Les Slovaques font plus confiance à Spoutnik V qu’à AstraZeneca et Moderna

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

BRATISLAVA

Les Slovaques font plus confiance au vaccin russe qu’à AstraZeneca et Moderna. Plus de la moitié des Slovaques ne voit pas d’inconvénient à se faire vacciner avec le vaccin russe Spoutnik V, selon une enquête réalisée par l’agence Focus en février.

L’étude a montré qu’environ 55 % des participants seraient prêts à se faire vacciner avec le vaccin Pfizer/BioNTech, tandis qu’environ 35 % rejetteraient le vaccin américano-allemand.

Par ailleurs, le sondage a révélé que Spoutnik V était le deuxième vaccin le plus accepté pour les Slovaques, devant les vaccins AstraZeneca et Moderna, 53 % des Slovaques ayant voté pour être vaccinés avec celui-ci, tandis que 35 % ont déclaré s’y opposer. (Marián Koreň, Euractiv Slovaquie)

BERLIN

Des députés allemands pris dans le scandale des masques de protection. Deux législateurs allemands ont démissionné ce week-end de leur poste au sein du groupe de la CDU au Bundestag, en raison de prétendus paiements de pots-de-vin pour l’achat de masques par l’État. Ce scandale survient à une semaine seulement de deux élections régionales. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

PARIS

« Le personnel soignant doit se faire vacciner contre la Covid-19 ». Dans une tribune du Journal du Dimanche publiée hier (7 mars), sept ordres des professions de santé « appellent d’une seule voix » tout le personnel médical et paramédical à se faire vacciner pour « freiner la propagation de l’épidémie ». « Seuls 40 % des personnels des Ehpad [établissements accueillant les personnes âgées] et 30 % des soignants en établissements hospitaliers et de ville ont reçu au moins une dose du vaccin à ce jour. C’est beaucoup trop peu », regrettent-ils.

Les signataires en appellent à leur « devoir déontologique » en rappelant que les soignants sont « les plus exposés au virus, tout en étant au contact des populations les plus fragiles ».

Le ministre des Solidarités et de la Santé s’est quant à lui félicité de l’accélération de la stratégie vaccinale, surtout les week-ends, qui étaient jusqu’alors critiqués pour avoir été négligés. Samedi (6 mars), plus de « 220 000 Français ont été vaccinés, plus du double de samedi dernier », s’est-il réjoui sur Twitter. (Mathieu Pollet, Euractiv France)

BRUXELLES

Le couvre-feu belge devient un point de discorde politique. Vendredi 5 mars, le Comité consultatif belge a annoncé des assouplissements mineurs aux mesures contre la Covid-19. Cependant, le couvre-feu en vigueur depuis octobre dernier reste intact. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

LUXEMBOURG

Prolongation des restrictions jusqu’à Pâques. Le Luxembourg va prolonger les restrictions relatives à la Covid-19 jusqu’à Pâques, ont annoncé la ministre de la Santé Paulette Lenert et le Premier ministre Xavier Bettel lors d’une conférence de presse.

M. Bettel s’est montré optimiste quant à la réouverture des bars et des restaurants le mois prochain et à la fin de certaines autres restrictions, mais il a souligné que le nombre d’infections devrait rester stable dans les semaines à venir et qu’il n’y aurait « pas de retour rapide à la normale ». (Anne Damani, Euractiv France)

LONDRES

David Frost fait frissonner l’UE. Dimanche (7 novembre), le ministre britannique chargé des négociations de sortie du Royaume-Uni a accusé le bloc d’avoir « sensiblement sapé » les mesures post-Brexit en Irlande du Nord en menaçant de bloquer les exportations de vaccins contre la Covid-19. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

Plus de responsabilité dans les tensions liées au protocole sur l’Irlande du Nord. La Première ministre d’Irlande du Nord et leader du DUP, Arlene Foster, a appelé le gouvernement irlandais et l’UE à prendre « une certaine responsabilité » dans les tensions récentes concernant le protocole de l’Irlande du Nord. (Paula Kenny, Euractiv.com)

HELSINKI

Report des élections municipales au mois de juin. Après des mois de doute, la majorité des partis finlandais, ainsi que les autorités, ont annoncé une proposition visant à reporter les élections municipales d’avril à juin, en invoquant la détérioration de la situation sanitaire dans le pays. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

STOCKHOLM

Trois partis suédois luttent pour rester au Parlement. À l’approche des élections suédoises, un nouveau sondage montre que le parti des Verts, les chrétiens-démocrates et les libéraux luttent pour dépasser le seuil de 4 % nécessaire afin de rester au Parlement. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

Le vaccin d’AstraZeneca sera autorisé pour les plus de 65 ans. Le vaccin AstraZeneca sera utilisé sur les personnes de plus de 65 ans, a confirmé le ministre de la Santé Roberto Speranza. (Daniele Lettig, Euractiv Italie)

MADRID

Vers l’approbation d’un plan de sauvetage de 11 milliards d’euros pour les PME. Le gouvernement espagnol devrait approuver avant la fin mars un plan de sauvetage extraordinaire de 11 milliards d’euros pour les PME fortement touchées par la pandémie de Covid-19. (Euroefe)

ATHÈNES

Visite du ministre grec des Affaires étrangères en Égypte et à Chypre pour soutenir la coopération régionale. Le ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Dendias, se rendra au Caire et à Nicosie lundi (8 mars) afin de prévenir de nouvelles tensions dans la région de la Méditerranée occidentale. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Alexandros Papaioannou, a confirmé que cette visite faisait suite au Forum de l’amitié qui s’est tenu à Athènes en février. (Alexandros Fotiadis, Euractiv Grèce)

VARSOVIE

Covid-19 : la plupart des Polonais ne veulent pas des vaccins russe et chinois. La grande majorité des Polonais ne veut pas que le gouvernement utilise les vaccins chinois ou russe, selon les résultats d’un sondage publié samedi (6 février). (Mateusz Kucharczyk, Euractiv Pologne)

PRAGUE

Covid-19 : Prague demande à Berlin, Varsovie et Berne d’accueillir des patients. Le gouvernement tchèque, après une forte pression des autorités régionales, a finalement décidé de demander l’aide de l’Allemagne, de la Pologne et de la Suisse, car ses hôpitaux arrivent à saturation, notamment dans les régions frontalières avec l’Allemagne et la Pologne. Lire plus. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

« La Hongrie est dans la dernière ligne droite », déclare le Premier ministre. « Nous sommes dans la dernière ligne droite. Nous devons maintenant fermer pour pouvoir ouvrir le plus vite possible », a déclaré le Premier ministre Viktor Orbán dans un post sur Facebook samedi (6 mars). (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer