L’Espagne prévoit un régime fiscal plus corsé pour les plus grandes fortunes

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv. [EPA/Borja Puig de la Bellacasa]

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

MADRID

Le gouvernement espagnol prévoit de taxer les plus riches. La coalition gouvernementale minoritaire en Espagne, composée du PSOE et de Unidas Podemos, prévoit de mettre en œuvre une augmentation des impôts pour les personnes et les sociétés à hauts revenus dans son nouveau budget pour 2021 présenté mardi (27 octobre). Le Premier ministre Pedro Sánchez et le vice-premier ministre et dirigeant de Unidas Podemos, Pablo Iglesias, ont détaillé le nouveau plan mettant l’accent sur les politiques sociales nécessaires afin d’atténuer l’impact économique causé par le coronavirus. (Euroefe)

BERLIN

Un nouveau confinement ? Aujourd’hui (28 octobre), la chancelière Merkel rencontrera à nouveau les dirigeants des Länder pour discuter des mesures prises par le pays contre le coronavirus. Avec plus de 10 000 nouveaux cas par jour, Mme Merkel veut mettre en place un frein « simple et efficace ».

Des rapports indiquent que la chancelière souhaite fermer les restaurants et les bars ainsi que les théâtres et les musées. Il y aurait également de nouvelles réglementations sur le nombre de personnes autorisées à se réunir en public. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Reconfinement imminent ? La France devrait atteindre dans deux semaines le même nombre de patients hospitalisés en réanimation qu’au pic de la première vague, a indiqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, suite à la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale mardi (27 octobre). Selon les informations de France Inter, un simple renforcement du couvre-feu n’est plus d’actualité et l’exécutif compte mettre les bouchées doubles face à l’épidémie via un reconfinement national, mais différent de celui du mois de mars, avec des dérogations professionnelles et des écoles qui resteraient ouvertes. Il faut prendre « des décisions dures », « comme tous nos voisins européens », a affirmé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Le président Emmanuel Macron avait réuni dans la matinée un conseil de défense en présence du Premier ministre Jean Castex et de plusieurs membres du gouvernement. Un deuxième conseil de défense aura lieu ce mercredi, avant que le président ne s’exprime à 20 h lors d’une allocution télévisée. (Louise Rozès Moscovenko, Euractiv France)

BRUXELLES

Covid-19 : la Belgique bat le record d’hospitalisation. Un nombre record (689) de patients hospitalisés pour la Covid-19 a été signalé en Belgique au cours des dernières 24 heures. Le précédent record avait été établi le 28 mars avec 629 admissions, a déclaré mardi le virologue Steven Van Gucht, sur la base du rapport quotidien établi par les différents hôpitaux du pays. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

Une coalition avec les libéraux. Les sociaux-démocrates de Vienne (SPÖ) ont donné le feu vert au maire récemment élu, Michael Ludwig, pour entamer des négociations de coalition avec le parti libéral NEOS. Si les négociations s’avèrent fructueuses d’ici à la mi-novembre, cela pourrait signifier la fin de l’ère SPÖ-Vert, au pouvoir à Vienne depuis dix ans. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LONDRES

L’évolution du commerce est lente. Les progrès du ministère du Commerce international – en matière de soutien à la reprise économique après la première vague de la pandémie ou dans l’avancement des futures relations commerciales du Royaume-Uni – sont relativement maigres, selon un rapport rédigé par les législateurs britanniques au sein de la commission des comptes publics. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

Covid-19 : le chômage augmente. L’Irlande a connu une hausse de 21 % du nombre de demandeurs d’allocations de chômage temporaires liées au coronavirus après le renforcement des restrictions de la semaine dernière, révèle un document publié mardi (27 octobre). Depuis leur mise en place par le gouvernement, 295 860 personnes se sont inscrites à cette aide sociale. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

HELSINKI

Covid-19 : bisbilles politiques entre le Premier ministre et le maire d’Helsinki. Après le différend entre le Premier ministre britannique Boris Johnson et le maire de Manchester Andy Burnham, c’est au tour de la Première ministre finlandaise Sanna Marin et du maire d’Helsinki Jan Vapaavuor. L’objet de la dispute ? La responsabilité d’ordonner des restrictions concernant le nouveau coronavirus et de guider la population à travers une pandémie. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

Le gouvernement italien lance un nouveau système d’aide. Le gouvernement italien a lancé mardi (27 octobre) un nouveau décret, détaillant une série de mesures destinées à soutenir les activités qui souffriront le plus des nouvelles restrictions sur le coronavirus. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

LISBONNE

Le budget de l’État pour 2021 doit être approuvé par le Parlement. Le Parlement portugais devrait approuver en première lecture ce mercredi (28 octobre) le projet de budget de l’État pour 2021, dans un climat d’incertitude et de radicalisation politique, portant à croire qu’il pourrait être plus difficile d’obtenir l’approbation finale du projet de loi le mois prochain. (José Pedro Santos, Lusa.pt)

ATHÈNES

La Grèce dépasse les 1 000 cas par jour. La Grèce a signalé mardi un nombre record de cas de Covid-19, soit 1 259. Près de la moitié a été enregistrée dans la région de l’Attique (295) et de Thessalonique (291). Les cas actifs de coronavirus à l’échelle nationale s’élèvent à 7 134. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

NICOSIE

Des musulmans ont attaqué l’ambassade française à Chypre. Un groupe de musulmans a attaqué l’ambassade de France à Chypre en raison de l’escalade de la crise entre la France et la Turquie à la suite de l’assassinat, le 16 octobre dernier, du professeur d’histoire et de géographie Samuel Paty. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

VARSOVIE

La Pologne signe une déclaration anti-avortement. Le gouvernement polonais a signé une déclaration anti-avortement parrainée par les États-Unis mardi (27 octobre), rejoignant ainsi un groupe de plus de 30 autres gouvernements conservateurs. La Déclaration du Consensus de Genève a été adoptée par 32 pays, dont l’Ouganda, l’Arabie saoudite, l’Égypte, la Hongrie et le Belarus. (Aleksandra Krzysztoszek, Euractiv Pologne)

PRAGUE

Les partis d’opposition unissent leurs forces. Les dirigeants des trois partis de centre droit – le Parti démocratique civique, l’Union chrétienne-démocrate et le TOP 09 – ont formé une alliance pour les élections législatives de 2021. « Nous voulons donner aux gens l’espoir que le populisme, les mots creux et les mensonges ne gouverneront pas ce pays », a déclaré le leader des démocrates civiques Petr Fiala après avoir signé un mémorandum sur la coopération avec ses nouveaux alliés. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BRATISLAVA

Dépistage en fin de semaine. Le gouvernement slovaque a annoncé mardi les détails concernant le projet du pays de tester toute la population pour le coronavirus. Ce test doit maintenant avoir lieu samedi (31 octobre), ce qui signifie qu’il ne durera pas trois jours comme annoncé initialement. (Zuzana Gabrizova, Euractiv Slovaquie)

BUDAPEST

Les lits d’hôpitaux se remplissent. Les hôpitaux accueillant actuellement les patients atteints du coronavirus pourraient avoir atteint une capacité de 80 % dans la capitale du pays, car les établissements de santé de deuxième ligne désignés pour le traitement vont commencer à accepter des patients infectés, a indiqué hvg.hu. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer