Les pompiers madrilènes entrent de force chez les personnes décédées seules

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

MADRID

La triste tâche des pompiers. L’épidémie de coronavirus en Espagne a complètement changé le travail quotidien de José, un pompier madrilène, qui déclare que « 85 % des interventions consistent à enfoncer les portes [des personnes décédées] seules chez elles ».

En raison du nombre croissant de cas de coronavirus dans des secteurs professionnels essentiels comme les soins de santé et les services d’urgence, un décret gouvernemental a été passé. Cela signifie que José est de garde 24 heures sur 24. Le pompier a déclaré au micro d’EFE que son équipe n’intervenait plus pour d’autres incidents, et a ajouté qu’en une journée, ils avaient répondu à 20 appels d’urgence ce type. (Euroefe)

BERLIN

Évacuation des enfants réfugiés en Grèce. Mardi 7 avril, le ministre allemand de la Coopération économique et du Développement, Gerd Müller (CSU), a appelé l’UE à évacuer rapidement les enfants réfugiés sur les îles grecques. Le ministre juge nécessaire de reconstruire Mória, le principal camp de migrants de l’île de Lesbos, afin de l’adapter aux normes du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). La cheffe du parti des Verts, Annalena Baerbock, et plusieurs députés du parti social-démocrate (SPD) ont également critiqué l’inaction du gouvernement allemand, qui avait accepté au début du mois de mars d’accueillir des migrants mineurs non accompagnés présents sur le sol grec. (Christina Goßner | Euractiv Allemagne)

PARIS

Le seuil des 10 000 décès atteint. Alors que le nombre de décès liés aux coronavirus en France a dépassé le cap des 10 000 mardi, le Premier ministre Édouard Philippe a averti que « l’heure du confinement [allait] durer ». L’Académie nationale de médecine recommande un déconfinement région par région, et conseille d’interdire la circulation entre les régions dès qu’un territoire donné voit diminuer le nombre de cas. Par ailleurs, l’idée de confiner plus longtemps les personnes vulnérables gagne du terrain. (Euractiv France)

BRUXELLES

Fonds de soutien aux entreprises. Le ministre belge des Finances, Alexander De Croo (Open VLD), souhaite que le système de garantie de 50 milliards d’euros destiné aux entreprises soit approuvé d’ici à ce week-end. Le gouvernement belge et le secteur financier du pays s’étaient mis d’accord « en théorie » il y a deux semaines sur cette mesure — qui nécessite le feu vert de la Commission européenne avant de pouvoir être instaurée. (Alexandra Brzozowski | Euractiv.com)

HELSINKI

Tension diplomatique causée par les restrictions de voyage. Mardi, le gouvernement finlandais a renforcé les restrictions sur la circulation transfrontalière avec la Suède et la Norvège. Dorénavant, seules les personnes qui exercent un emploi essentiel sont autorisées à traverser la frontière, et elles doivent être munies d’une attestation de leur employeur pour justifier leur déplacement. Ces restrictions seront maintenues jusqu’au 13 mai. (Pekka Vänttinen | Euractiv.com)

ROME

Préparation de la deuxième phase. Mardi, le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a tenu une réunion sur la « phase deux » de la lutte contre le COVID-19, comme les mesures de restriction actuelles expireront le 13 avril. Si le nombre de cas continue à diminuer dans les prochains jours, certaines entreprises pourraient reprendre lentement leurs activités à partir du 14 avril, et les citoyens pourraient sortir de leur isolement dès le 4 mai.

Mais le ministre des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, met en garde sur cette phase deux. « Nous devons être très prudents. […] Si nous nous trompons, nous devrons nous confiner à nouveau et tout recommencer ». (Gerardo Fortuna | Euractiv.com)

LISBONNE

Maintien du confinement en avril. Selon les experts, les Portugais devront rester confinés en avril, tant dans le système scolaire que dans les secteurs économique et social, afin d’augmenter les chances de mettre fin au confinement en mai, a déclaré le président du Portugal, Marcelo Rebelo de Sousa, mardi. (Lusa.pt)

BRATISLAVA

Fabrication d’un test de dépistage du COVID-19. Une équipe de scientifiques slovaques qui travaillent pour des entreprises privées et l’Académie des sciences du pays a mis au point un nouveau test très fiable contre le coronavirus. Les 100 000 premiers tests seront fournis gratuitement à l’État, tandis que d’autres pourraient être vendus à un prix avantageux. Les composantes seront produites en Slovaquie et suivront le protocole élaboré par l’OMS. Le test doit encore être validé et certifié, ce qui devrait prendre deux à trois semaines supplémentaires. (Zuzana Gabrižová | Euractiv Slovaquie)

BUCAREST

Réserve stratégique de matériel médical. La Roumanie est le premier État membre à constituer un stock d’équipements médicaux au nom de l’UE, a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors d’une interview pour la télévision nationale roumaine TVR.

« Je suis très heureuse et reconnaissante que la Roumanie se soit portée volontaire pour être le tout premier pays à acheter et à stocker des ventilateurs au nom de l’Union européenne. [Le pays] a déjà commandé 150 ventilateurs [qui seront rapidement envoyés aux États membres dans le besoin dès leur arrivée], notamment l’Espagne et l’Italie », a déclaré la présidente. Il y a quelques semaines, la Commission avait annoncé la création d’une réserve « rescEU », un approvisionnement stratégique de matériel médical pour l’UE, comme des ventilateurs et des masques de protection, afin d’aider les États membres à lutter contre la pandémie. (Euractiv Roumanie)

SOFIA

Pas d’entrée en Bulgarie. À la suite d’un décret promulgué lundi 6 avril par le ministre bulgare de la Santé, Kiril Ananiev, la Bulgarie a interdit l’entrée des étrangers dans le pays pour limiter la propagation du virus. « L’entrée sur le territoire de la Bulgarie de tous les ressortissants de pays tiers, par tous les postes-frontière, par air, mer, rail et route est temporairement interdite », stipule la disposition. (Euractiv Bulgarie)

LJUBLJANA

Colis d’aide chinois. Un Boeing de la compagnie russe Nordwind a atterri en Slovénie mardi avec 40 tonnes d’aide médicale en provenance de Chine, principalement des masques de protection. Le ministère slovène de l’Économie a déclaré à l’agence de presse STA que le don provenait d’une « personne qui souhaitait rester anonyme ». Parallèlement, le Premier ministre du pays, Janez Janša, a déclaré que le gouvernement pourrait commencer à assouplir certaines mesures de restriction dès la semaine prochaine si les chiffres continuaient à baisser et le système de santé tenait bon. (Euractiv Hongrie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.