesse dans des infrastructures et des projets utiles ». (Alessandro Follis | Euractiv Italie)

MADRID

La nouvelle réalité de l’Espagne. Lundi, après 98 jours d’état d’urgence, l’Espagne a entamé son retour à la normale. Depuis la levée de nombreuses restrictions la semaine dernière, les transports en commun ont pratiquement rétabli leurs horaires habituels et accueillent davantage de passagers. Par ailleurs, pour soutenir l’industrie touristique, qui représente plus de 12 % du PIB espagnol, et ainsi relancer l’économie du pays, toutes les activités commerciales ont pu reprendre. Les voyageurs en provenance d’autres pays de l’espace Schengen — à l’exception des Portugais, qui devront attendre le 1er juillet — peuvent franchir la frontière espagnole depuis dimanche sans devoir s’isoler pendant deux semaines. (Euroefe)

LISBONNE

Nouvelles mesures de confinement. Après une hausse des cas de coronavirus ces derniers jours, la région de Lisbonne a imposé de nouvelles restrictions à compter d’aujourd’hui. Sur les 259 nouveaux cas enregistrés hier, 63 % se trouvaient dans cette région. Les rassemblements de plus de dix personnes sont désormais interdits et les magasins doivent fermer à 20 heures. Depuis le début de la pandémie, le Portugal a enregistré 39 392 cas confirmés et 1 534 décès. (Pedro Morais Fonseca | Lusa.pt)

BELGRADE

Les élections serbes peu transparentes. Le directeur du centre serbe pour la transparence électorale (CRTA), Rasa Nedeljkov, a déclaré lundi lors d’une conférence de presse que les élections en Serbie étaient à la limite des normes démocratiques. Il a expliqué que les observateurs de la CRTA ont enregistré des irrégularités dans 8 à 10 % des bureaux de vote, soit deux fois plus que lors des scrutins de 2016 et 2017. Les élections parlementaires, provinciales et locales en Serbie constitueraient « le pire processus électoral » jamais analysé par le CRTA. « Le secret du vote et le suffrage universel ont été violés, des votes ont été achetés, une pression a été exercée sur les électeurs en dehors des bureaux de vote, les bulletins ont été photographiés, il y a eu des cas de vote public, les électeurs ont été forcés à voter, des registres parallèles ont été tenus », a-t-il indiqué. Et d’ajouter que le principe d’égalité entre les partis politiques a également été bafoué pendant la campagne. (Euractiv Serbie, betabriefing.com)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER