Les médecins hongrois ne peuvent pas recommander les vaccins russes et chinois

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe. [Shutterstock/ rawf8]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

BUDAPEST

Pas de recommandation des vaccins russes et chinois sans les documents nécessaires. Sans rendre publics les documents relatifs à l’autorisation des vaccins russe Sputnik-V et chinois Sinopharm – notamment le résumé des caractéristiques du produit – la direction de la Chambre médicale hongroise « ne peut pas recommander l’utilisation de ces produits à ses collègues en toute bonne conscience », ont écrit les médecins à l’Institut national hongrois de pharmacie et de nutrition (OGYÉI) mardi (2 février). (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

BERLIN

En Saxe, l’AfD placée sous surveillance. L’Alternativ für Deutschland (AfD), un parti d’extrême droite, fait l’objet d’une enquête pour comportement extrémiste présumé de la part de l’Office pour la protection de la Constitution (LfV) de Saxe, selon de nombreux médias allemands. Le gouvernement du Land peut désormais utiliser les téléphones du parti et déployer des informateurs sous couverture. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

90 femmes ont été tuées par leurs (ex-) conjoints en France l’an dernier. Ce chiffre a été annoncé hier par le ministre français de la Justice, Éric Dupont-Moretti, dans un message vidéo diffusé sur Facebook. Le taux de féminicides conjugaux est en forte baisse par rapport à l’année 2019, qui comptait alors 146 femmes victimes d’homicides conjugaux. (Magdalena Pistorius, Euractiv France)

BRUXELLES

La Belgique ne recommande pas le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 55 ans. Le Conseil supérieur de la santé a déconseillé l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca pour les personnes les plus vulnérables et il sera donc limité aux personnes de moins de 55 ans, a indiqué la RTBF. (Euractiv.com)

LONDRES

Vers une suppression du protocole sur l’Irlande du Nord ? Mardi 2 février, le parti au pouvoir en Irlande du Nord a lancé une campagne visant à supprimer le protocole pour la province qui est au cœur de l’accord de retrait du Royaume-Uni avec l’UE.

Le parti unioniste démocrate (DUP), toujours opposé au protocole d’Irlande du Nord, qui a introduit des contrôles aux frontières sur les marchandises transitant de la Grande-Bretagne vers la province, a lancé une campagne officielle et coordonnée pour « rétablir notre place dans le marché intérieur britannique ». (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

L’Irlande accueille la filière technologique. Les géants de la technologie Microsoft et Huawei ont tous deux annoncé cette semaine leur intention d’intensifier leurs activités en Irlande et de recruter davantage de personnel dans le pays. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

HELSINKI

L’UE doit renforcer son indépendance énergétique, estime l’eurodéputé finlandais vert. L’Union européenne devrait imposer des sanctions plus sévères non seulement à certains individus russes, mais aussi sur les projets énergétiques avec la Russie, a déclaré l’ancien président des Verts finlandais et actuel député européen Vert Ville Niinistö sur un podcast produit par le Bureau de liaison du Parlement européen à Helsinki. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

L’ancien président de la BCE, Mario Draghi, devrait former le nouveau gouvernement italien. L’ancien président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a été mandaté pour former le nouveau gouvernement italien après l’échec des pourparlers menés par le président de la Chambre des députés Robert Fico pour régler les différends entre les parties qui soutenaient l’ancien Premier ministre Giuseppe Conte, a annoncé mardi soir (2 février) le président Sergio Mattarella. (Daniele Lettig, Euractiv Italie)

Lire la suite. 

MADRID

La crise pèse lourdement sur le marché du travail espagnol. Les répercussions de la Covid-19 sur le marché du travail espagnol sont dévastatrices : plus de 218 000 personnes ont perdu leur emploi en janvier, les secteurs des services, du tourisme et de l’hôtellerie, de la restauration et des services de traiteur (HORECA) étant parmi les plus touchés. (Euroefe)

LISBONNE

L’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne et la Commission européenne aideront le Portugal à surmonter la troisième vague de Covid-19. Alors que l’Allemagne va envoyer des professionnels de la santé, des équipements médicaux et des lits d’hôpitaux au Portugal à partir de mercredi (3 février) pour aider le pays à surmonter la troisième vague de Covid-19, la Commission européenne a déclaré mardi (2 février) qu’elle était « prête à aider ». L’Autriche et l’Espagne ont également proposé d’aider le Portugal en lui fournissant des lits d’hôpitaux et diverses ressources. (Joana Sousa Dias, Ana Matos Neves, Sofia Castro and Fernando Paulo Brito, Lusa.pt)

ATHÈNES

Confinement plus strict en vue. Les prochaines 48 heures seront cruciales, car le comité des maladies infectieuses examinera les dernières données alarmantes. La possibilité d’instaurer un confinement plus strict reste ouverte.

Pour la première fois depuis le 29 décembre, le pays a signalé 1 261 nouveaux cas, tandis que les nouveaux variants détectés dans les régions de l’Attique et de Thessalonique ont contaminé 31 autres personnes. Les médias grecs signalent qu’un confinement à la française est probable, ne gardant ouvertes que les écoles. L’augmentation des hospitalisations combinée à la détection des cas de mutation ne laisse guère de place à l’optimisme. (Euractiv.com)

VARSOVIE

Remise en cause du stéréotype de l’ignorance culturelle lors de la réouverture des musées. Alors que beaucoup ont plaisanté sur le fait que la réouverture des musées annoncée par le gouvernement polonais ne ferait aucune différence puisque les Polonais ne visitent pas les musées de toute façon, des foules de personnes ont réfuté le stéréotype mardi (2 février) en affluant au Musée national de Varsovie alors qu’il ouvrait ses portes après une pause de trois mois. (Aleksandra Krzysztoszek, Euractiv Pologne)

PRAGUE

Le Premier ministre perd lentement du terrain, selon un sondage d’opinion. Le soutien au parti ANO du Premier ministre tchèque Andrej Babiš, au pouvoir, est tombé à son plus bas niveau depuis les élections de 2017, bien qu’il soit toujours en tête des sondages avec 26,5 %, selon un sondage d’opinion publié mardi (2 février) par l’agence Median. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BRATISLAVA

Vera Jourová fait l’éloge de l’initiative slovaque de lutte contre la désinformation. « Il est de la plus haute importance de savoir comment les États membres agissent lorsqu’ils luttent contre la désinformation », a déclaré la vice-présidente de l’exécutif européen responsable des valeurs et de la transparence, Vera Jourova, au Réseau slovaque d’experts contre les attaques hybrides connu sous le nom de SOPHIA – une initiative récemment établie, visant à mettre en relation les institutions et organisations actives dans la lutte contre la désinformation. (Lucia Yar, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe