Les médecins slovaques qui diffusent de fausses informations sur la Covid pourraient perdre leur licence

Un groupe de cinq médecins fait l’objet d’une enquête pour avoir été été actif sur les réseaux sociaux et les sites de désinformation, recommandant le médicament vétérinaire ivermectin et s’élevant contre la vaccination.

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici


Aujourd’hui dans les Capitales

BRATISLAVA

Les médecins slovaques qui diffusent de fausses informations sur la Covid pourraient perdre leur licence. L’autorité slovaque de surveillance des soins de santé a commencé à enquêter sur un groupe de médecins réputés pour avoir diffusé des informations erronées sur la Covid-19. L’enquête pourrait conduire à la perte de leur licence médicale.

«  Il est inacceptable pour un médecin de mettre en doute l’existence du COVID-19, d’affirmer que les vaccins sont une fraude ou de recommander des médicaments qui ne sont pas indiqués comme traitement de la maladie  », a déclaré l’agence gouvernementale lundi.

Un groupe de cinq médecins fait l’objet d’une enquête pour avoir été été actif sur les réseaux sociaux et les sites de désinformation, recommandant le médicament vétérinaire ivermectin et s’élevant contre la vaccination. L’un des médecins a reçu une amende de 500 euros de la Chambre médicale slovaque, une organisation professionnelle non gouvernementale, qui n’a pas réussi à mettre fin à ses activités.

L’autorité gouvernementale veut en faire plus dans la lutte contre la désinformation et partage désormais ses connaissances avec la Chambre médicale autrichienne, qui a déjà retiré la licence d’un médecin pour avoir diffusé des informations erronées.

L’agence a également demandé aux médias de ne pas publier les déclarations des cinq médecins en question et a exhorté les réseaux sociaux à supprimer leurs messages trompeurs.

La Slovaquie fait partie des pays les moins vaccinés de l’Union européenne : 47 % seulement de sa population a reçu deux doses de vaccin et moins de 13 % a reçu une injection de rappel.

(Barbara Zmušková | EURACTIV Slovaquie)

BERLIN

Le nouveau directeur de la banque centrale allemande est un signe de la «  continuité  » budgétaire. La nomination de Joachim Nagel à la tête de la Bundesbank, la banque centrale nationale, assurera la « continuité  » et la «  stabilité  » de la politique budgétaire allemande, a déclaré lundi le ministre des finances Christian Lindner.

(Julia Dahm | EURACTIV Allemagne)

PARIS

Covid-19 : la HAS donne son feu vert pour la vaccination de tous les enfants. La Haute autorité de santé a rendu, lundi 20 décembre, un avis favorable à l’élargissement de la vaccination à tous les enfants âgés de 5 à 11 ans. Elle précise que cela pourra être réalisé «  dès la mise à disposition de la formulation pédiatrique du vaccin Comirnaty® de Pfizer  ». Depuis le 15 décembre, les enfants «  à risque  », c’est-à-dire atteints de comorbidités ou fragiles, pouvaient déjà se faire vacciner. Lire plus.

(Nelly Moussu | EURACTIV France)

VIENNE

L’Autriche étend le confinement pour les non-vaccinés. Le Parlement autrichien a prolongé de dix jours le confinement des personnes non vaccinées, selon le service de presse du Parlement. Les mesures ont été efficaces jusqu’à présent, ont déclaré les responsables.

(Oliver Noyan | EURACTIV Allemagne)


ROYAUME-UNI – IRLANDE

DUBLIN 

Les bars, restaurants et cafés irlandais doivent fermer à 20 heures suite à l’entrée en vigueur de nouvelles restrictions. La dernière série de restrictions sanitaires visant à freiner la propagation du variant Omicron est entrée en vigueur en Irlande. À partir de lundi, tous les restaurants, bars et cafés devront fermer à 20 heures et les événements en intérieur ne pourront plus avoir lieu après cette heure.

(Molly Killeen | EURACTIV.com)


SCANDINAVIE ET PAYS BALTES

HELSINKI

En Finlande, les femmes pourraient bénéficier d’avantages fiscaux pour l’achat de voitures électriques. Dans le but d’atteindre la neutralité carbone par tous les moyens possibles, le ministère de l’Environnement examine actuellement si des avantages fiscaux pourraient encourager les femmes à acheter des voitures électriques. Lire plus.

(Pekka Vänttinen | EURACTIV.com)

STOCKHOLM

Le variant Omicron inquiète le gouvernement suédois. Alors que la Première ministre Magdalena Andersson a appelé les Suédois à se préparer à de nouvelles restrictions en raison de la «  détérioration  » de la situation dans le pays, le médiateur parlementaire a déclaré que de nouvelles restrictions menaceraient les droits des personnes non vaccinées. Lire plus.

(Charles Szumski | EURACTIV.com)


EUROPE DU SUD

ROME | BERLIN

Mario Draghi et Olaf Scholz s’accordent sur les plans de relance, mais pas sur la réforme du Pacte de stabilité. Lors de leur rencontre à Rome dans le cadre d’une visite officielle, le Premier ministre Mario Draghi et le nouveau chancelier allemand Olaf Scholz ont salué les plans nationaux de relance et de résilience comme une stratégie coordonnée par l’UE pour sauver les États membres des effets négatifs de la pandémie. Il n’est toutefois pas certain qu’ils soient sur la même longueur d’onde en ce qui concerne les règles fiscales, notamment lorsqu’il s’agit de réformer le pacte de stabilité. Lire plus.

(Eleonora Vasques | EURACTIV.com)

MADRID

L’Espagne dans une course contre la montre pour approuver la réforme du travail convenue avec Bruxelles. À deux semaines de l’échéance, le gouvernement espagnol a entamé lundi une course contre la montre pour parvenir à un accord avec les principaux syndicats et la plus grande association d’employeurs sur la réforme controversée du marché du travail, comme convenu avec la Commission européenne, a rapporté EFE, partenaire d’EURACTIV.

(Fernando Heller | EuroEFE.EURACTIV.es)


GROUPE DE VISEGRAD 

VARSOVIE

Le Triangle de Lublin rencontre son premier sommet des leaders. Le président Andrzej Duda a rencontré ses homologues Volodymyr Zelensky et Gitanas Nausėda lors du premier sommet des dirigeants du Triangle de Lublin, une nouvelle alliance économique, culturelle et politique entre la Pologne, l’Ukraine et la Lituanie, en abrégé L3. Le Triangle de Lublin, fondé le 28 juillet 2020, vise à invoquer l’héritage intégratif de l’Union de Lublin de 1569, qui avait créé la République polono-lituanienne.

(Aleksandra Krzysztoszek | EURACTIV Pologne)

PRAGUE

Le plan stratégique tchèque pour la PAC doit être retravaillé, selon des ONG écologistes. Les ONG écologistes tchèques demandent au nouveau gouvernement de retravailler le projet de plan stratégique national pour l’agriculture qui doit être soumis à la Commission européenne dans le cadre de la réforme de la politique agricole commune (PAC).

(Aneta Zachová | EURACTIV République tchèque)


NOUVELLES DES BALKANS

SOFIA

Le moratoire sur la hausse des prix de l’électricité pourrait entraîner des sanctions européennes contre la Bulgarie. L’interdiction imposée par le parlement bulgare sur la hausse des prix de l’électricité et du chauffage central pourrait entraîner des sanctions européennes contre la Bulgarie.

(Antonia Kotseva, Krassen Nikolov | EURACTIV Bulgarie)

BUCAREST

Le budget accéléré de la Roumanie est critiqué par la société civile. Le gouvernement roumain a adopté lundi sa proposition de budget pour l’année prochaine, et le Parlement prévoit de l’adopter avant les vacances de Noël. Mais la procédure accélérée a été critiquée par la société civile.

(Bogdan Neagu | EURACTIV Roumanie)

ZAGREB

La pénurie de main-d’œuvre qualifiée reste un problème en Croatie. Le ministre du Travail Josip Aladrović a déclaré que le principal sujet abordé par le Conseil économique et social (GSV) était le marché du travail et la pénurie de main-d’œuvre qualifiée, notant que des chocs plus importants étaient attendus du côté de la demande.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

SKOPJE

Le Premier ministre grec favorable à l’ouverture de négociations avec la Macédoine du Nord et l’Albanie. Athènes est favorable à l’ouverture officielle de négociations avec la Macédoine du Nord et l’Albanie en vue de leur entrée dans l’UE dès que possible, sous réserve qu’elles remplissent les critères d’adhésion, a déclaré le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis lors de sa visite à Sofia, rapporte AP.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

TIRANA

Des manifestants à Tirana protestent contre l’initiative «  Open Balkan  » et brûlent un drapeau serbe. Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés lundi soir sur le boulevard principal de Tirana et ont mis le feu à un drapeau serbe, pour protester contre l’initiative «  Open Balkan  », le jour où les trois dirigeants concernés se sont rencontrés en Albanie.

(Alice Taylor | Exit.al/en)


AGENDA:

  • Espagne : Le Premier ministre Pedro Sánchez rencontre mercredi les représentants des 17 régions afin de convenir de nouvelles mesures pour contenir la propagation de la sixième vague de COVID-19.
  • Groupe de Visegrad : Les ministres des affaires étrangères des quatre pays du groupe de Visegrad participeront à la réunion Visegrad + Turquie à Budapest. Les migrations et la pandémie de COVID-19 figurent en tête de l’ordre du jour.
  • Roumanie : Le Premier ministre Nicolae Ciuca poursuit sa visite officielle à Bruxelles, avec des rencontres avec la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, les vice-présidents exécutifs Frans Timmermans, Margrethe Vestager, Valdis Dombrovskis et la commissaire aux transports, Adina Valean.
  • Croatie : Le Premier ministre Andrej Plenković préside une réunion entre ministres et représentants des associations de préfets, de maires et de responsables municipaux.

***

[Édité par Sarantis Michalopoulos, Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Benjamin Fox, Zoran Radosavljevic, Alice Taylor]

Subscribe to our newsletters

Subscribe