Macron annonce un plan de relance national d’« au moins 100 milliards d’euros »

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

PARIS

« Au moins 100 milliards d’euros » pour la relance. Pour marquer le 14 juillet, jour de la fête nationale en France, Emmanuel Macron a renoué avec l’exercice de l’interview présidentielle, diffusée en direct pendant 1 heure 15. Il a fait plusieurs annonces, concernant l’économie, la pandémie, son nouveau gouvernement et la rentrée scolaire.

En prévision d’« une augmentation massive des chômeurs », estimée entre 800 000 et un million de personnes, le plan de relance prendra en compte l’emploi, avec notamment un « dispositif d’activité partielle de longue durée », chiffré à 30 milliards d’euros. « Il vaut mieux des baisses de salaire que des licenciements mais il n’y aura pas de chantage […]. Je souhaite que le salarié qui accepte de faire un effort, le jour où ça va mieux, [aura] droit à sa part. Et l’actionnaire doit aussi faire un effort, sur ses dividendes. » (Anne Damiani, Euractiv France)

BERLIN

Angel Merkel se rend en Bavière. Mardi 14 juillet, la chancelière allemande Angela Merkel (CDU) a poursuivi sa semaine de réunions, se rendant en Bavière pour rencontrer le ministre-président su Land, Markus Söder (CSU). Le dirigeant bavarois a décrit la réunion conjointe comme un « signe de réconciliation », après des années de relations difficiles entre les deux principaux partis conservateurs allemands, l’Union chrétienne-démocrate (CDU) et l’Union chrétienne-sociale (CSU). (Christina Goßner, Euractiv Allemagne)

VIENNE

Johannes Hahn s’attend à un accord budgétaire lors du sommet européen. Un accord sur le budget de l’UE et le fonds de relance de l’UE devrait être conclu lors du sommet du Conseil européen de ce week-end, a déclaré Johannes Hahn, commissaire européen autrichien au budget et à l’administration, dans une interview au quotidien Der Standard.

Johannes Hahn a confirmé que les remboursements accordés à l’Autriche s’élèveraient à environ 237 millions d’euros et a ajouté que de nombreux ministres et chefs de gouvernement auxquels il s’était adressé avaient déclaré que « ce n'[était] pas à cent pour cent ce que nous attendions, mais cela va dans la bonne direction ». (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

BRUXELLES

Remaniement des règles de quarantaine. Les voyageurs qui rentrent en Belgique en provenance d’une « zone orange » devront se mettre en quarantaine et se soumettre à un test COVID-19, après que le ministère belge des Affaires étrangères a modifié les règles concernant les retours de vacances pour la troisième fois cette semaine. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

LUXEMBOURG

Le Luxembourg demande l’approbation de l’UE pour le renflouement de l’aviation. Le gouvernement prévoit de soutenir financièrement le secteur de l’aviation avant la fin de l’année afin de sauver la compagnie aérienne nationale Luxair, le transporteur de fret Cargolux et l’opérateur aéroportuaire du pays. En raison de la pandémie, environ 30 % du personnel de Luxair est toujours sous contrat de travail à court terme, ce qui signifie que le gouvernement paie 80 % de leur salaire.

Les aides d’État au secteur de l’aviation étant fortement réglementées, le ministre des Transports François Bausch souhaite présenter un plan de sauvetage à la Commission européenne, qui doit l’approuver d’ici à la fin octobre. « Le gouvernement est prêt à en assumer l’entière responsabilité », a déclaré le ministre. (Anne Damiani, Euractiv France)

LONDRES

Huawei banni du réseau 5G britannique. Le Royaume-Uni a exclu Huawei de sa future infrastructure de réseau 5G, a annoncé le gouvernement mardi 14 juillet. La société chinoise de télécommunications a immédiatement demandé à l’administration de Boris Johnson de reconsidérer cette décision, considérée comme un revers important pour ses activités en Europe. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

ROME

Les mesures anti-coronavirus prolongées jusqu’à la fin juillet. Le gouvernement italien va prolonger son décret anti-coronavirus jusqu’à la fin juillet, a annoncé le ministre de la Santé, Roberto Speranza, le 14 juillet. « La lutte contre le virus n’est pas terminée, nous devons être prudents », a -t-il ajouté. Cela signifie que les masques faciaux et la quarantaine pour les personnes provenant de pays extérieurs à l’UE seront désormais obligatoires. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

ATHÈNES

Réunion secrète à Berlin. À l’initiative de la présidence allemande de l’UE, des représentants de la Grèce, de la Turquie et du gouvernement allemand se sont réunis à Berlin lundi 13 juillet afin de faire un premier pas et de désamorcer les tensions entre Ankara et Athènes. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

VARSOVIE

La ministre allemande de la Défense douche les espoirs concernant les troupes américaines. Un éventuel transfert de troupes américaines d’Allemagne vers la Pologne doit d’abord être discuté par l’ensemble de l’OTAN, a précisé la ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, mardi 14 juillet, avant sa visite prévue à Varsovie ce mercredi 15 juillet. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

BUDAPEST / LISBONNE

Le parlement veut empêcher que les fonds de l’UE ne soient liés au respect de l’État de droit. Le Parlement hongrois, au sein duquel le parti Fidesz du Premier ministre Viktor Orbán, au pouvoir, dispose d’une super-majorité, a demandé au gouvernement, mardi 14 juillet, d’empêcher que les financements de l’UE soient liés au respect de l’État de droit, ce que l’organe législatif a appelé « la conditionnalité politique et idéologique ». (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

Parallèlement, selon la chaîne de télévision portugaise RTP, le Premier ministre António Costa a déclaré, après avoir rencontré le Premier ministre hongrois Viktor Orbán à Budapest mardi 14 juillet, que les questions liées à la « liberté et à l’État de droit » ne devraient pas être traitées dans les négociations budgétaires de l’UE.

PRAGUE

Différend tchéco-polonais à l’ordre du jour de l’UE. Les députés de la commission des pétitions du Parlement européen ont demandé mardi 14 juillet à la Commission européenne de lancer une procédure contre la Pologne concernant le projet d’extension des activités minières de la mine de charbon de Turów, située près de la frontière tchèque.

Bien que la mine de charbon ait un impact négatif sur la vie et les sources d’eau potable des habitants de la région tchèque de Liberec, la décision de la Pologne de prolonger l’exploitation minière de six ans supplémentaires n’a pas été discutée avec les autorités tchèques. C’est pourquoi la population locale demande l’aide de l’UE et la pétition a déjà été signée par plus de 13 000 personnes. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

SOFIA

Les États-Unis soutiennent les manifestations en Bulgarie. L’ambassade des États-Unis à Sofia a annoncé tard dans la journée du 13 juillet qu’elle soutenait les manifestations pacifiques constituant l’expression d’un droit démocratique fondamental des citoyens bulgares et le signe d’une société civile dynamique dans le pays. « Chaque nation mérite un système judiciaire qui soit non partisan et responsable de l’État de droit. Nous soutenons le peuple bulgare alors que vous plaidez pacifiquement pour une foi accrue dans votre système démocratique et pour la promotion de l’État de droit en Bulgarie. Personne n’est au-dessus de la loi », a déclaré l’ambassade dans un communiqué. Le procureur général Ivan Geshev, qui est la principale cible des manifestants, n’a fait aucun commentaire sur la déclaration américaine.

Le 14 juillet a marqué le sixième jour de protestation en Bulgarie avec des milliers de personnes rassemblées dans les rues, insistant pour que le gouvernement et le procureur général démissionnent. (Krassen Nikolov, Euractiv Bulgarie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER