Matteo Salvini rassemble les grands antilibéraux dans un nouveau groupe du Parlement européen

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

VARSOVIE | ROME | BUDAPEST

Matteo Salvini rassemble les grands antilibéraux dans un nouveau groupe du Parlement européen. Le leader de la Ligue italienne Matteo Salvini a proposé de créer une nouvelle force politique au Parlement européen qui rassemblerait son groupe politique européen Identité et Démocratie (ID), le groupe politique européen du parti polonais au pouvoir Droit et Justice (PiS), les Conservateurs et Réformistes européens (ECR), et le Parti populaire européen conservateur (PPE) avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban, a révélé dimanche (30 mai) l’agence de presse italienne Ansa. (Mateusz Kucharczyk, EURACTIV Pologne)

BERLIN

Covid-19 : Le gouvernement sous le feu des critiques pour ne pas avoir contré les centres de test frauduleux. Afin de développer rapidement les capacités de test nécessaires, l’Allemagne a ouvertement invité quiconque à ouvrir un centre de test. Il est possible que plusieurs centres aient largement surestimé le nombre de personnes testées afin d’escroquer le gouvernement allemand.

La supervision des centres de test est en outre compliquée par la répartition des compétences entre le gouvernement fédéral et les gouvernements des Länder. Comme c’est le gouvernement fédéral qui paie la facture, les autorités régionales ne se sentent pas obligées de veiller à la conformité, révèle le FAZ.

« Je ne comprends pas que Jens Spahn [ministre de la Santé, ndlr] ait autorisé de telles échappatoires pour les fraudeurs malgré les avertissements », a déclaré le secrétaire général du SPD, Lars Klingbeil, au Tagesspiegel.

« À mes yeux, il s’agit d’une gestion bâclée d’un pilier essentiel de la lutte contre le coronavirus et d’une gestion bâclée de l’argent des contribuables », a fustigé la coprésidente du Parti de gauche, Susanne Hennig-Wellsow.

Entretemps, Jens Spahn a indiqué sur Twitter que le gouvernement améliorerait les systèmes de contrôle si nécessaire. (Nikolaus J. Kurmayer, EURACTIV Allemagne)

PARIS

Covid-19 : la vaccination pour tous va démarrer en France. À partir de lundi (31 mai), toute la population majeure de France sera éligible à la vaccination contre le Covid-19, étape cruciale pour éviter un rebond de l’épidémie alors que les restrictions s’allègent peu à peu. Les 18-49 ans étaient officiellement la dernière catégorie à pouvoir intégrer sans conditions la campagne de vaccination, qui s’est élargie par paliers depuis son démarrage fin décembre. (Anne Damiani, EURACTIV France)

BRUXELLES

Proposition de protocole sanitaire pour la restauration en intérieur. Un protocole sanitaire de 48 pages a été élaboré à l’intention des propriétaires de cafés et de restaurants belges qui s’apprêtent à ouvrir leurs espaces intérieurs à partir du 9 juin. Selon les dernières idées, quatre personnes au maximum peuvent s’asseoir à table, sauf si elles font partie d’une famille plus nombreuse du même foyer, les nappes en tissu doivent être retirées après chaque séance et les salières et poivrières ainsi que les corbeilles à pain ne seront pas autorisées.

Les menus doivent être disponibles en ligne, ou séparément. Les entreprises seront également tenues d’installer un appareil de mesure de la qualité de l’air. L’heure de fermeture de la plupart des lieux de restauration sera fixée à 22 heures à l’intérieur et à 23 heures sur les terrasses extérieures. (Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)

VIENNE

Les Verts demandent à l’ÖVP de cesser ses attaques contre le système judiciaire. « L’insinuation permanente selon laquelle le pouvoir judiciaire agirait de manière politique doit être rejetée. L’ÖVP tente continuellement de ternir la fiabilité du système judiciaire et donc l’un des piliers centraux de notre démocratie », a déclaré Sigrid Maurer, cheffe du groupe parlementaire des Verts autrichiens qui forment la coalition gouvernementale avec l’ÖVP. (Oliver Noyan, EURACTIV Allemagne)

LUXEMBOURG

Bilan en demi-teinte après un an de transport en commun gratuit. Un an après cette mesure inédite dans le monde, seulement deux résidents luxembourgeois sur dix utilisent les transports en commun pour se rendre au travail, contre six qui utilisent la voiture, selon le Statec. François Bausch, ministre de la Mobilité (les Verts), s’est pourtant montré optimiste dans une interview pour Paperjam : « Ce n’est pas le tramway, la voiture ou le train qui vont résoudre les problèmes, mais un mélange entre les différents modes de transport ». Le but de sa stratégie est d’« arriver à un split modal plus élevé, avec 20 % de personnes en plus dans les transports publics en 2025 ». (Anne Damiani, EURACTIV France)

BELFAST

L’UE traite l’Irlande du Nord comme un « jouet » politique, selon Edwin Poots. Edwin Poots, leader du Parti unioniste démocrate (DUP), a accusé l’UE dimanche (30 mai) de traiter l’Irlande du Nord comme un « jouet » politique, dans des remarques qui ont été rapidement rejetées par la Commission européenne. (Benjamin Fox, EURACTIV.com)

Lire également : Le marché du CO2, arme massive dans la transition énergétique britannique

HELSINKI | STOCKHOLM

Les écologistes s’insurgent contre la défense finno-suédoise de l’industrie forestière. Les politiques verts et les défenseurs de l’environnement ont estimé que la Première ministre finlandaise, Sanna Marin, et son homologue suédois, Stefan Löfven, avaient trahi leurs engagements écologiques en se lançant dans une croisade de lobbying à Bruxelles. Ils ont envoyé une lettre commune à l’intention d’Ursula von der Leyen défendant l’industrie forestière, alors que l’UE est en train de créer un système de classification des activités économiques écologiquement durables pour les entreprises, investisseurs et politiques. (Pekka Vanttinen, EURACTIV.com)

ROME

Étendre le laissez-passer vert aux pays non membres de l’UE. « Je proposerai que le laissez-passer vert soit utilisé non seulement avec les pays européens, mais aussi avec ceux qui ne font pas partie de l’UE, comme le Japon, les États-Unis ou le Canada », a déclaré le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, dans une interview télévisée dimanche (30 mai). Lire plus… (Daniele Lettig, EURACTIV Italie)

MADRID

Le Premier ministre espagnol accordera son pardon aux séparatistes catalans d’ici à la fin juin. Le Premier ministre socialiste espagnol, Pedro Sánchez, envisage de gracier, d’ici à la fin juin, un groupe de séparatistes catalans emprisonnés pour leur participation au référendum sur l’indépendance de la région en 2017, ont dévoilé les médias espagnols. (EuroEFE)

PRAGUE

La République tchèque considère l’UE comme un distributeur automatique de billets, selon un économiste. La République tchèque « obère » les fonds de l’UE et se présente à tort comme un « État pauvre », a déclaré l’économiste tchèque et membre du Comité économique et social européen (CESE) Petr Zahradník à EURACTIV République tchèque, ajoutant que l’UE était perçue comme un distributeur automatique de billets. Lire plus… (Aneta Zachová, EURACTIV République tchèque)

BRATISLAVA

La République tchèque, la Hongrie et l’Autriche reconnaîtront les certificats de vaccination slovaques. Les voisins de la Slovaquie ont convenu d’accepter les certificats de vaccination bilingues, que la Slovaquie a commencé à distribuer le 22 mai. L’Autriche n’acceptera toutefois que les certificats relatifs aux vaccins enregistrés par l’Agence européenne des médicaments (EMA) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). (Michal Hundec, EURACTIV Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer