Eric Zemmour fait passer Marine Le Pen pour une candidate « normale »

Cette annonce n’est pas « le scoop du siècle », a déclaré le député Nicolas Meizonnet (Rassemblement national) lors d’un échange avec EURACTIV, qualifiant la vidéo d’« anxiogène » et « dépourvue de perspective ». [EPA-EFE/CHRISTOPHE PETIT TESSON]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici


Aujourd’hui dans les Capitales

PARIS

Après plusieurs mois de suspense artificiel, Eric Zemmour est officiellement entré, mardi 30 novembre, dans la course à l’élection présidentielle française de 2022 pour « sauver » le pays. Sa rhétorique fait paraître Marine Le Pen « normale », a déclaré un analyste politique à EURACTIV France.

Dans une vidéo sombre de 10 minutes, truffées de références historiques et culturelles et dont le décor veut rappeler celui de l’appel du 18 juin du général de Gaulle, le polémiste d’extrême droite a déclaré qu’il se portait candidat à l’élection présidentielle.

« Il n’est plus temps de réformer la France mais de la sauver. C’est pourquoi j’ai décidé de me présenter à l’élection présidentielle », a-t-il indiqué, sur fond de 7e symphonie de Beethoven.

L’annonce intervient après un essoufflement de M. Zemmour dans les sondages du premier tour. Selon l’enquête réalisée par l’institut Harris Interactive pour Challenges, il est désormais crédité de 13 % d’intentions de vote après Emmanuel Macron (23 %), Marine Le Pen (19 %) et Xavier Bertrand (14 %) dans l’hypothèse où c’est ce dernier qui sera choisi par les Républicains pour représenter la droite.

« Je me suis longtemps contenté du rôle de journaliste, d’écrivain, de Cassandre, de lanceur d’alerte », s’est justifié Eric Zemmour dans la vidéo, après avoir indiqué vouloir se détourner du « chemin funeste du déclin et de la décadence » que la France avait emprunté depuis des années.

Il a appelé à réindustrialiser le pays, rééquilibrer la balance commerciale, réduire la dette, retrouver le plein emploi, protéger les trésors technologiques, préserver le patrimoine, restaurer l’école républicaine, etc. — des grandes lignes programmatiques qui ne contrastent pas beaucoup avec celles de ses concurrents.

Le constat, en revanche, est différent. « Vous n’avez pas déménagé et pourtant vous avez la sensation de ne pas être chez vous. Vous n’avez pas quitté votre pays mais c’est comme si votre pays vous avait quitté », a déclaré M. Zemmour, notant au passage que « l’immigration n’est pas la cause de tous nos problèmes, même si elle les aggrave tous » et qu’il  fallait « reprendre le pouvoir aux minorités ».

Le polémiste ne s’est pas montré tendre sur l’Europe. Il a appelé à « reconquérir notre souveraineté abandonnée aux technocrates et aux juges européens qui ont dépouillé le peuple français de sa capacité de son sort au nom des chimères d’une Europe qui ne sera jamais une nation ».

« Vive la République et, surtout, vive la France », a-t-il conclu, détournant la phrase consacrée.

La vidéo a ensuite fait beaucoup parler d’elle, mais pas pour les raisons espérées. Elle comporte en effet de nombreuses images d’archives et extraits de film pour lesquelles l’équipe de M. Zemmour n’aurait pas pris la peine de demander les droits d’auteurs.

Les chaînes de télévision n’ont ainsi pas pu diffuser de nombreuses séquences de la vidéo. La société Gaumont, détentrice des droits de l’extrait du film « Jeanne d’Arc » diffusé sans autorisation dans la séquence, a indiqué dans un communiqué qu’elle se réservait le droit d’engager des poursuites judiciaires.

Invité sur le plateau du journal télévisé de TF1, Eric Zemmour a balayé la question, indiquant qu’il ne s’occupait pas des « querelles de juristes ».

Une bonne nouvelle pour Marine Le Pen  ?

Cette annonce n’est « pas le scoop du siècle », note le député Nicolas Meizonnet (Rassemblement national) dans un échange avec EURACTIV, qualifiant la vidéo d’ « anxiogène » et « sans perspective ».

« C’est plutôt une bonne nouvelle pour Marine Le Pen », explique Antoine Bristielle, chercheur en sciences politiques et Directeur de l’Observatoire de l’opinion de la Fondation Jean Jaurès, à EURACTIV.

« Eric Zemmour, en ayant des positions encore plus radicales que celles de Marine Le Pen, la fait passer pour une candidate “normale” », poursuit-il.

« La politique n’est pas qu’une histoire de mathématiques et de candidats qui montent et qui descendent », souligne M. Bristielle.

Selon lui, Eric Zemmour aurait permis d’agrandir l’espace accordé à la droite radicale et d’amener le débat public sur les sujets de prédilection de la présidente du Rassemblement nationale, l’immigration et la sécurité. Et de préciser que « ce sont les seuls items où elle est jugée plus compétente qu’Emmanuel Macron ».

« Seule Marine Le Pen a la solidité, l’expérience, la crédibilité des idées pour pouvoir l’emporter face à Emmanuel Macron, notre seul adversaire », estime M. Meizonnet, dont le parti ne ferme pas complètement la porte au candidat nouvellement déclaré.

« Marine lui a tendu la main. Je pense qu’elle le refera dans les semaines qui viennent », indique-t-il, regrettant que « s’il s’obstine, il puisse affaiblir le camp national pour le premier tour. »

S’il veut pouvoir véritablement proposer un bulletin à son nom en avril prochain, Eric Zemmour doit désormais réunir 500 signatures d’élus, les parrainages. Interrogé sur le journal télévisé de TFI, il a indiqué en avoir déjà réuni entre « 250 et 300 ».

(Mathieu Pollet | EURACTIV France)

PRÉSIDENCE DE L’UE

La stratégie en matière de ressources génétiques a été dévoilée. Mardi, une stratégie européenne sur les ressources génétiques a été présentée dans le cadre de la présidence slovène de l’Union européenne.

(Sebastijan R. Maček | sta.si)

BERLIN

Le prochain chancelier allemand soutient la vaccination obligatoire pour tous à partir de février ou mars. Alors que l’Allemagne se trouve au milieu de la quatrième vague de la pandémie, Olaf Scholz, qui devrait prendre ses fonctions de chancelier la semaine prochaine, a plaidé pour rendre le vaccin contre la Covid-19 obligatoire pour tous. Lire la suite.

(Nikolaus J. Kurmayer  | EURACTIV Allemagne

VIENNE

L’Autriche instaure des contrôles stricts dans le principal aéroport de Vienne. Des soldats et des policiers ont été déployés dans le plus grand aéroport d’Autriche, celui de Schwechat, afin de vérifier si les personnes quittant l’aéroport proviennent de pays d’Afrique australe. Ces mesures ont été prises dans le but d’endiguer la propagation du nouveau variant Omicron.

(Nikolaus J. Kurmayer | EURACTIV Allemagne)


ROYAUME UNI – IRLANDE

DUBLIN 

L’Irlande envisage de rendre la vaccination du personnel de santé obligatoire. Selon les médias irlandais, l’équipe nationale d’urgence de santé publique d’Irlande envisage d’introduire une vaccination obligatoire pour l’ensemble du personnel de santé.

(Molly Killeen | EURACTIV.com)


SCANDINAVIE ET PAYS BALTES

HELSINKI

Qu’est-il arrivé au meilleur système éducatif du monde ? La Finlande, qui était auparavant en tête des classements mondiaux en matière d’éducation, a vu son niveau d’éducation des jeunes, comparé à celui de 38 pays de l’OCDE, plonger dans la moyenne, voire en dessous. C’est ce qu’il ressort d’une étude récente.

(Pekka Vänttinen | EURACTIV.com)


EUROPE DU SUD

ATHENES

La Grèce va infliger une amende de 100 euros par mois aux personnes de plus de 60 ans non vaccinées. Les personnes qui n’auront pas pris de rendez-vous pour la vaccination avant le 16 janvier paieront une amende administrative de 100 euros par mois. Cette annonce a déjà entraîné une augmentation des rendez-vous pour la première dose chez les citoyens de plus de 60 ans. Lire la suite.

(Matthaios Tsimitakis | EURACTIV Grèce)

ROME

Les municipalités italiennes veulent que le port du masque soit rendu obligatoire en plein air, le gouvernement n’étant pas d’accord sur la question des écoles. Mardi, le président de l’association des municipalités italiennes, Antonio Decaro, a annoncé que les maires ont proposé au gouvernement d’imposer le port obligatoire d’un masque à l’extérieur du 6 décembre au 15 janvier.

(Eleonora Vasques | EURACTIV.com)

MADRID

Le Pays basque se prépare à déclarer prochainement l’état d’urgence sanitaire. Selon EFE, partenaire d’EURACTIV, le gouvernement régional du Pays basque a déclaré mardi qu’il était prêt à déclarer très bientôt une urgence sanitaire, une mesure visant à aider les autorités locales à contenir la propagation du coronavirus.

(Fernando Heller | EURACTIV Espagne)

LISBONNE

Le Portugal rétablit le télétravail. Une recommandation de travailler à domicile lorsque cela est possible est à nouveau en vigueur depuis mercredi. Elle s’applique à toutes les entreprises, selon le ministère portugais du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale.

(Cristina Cardoso | Lusa Portugal)


GROUPE DE VISEGRAD 

VARSOVIE

Le gouvernement polonais introduit le « bouclier anti-inflation ». Mardi, le gouvernement a annoncé le lancement du « bouclier anti-inflation » permettant aux Polonais de bénéficier de réductions d’impôts et d’une baisse du prix des carburants.

(Martyna Kompała | EURACTIV Pologne)

PRAGUE

Le futur ministre tchèque aux Affaires européennes s’inquiète de la situation en Hongrie. Avec le changement de gouvernement tchèque, Budapest pourrait perdre le soutien à Prague en ce qui concerne ses différends avec l’UE sur l’État de droit. Mikuláš Bek (PPE), ancien recteur d’université et membre du Sénat tchèque qui sera probablement le prochain ministre tchèque aux Affaires européennes, a confié à Deník N lors d’une interview qu’il était préoccupé par l’État de droit en Hongrie et en Pologne.

(Aneta Zachová | EURACTIV République tchèque)


NOUVELLES DES BALKANS

SOFIA

Une opération de police de grande envergure permet de découvrir 250 faux certificats COVID en Roumanie. Lors d’une opération de grande envergure qui a abouti à la perquisition de deux centres de vaccination, à l’arrestation de trois médecins et d’un dentiste, la police a découvert 250 personnes qui avaient reçu un certificat COVID alors qu’elles n’étaient pas vaccinées.

(Krassen Nikolov | EURACTIV Bulgarie)

BUCHAREST

Un avion Tarom ramène des citoyens bloqués en Afrique du Sud.La compagnie nationale roumaine Tarom a ramené 46 citoyens roumains et 18 ressortissants de l’UE à Bucarest depuis Johannesburg à bord de l’un de ses avions mardi après-midi.Le pays s’apprête également à rapatrier des touristes bloqués au Maroc.

(Bogdan Neagu | EURACTIV Roumanie)

ZAGREB

Le plan de relance de la Croatie devrait contribuer à la croissance à hauteur de 1,4 %. La mise en œuvre du plan national de relance et de résilience devrait contribuer à hauteur de 1,4 % à la croissance du PIB de la Croatie en 2022 et tout autant en 2023, a-t-on appris lors d’une conférence à Zagreb.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

BELGRADE | BERLIN

L’eurodéputée verte allemande espère que son parti changera la position allemande sur la Serbie. L’eurodéputée verte allemande Viola von Cramon-Taubadel a exprimé l’espoir que la position allemande sur la Serbie change après que son parti ait pris le contrôle du ministère allemand des Affaires étrangères, comme le prévoit l’accord de coalition.

(EURACTIV Serbie | betabriefing.com)

///

La ministre serbe s’attend à ce qu’au moins un groupe de travail sur l’adhésion à l’UE soit ouvert d’ici la fin de l’année. Lundi, s’exprimant à Belgrade, la ministre de l’Intégration à l’UE, Jadranka Joksimović a déclaré qu’au moins un groupe devrait être créé d’ici la fin de l’année dans le cadre du processus d’intégration de la Serbie à l’UE, notant qu’il serait sinon étrange que tous les États membres de l’UE aient pris part à la préparation du rapport d’avancement 2020 de la Commission européenne sur la Serbie qui préconise l’ouverture de ces groupes.

(EURACTIV Serbie | betabriefing.com)

SARAJEVO 

Le secteur minier de la Bosnie-Herzégovine pourrait subir un nouveau choc financier. Les mineurs de charbon qui ont manifesté à Sarajevo la semaine dernière ont fixé les conditions qui les amèneraient à reprendre le travail. Cependant, selon Nermin Džindić, ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Industrie de la Fédération BiH (entité bosno-croate), celles-ci seront trop coûteuses et provoqueront un nouveau choc financier pour le secteur.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

SKOPJE

Les prix à la production industrielle en Macédoine du Nord en hausse de 13,7 % sur un an. En octobre, les prix des producteurs industriels avaient augmenté de 13,7 % sur un an, après avoir augmenté de 10,6 % en septembre. Ces données ont été annoncées par l’office statistique de Macédoine du Nord.

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

PRISTINA

Le neveu d’un héros national nommé commandant de l’armée du Kosovo. Le président du Kosovo, Vjosa Osmani, a nommé le général de division Bashkim Jashari, neveu du héros national Adem Jashari qui a mené la lutte contre les forces serbes dans les années 90, au poste de commandant des forces armées du Kosovo (FSK).

Bashkim Jashari a été recommandé pour ce poste par le Premier ministre Albin Kurti et le ministre de la Défense. En mars 1998, Adem Jashari et 58 membres de sa famille ont été tués par les forces serbes dans leur maison de Prekaz, dont 28 femmes et enfants. Cet événement a marqué un tournant dans la lutte pour l’indépendance du Kosovo.

(Exit.al/en)

TIRANA | SOFIA | SKOPJE

Le président albanais salue la position de la Bulgarie sur l’adhésion à l’UE. Le président albanais Ilir Meta a accueilli favorablement la proposition de la Bulgarie de découpler le parcours d’adhésion à l’UE de l’Albanie et de la Macédoine du Nord, permettant ainsi à l’Albanie de progresser.

(Alice Taylor | Exit.al)


AGENDA:

  • UE : la Commission européenne présente le projet Global Gateway de l’UE pour contrer la Chine ainsi qu’une mise à jour du code frontalier Schengen de l’UE / Les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN poursuivent leur réunion à Riga, rejoints par la Finlande, la Suède et le chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell / La commissaire à l’énergie Kadri Simson prononce un discours à la Semaine européenne de l’hydrogène.
  • Allemagne : les candidats à la présidence de la CDU, Friedrich Merz, Norbert Röttgen et Helge Braun, tiennent une réunion publique à Berlin.
  • France : les Républicains de droite annoncent un candidat pour défier le président français Emmanuel Macron / Emmanuel Macron reçoit le Premier ministre letton Arturs Krišjānis Kariņš.
  • Suisse : conférence de presse de l’OMS sur l’Assemblée mondiale de la santé et le variant Omicron de la Covid-19.
  • Suède : le certificat COVID devient obligatoire pour les grands événements publics en intérieur.
  • Portugal : de nouvelles mesures de lutte contre la Covid entrent en vigueur, la campagne de vaccination de rappel s’accélère.
  • Pologne : 43e session du Sejm de la IXe législature.
  • Roumanie : le président Klaus Iohannis assistera à un défilé militaire à Bucarest et donnera une réception spéciale au Palais Cotroceni. L’extrême droite d’Eric Zemmour fait passer Marine Le Pen pour une candidate ordinaire.

***

[Édité par Sarantis Michalopoulos, Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Benjamin Fox, Zoran Radosavljevic, Alice Taylor]

Subscribe to our newsletters

Subscribe