Les manifestations contre les discriminations relancent le débat sur le colonialisme en Belgique

Une statue du roi Léopold II.

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

BRUXELLES

Manifestations contre le racisme. Alors que les manifestations antiracistes qui embrasent les États-Unis depuis le meurtre de George Floyd se multiplient dans le monde entier, la Belgique est elle aussi confrontée à un débat sur le racisme. À travers le pays, plusieurs statues de Léopold II, l’ancien roi colonial, ont été vandalisées suite au lancement d’une pétition par le groupe « Réparons l’Histoire », qui souhaite retirer tous les monuments construits dans la capitale en l’honneur du roi. La demande, qui a déjà été signée par plus de 40 000 personnes, sera abordée lors du prochain Conseil communal de Bruxelles le 8 juin, selon le journal Le Soir. (Alexandra Brzozowski | Euractiv.com)

En outre, lors d’une réunion du Coreper jeudi 4 juin, la Lituanie, la Slovaquie, la Slovénie, la Hongrie, la Bulgarie et la République tchèque ont plaidé pour qu’un montant plus important du fonds de relance soit alloué aux États membres à faible revenu. Selon certaines sources, les pays de l’UE seraient en désaccord à tous les niveaux concernant ce fonds. Le sommet européen du 19 juin a donc vraisemblablement peu de chances d’aboutir à des résultats concrets. Mais si la proposition de la Commission est adoptée, la première aide pourrait être débloquée au printemps 2021, selon le commissaire européen Paolo Gentiloni. (Sarantis Michalopoulos | Euractiv.com)

BERLIN

Nouveau plan de relance. Après une longue série de négociations et un accord à minuit, le ministre allemand de l’Économie, Peter Altmaier (CDU), a présenté le dernier plan reprise du pays, qui diminue la taxe sur la valeur ajoutée à partir du 1er juillet et prévoit des subventions pour les véhicules électriques récemment achetés. Ce plan, qui a fait l’objet de nombreux débats, a étonnamment été bien accueilli par tous les partis politiques. (Sarah Lawton | Euractiv Allemagne)

PARIS

Changement de politique. Selon une enquête publiée par l’institut de sondage Odoxa jeudi, les citoyens français se disent très pessimistes quant à l’avenir du pays et attendent un changement politique avant la fin du premier mandat quinquennal du président actuel, Emmanuel Macron. 73 % des personnes sondées souhaitent un changement de politique et 64 % demandent un remaniement du gouvernement. Toutefois, 65 % des Français ne souhaitent pas que le Premier ministre, Édouard Philippe, soit démis de ses fonctions. (Euractiv France)

LONDRES

Enquête sur les décès liés au COVID-19 dans les minorités ethniques. La Commission britannique pour l’égalité et les droits de l’homme va lancer une enquête pour examiner les décès et la perte de revenus liés au coronavirus au sein des communautés noire, asiatique et minoritaire du Royaume-Uni. Cette enquête fait suite aux chiffres qui révèlent que les Noirs et les minorités ethniques ont été touchés de façon disproportionnée par la pandémie dans le pays. (Benjamin Fox | Euractiv.com)

ROME

Nouvelles règles pour l’accès aux plages. Sur les plages italiennes, les baigneurs qui ne cohabitent pas devront continuer à maintenir une distance d’au moins un mètre entre eux, même dans l’eau, selon une série de recommandations publiées par l’Institut national de la santé (ISS) jeudi 4 juin. Cependant, si le maintien de telles distances s’avère impossible, les baigneurs devront porter des masques. Par ailleurs, les personnes dont la température dépasse 37,5 °C se verront refuser l’accès à la plage. Les plagistes sont aussi invités à effectuer des réservations et enregistrer les données des clients pendant deux semaines. (Alessandro Follis | Euractiv Italie)

MADRID

Le personnel de santé espagnol félicité. Cette année, le prestigieux Prix Princesse des Asturies de la Concorde a été décerné au personnel soignant d’Espagne, pour honorer leurs efforts ces derniers mois. « Les professionnels de la santé espagnols en contact direct avec les patients atteints de COVID-19 sont en première ligne dans la lutte contre cette maladie dans notre pays et ont fait preuve, depuis le début de l’urgence sanitaire, d’un niveau de professionnalisme et d’engagement louable », a déclaré le jury. (Euroefe)

ATHÈNES

Retour du tourisme en Grèce le 1er juillet. À partir du 1er juillet, la Grèce rouvrira ses frontières à tous les États membres, sauf en cas de « mauvaises surprises », a déclaré le Premier ministre du pays, Kyriakos Mitsotakis, ajoutant que les protocoles sanitaires devraient être strictement appliqués.

L’office national des statistiques a par ailleurs annoncé hier que la récession au premier trimestre 2020 était de 0,9 % en Grèce, contre 3,8 % en moyenne au sein de l’UE. Ce chiffre est encourageant pour le pays, mais le tourisme, sa principale industrie, sera mis à l’épreuve cet été. (Sarantis Michalopoulos | Euractiv.com)

BRATISLAVA

Produits chimiques dangereux à Bratislava. Un taux important de contamination chimique du sol et de l’eau a été enregistré aux environs d’une ancienne usine chimique à Bratislava, d’après une étude géologique des lieux commandée en 2009 par Istrochem, l’entreprise qui gère actuellement l’usine. L’étude, tirée de l’oubli par des militants écologistes, a été classée pendant 10 ans, jusqu’en 2019.

Selon Istrochem, qui figure parmi les actifs du Premier ministre tchèque, Andrej Babiš, depuis 2002, la plupart des dommages sont survenus dans les années 1960. Cependant, lorsque l’entreprise a racheté l’usine, les déchets chimiques n’ont pas été traités, parce que ce n’était pas compris dans l’accord avec le gouvernement. (Zuzana Gabrižová | Euractiv Slovaquie)

SOFIA

La Bulgarie ferme sa frontière avec la Macédoine du Nord. En raison de l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 en Macédoine du Nord, la Bulgarie a décidé, une fois de plus, de fermer ses frontières avec son voisin. Jeudi, les autorités de Macédoine du Nord ont rapporté un record de 120 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures. Les personnes autorisées à entrer dans le pays depuis la Macédoine du Nord, comme les citoyens bulgares ou les travailleurs médicaux, par exemple, seront mis en quarantaine pendant 14 jours. (Krassen Nikolov | Euractiv Bulgarie)

ZAGREB

Opposition à la décision de justice. Mercredi 3 juin, le Haut tribunal correctionnel de Croatie a jugé que les paroles « Prêt pour la patrie », qui ouvrent une chanson d’un chanteur croate populaire, Marko Perkovic Thompson, ne constituaient pas une infraction. Un nombre croissant de personnes et d’organisations, dont l’ONG House of Human Rights, s’opposent à cette décision. D’après l’organisation, ce salut symbolise l’idéologie nazie et fasciste, et enfreint par conséquent l’article 39 de la Constitution. L’Alliance civique et libérale (GLAS) a quant à elle affirmé que cet arrêt du tribunal éloignait un peu plus la Croatie des nations civilisées. (Karla Junicic | Euractiv Croatie)

BELGRADE

Relations Kosovo-Serbie. Le ministre serbe des Affaires étrangères, Ivica Dačić, a déclaré jeudi que la Serbie ne cesserait de révoquer l’indépendance du Kosovo, bien que des sources diplomatiques à Bruxelles aient indiqué le contraire à des journalistes, selon la chaîne télévisée nationale N1.

L’information réfutée par le ministre a été rapportée par Radio Free Europe, qui a indiqué que la Serbie avait accepté de contribuer à une atmosphère garantissant la reprise du dialogue sur la normalisation des relations avec le Kosovo. (Euractiv Serbie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER