Les maisons de retraite espagnoles en première ligne face au COVID-19

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

MADRID

40 % des décès en Espagne ont concerné les maisons de retraites . Au total, en Espagne, 16 937 décès ont été enregistrés dans les maisons de repos pendant la crise sanitaire, ce qui représente environ 39 % des 42 542 décès enregistrés dans le pays, selon les données recueillies par Euroefe. Toutefois, la plupart des administrations régionales n’incluent pas les cas suspects non diagnostiqués dans leurs totaux. Cela signifie que les personnes infectées et décédées sans avoir été testées, par exemple dans des maisons de soins, ne sont pas reprises dans les chiffres officiels. Ceux-ci pourraient donc être bien plus élevés que ce que les autorités annoncent. (Euroefe)

BERLIN

L’Allemagne impose un deuxième confinement. Le dirigeant de la Rhénanie du Nord-Westphalie, Armin Laschet (CDU), a annoncé que les restrictions sociales seraient reconduites jusqu’au 30 juin dans le district de Gütersloh, après l’apparition d’un foyer du COVID-19 dans une usine de conditionnement de viande où plus de 1 550 employés ont été contaminés. Mais lors d’une conférence de presse, le président de l’Institut Robert Koch, Lothar Wieler, s’est montré optimiste quant à la perspective d’une seconde vague, qui peut selon lui être évitée. « [L’avenir est] entre nos mains, tout dépend de notre responsabilité », a-t-il déclaré. (Sarah Lawton | Euractiv Allemagne)

VIENNE

Moins de chômeurs partiels. Le nombre de travailleurs au chômage partiel en Autriche, qui a atteint un pic en raison des mesures de confinement, est redescendu à 812 745 mardi 23 juin, soit 326 000 de moins que la semaine dernière. Cela est dû au fait que peu d’entreprises ont choisi de prolonger leur régime de chômage partiel, a déclaré la ministre du Travail Christine Aschbacher (ÖVP) lors d’une conférence de presse. Le nombre de chômeurs a également diminué de 10 520 par rapport à la semaine dernière, pour atteindre 422 765 mardi. (Philipp Grüll | Euractiv Allemagne)

BRUXELLES

Suite de la levée des restrictions. Le Conseil national de sécurité belge se réunira ce mercredi 24 juin pour discuter des nouvelles mesures de déconfinement qui devraient être mises en place à partir du 1er juillet. Les experts étudieront entre autres l’élargissement des « bulles de contact » de dix personnes par semaine et la reprise de certaines activités culturelles cet été. (Alexandra Brzozowski | Euractiv.com)

PARIS

Le plan de relance « progresse ». Les mesures de reprise économique de l’UE sont en bonne voie, a affirmé le président français, Emmanuel Macron, à l’issue d’un entretien avec le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, mardi. Les Pays-Bas, qui font partie du groupe des « quatre radins » avec l’Autriche, le Danemark et la Suède, souhaitent limiter les fonds versés, en particulier aux pays du sud de l’Europe, qui sont les plus durement touchés par la pandémie. (Euractiv France)

HELSINKI

Autorisation prudente des déplacements. Mardi soir, le gouvernement finlandais a décidé d’autoriser les voyages et le tourisme dans un certain nombre de pays de l’UE et de l’espace Schengen à compter du 13 juillet. Mais ces pays devront remplir une série de critères pour que les déplacements y soient autorisés. (Pekka Vänttinen | Euractiv.com)

LONDRES

Les pubs rouvrent la semaine prochaine. Les pubs, restaurants, hôtels et coiffeurs rouvriront à partir du 4 juillet en Angleterre, a annoncé le Premier ministre britannique, Boris Johnson dans le cadre de la nouvelle phase d’assouplissement des restrictions sociales. Les citoyens pourront également se réunir à l’intérieur et passer la nuit chez des parents et des amis, tout en appliquant les gestes barrière. Les cinémas et les musées pourront aussi rouvrir leurs portes. D’après le gouvernement, le coronavirus est sous contrôle, bien que le nombre de cas soit plus élevé qu’en France, en Allemagne et en Italie. Plusieurs scientifiques se disent inquiets de la levée des mesures de confinement, qu’ils jugent trop rapide. (Benjamin Fox | Euractiv.com)

ROME

Nouvelles directives pour les écoles. Mardi, le Ministère italien de l’Éducation a publié une série de recommandations pour faciliter la reprise des activités scolaires en septembre. Les lignes directrices publiées par le gouvernement laissent une grande marge de manœuvre aux administrations régionales pour adopter des mesures spécifiques en fonction de la situation sanitaire. (Alessandro Follis | Euractiv Italie)

LISBONNE

Une population étrangère croissante. La population étrangère résidant au Portugal a augmenté en 2019 pour la quatrième année consécutive, totalisant 590 348 citoyens, le chiffre le plus élevé jamais enregistré. Les Brésiliens restent la principale communauté étrangère résidente du pays, représentant 25,6 % du total l’année dernière, le chiffre le plus élevé depuis 2012. (Célia Paulo, Lusa.pt)

ATHÈNES

Josep Borrell à la frontière gréco-turque. Le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, se rendra aujourd’hui au poste-frontière de Kastanies, dans le nord de la Grèce. Selon les médias grecs, le diplomate en chef s’entretiendra avec des représentants du gouvernement sur la situation gréco-turque, et en particulier sur l’agressivité croissante de la Turquie au cours des derniers mois. (Euractiv Grèce)

BUDAPEST

Objectifs « inatteignables » pour les agriculteurs. « Par son attitude irresponsable, la Commission européenne met en péril les subventions agricoles de 2022 simplement pour imposer le plus vite possible aux agriculteurs des objectifs inatteignables de protection de l’environnement et du climat dans le cadre du “Green Deal” », a déclaré le ministre hongrois de l’Agriculture, István Nagy, à l’agence de presse MTI mardi. L’exécutif s’est attiré les foudres des États membres en s’opposant fermement à la mise en place d’une période intérimaire de deux ans avant le début du prochain programme de subventions agricoles de l’UE. (Vlagyiszlav Makszimov | Euractiv.com)

SOFIA

Protéger les abeilles. Le Bureau du Procureur suprême a ordonné au ministre bulgare de l’Agriculture, Ivan Stankov, et au directeur de l’Agence de sécurité alimentaire, Damyan Iliev, de prendre des mesures pour protéger les abeilles de l’intoxication par des pesticides. Hier, le bureau du procureur de la cour d’appel de la ville de Veliko Tarnovo a demandé que tous les refus des d’ouvrir des enquêtes criminelles sur l’extinction massive des abeilles dans la région au cours des trois dernières années soient examinés. Il semblerait que la décision du parquet fasse suite à une enquête menée par Euractiv Bulgarie, qui a découvert que l’utilisation de pesticides interdits par l’UE serait liée à l’extinction des abeilles dans la région. Aucune mesure n’avait été prise jusqu’à présent pour régler le problème. (Krassen Nikolov | Euractiv Bulgarie)

LJUBLJANA

Accord de réconciliation entre l’Italie et la Slovénie. Borut Pahor, le président slovène, et Sergio Mattarella, son homologue italien, assisteront le 13 juillet à une cérémonie marquant le retour du centre culturel et commerçant slovène à Trieste, en Italie, cent ans après que celui-ci a été incendié par des fascistes italiens. Les deux hommes d’État commémoreront également les victimes du petit village de Basovizza, près de la frontière italienne avec la Slovénie, tuées par des titistes à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Cet acte symbolique pourrait apaiser certaines tensions qui persistent encore entre les deux voisins depuis le 20e siècle. (Zoran Radosavljević | Euractiv.com)

BELGRADE

Jour de la Victoire. Ce mercredi, la Place Rouge de Moscou accueillera le défilé du Jour de la Victoire, qui commémore les 75 ans de la capitulation de l’Allemagne nazie en 1945. La cérémonie, qui a normalement lieu le 9 mai, avait dû être reportée à cause de la pandémie. Les dirigeants d’anciens pays de l’Union soviétique seront présents, ainsi que le président serbe, Aleksandar Vučić, le membre de la présidence de Bosnie-Herzégovine, Milorad Dodik (qui représente les Serbes de Bosnie), et — selon les médias russes — le cinéaste serbe Emir Kusturica. (Euractiv Serbie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER