Nord Stream 2 : feu vert pour la poursuite des travaux dans les eaux allemandes

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

BERLIN

Le gazoduc Nord Stream 2 autorisé à poursuivre sa construction dans les eaux allemandes. La construction de deux kilomètres du très contesté gazoduc Nord Stream 2 dans les eaux allemandes – qui avait été interrompue en raison de préoccupations environnementales – a été ordonnée lundi (17 mai) par l’autorité maritime allemande (BSH) afin de permettre la poursuite des travaux en toute sécurité dans les eaux danoises. L’ensemble de la partie allemande du projet a reçu le feu vert en avril. (Nikolaus J. Kurmayer, EURACTIV Allemagne)

INSTITUTIONS EUROPÉENNES

Le Portugal va engager une procédure contre la Pologne et la Hongrie pour violation des valeurs européennes. Le ministre portugais des Affaires étrangères a réaffirmé lundi (17 mai) l’intention de la présidence portugaise du Conseil de l’UE de poursuivre les procédures engagées contre la Pologne et la Hongrie pour des violations présumées des valeurs européennes. Lire plus… (Beatriz Céu, Lusa.pt)

Lire également : Économie de la mer : le Pacte vert de l’UE sera aussi « bleu », promet Bruxelles

PARIS

L’affaire des assistants parlementaires européens revient hanter la campagne de Marine Le Pen. Le Journal du Dimanche a publié hier des extraits du rapport de l’office anticorruption (OCLCIFF) dans l’enquête sur les assistants européens du Front National.

« Il ressort des investigations que le Front national (RN) a, par l’intermédiaire de ses cadres et dirigeants, mis en place un système organisé frauduleux de détournement des fonds européens à son profit, par le biais d’emplois fictifs d’assistants parlementaires », écrivent les enquêteurs.

Dans cette affaire d’emplois fictifs, le Parlement européen aurait rémunéré des assistants parlementaires européens qui auraient en fait travaillé pour le compte du Front national, devenu Rassemblement national, depuis Paris.

Environ 25 élus et assistants, dont Marine Le Pen elle-même et son père, sont mis en examen, pour « détournements de fonds publics ». Le Parlement européen a estimé son préjudice à 6,8 millions d’euros dans cette affaire.

« Le JDD, organe officiel du pouvoir macroniste, ressort la même sempiternelle affaire des assistants parlementaires, comme à chaque élection. Rien de neuf sous le soleil, sauf peut-être de bons sondages en vue ? », a tweeté Marine Le Pen qui nie ce qu’on lui reproche depuis l’ouverture de l’enquête, en mars 2015. (Mathieu Pollet, EURACTIV France)

Lire également : Covid-19: la vaccination des enfants, « peut-être » mais « pas tout de suite »

LUXEMBOURG

Le Luxembourg a trouvé des candidats pour le poste de procureur de l’UE. Trois magistrats luxembourgeois ont posé leur candidature pour occuper deux postes de procureurs au sein de la nouvelle agence de lutte contre la fraude de l’Union européenne, a déclaré un porte-parole du ministère de la Justice lundi (17 mai). Le pays proposera deux des candidats en tant que procureurs délégués au Parquet européen (OEPP) basé à Luxembourg, qui est dirigé par la Roumaine Laura Kövesi. L’institution a déjà rejeté des candidatures nationales, par exemple celles de la Bulgarie, de la France et de Malte. (Anne Damiani, EURACTIV France)

VIENNE

Les divisions se creusent au sein de la coalition conservatrice et verte. Le mécontentement des Verts à l’égard du partenaire de coalition conservateur ÖVP s’accroît depuis que le parti du chancelier Sebastian Kurz a été frappé par une série de scandales politiques qui pourraient déboucher sur des élections anticipées, a déclaré Peter Filzmaier, grand politologue autrichien, dans une interview à l’ORF. (Oliver Noyan, EURACTIV Allemagne)

BELFAST

Doug Beattie élu leader du parti unioniste d’Ulster. Le député d’Upper Bann Doug Beattie a été élu à la tête du parti unioniste d’Ulster après avoir été le seul candidat à se présenter à ce poste. (Paula Kenny, EURACTIV.com)

Lire également : Accueil de migrants : Dublin répond à l’appel à la solidarité avec Rome

STOCKHOLM

Des déchets radioactifs trouvés près de la mer Baltique, stockés sans précaution. Une inspection de contrôle des stocks a révélé que 2 800 barils de déchets radioactifs provenant notamment des secteurs de la santé et de la défense pourraient avoir été manipulés sans précaution. Lire plus… (Pekka Vanttinen, EURACTIV.com)

ROME

L’Italie annonce un assouplissement des mesures de couvre-feu. Le couvre-feu en Italie passera de 22 heures à 23 heures à partir de mercredi (19 mai), selon un nouveau décret gouvernemental approuvé lundi (17 mai). À partir du 7 juin, le couvre-feu commencera à minuit, pour être définitivement levé le 21 juin. Avant cela, dès le 1er juin, les bars et les restaurants seront autorisés à reprendre le service en salle. « Nous avons décidé de procéder progressivement pour surveiller les effets de la réouverture sur les infections », a déclaré le Premier ministre Mario Draghi lors de la réunion où les nouvelles règles ont été décidées. (Daniele Lettig, EURACTIV Italie)

MADRID

Catalogne : les partis indépendantistes parviennent à un accord et évitent de nouvelles élections. Après cinq mois d’âpres négociations, les partis indépendantistes catalans ont annoncé lundi (17 mai) avoir trouvé un accord pour former un gouvernement de coalition en Catalogne et éviter une répétition des élections de février dernier. Lire plus… (EuroEFE)

Lire également : France : une société espagnole accusée d’une fraude aux cotisations sociales sans précédent

VARSOVIE

Le parti polonais Plateforme civique continue de perdre des membres. L’eurodéputée Róża Thun a annoncé lundi (17 mai) sur Twitter qu’elle ne sera plus membre du principal parti d’opposition polonais, le parti Plateforme civique, en raison de son désaccord avec la ligne officielle du parti et du vote sur le Fonds européen pour la relance. Cette annonce intervient après que les législateurs Paweł Zalewski et Ireneusz Raś ont été exclus de la Plateforme civique la semaine dernière pour avoir « agi au détriment du parti » sans avoir été informés, selon eux, de la décision prise à leur encontre. (Joanna Jakubowska, EURACTIV Pologne)

PRAGUE

Le gouvernement tchèque approuve enfin le plan de relance national. Le gouvernement tchèque a approuvé lundi (17 mai) le plan de relance national prévoyant des investissements d’une valeur de 7,9 milliards d’euros, principalement financés par le Fonds européen pour la relance. (Aneta Zachová, EURACTIV République tchèque)

BUDAPEST

Budapest rejette les plans de construction d’une université chinoise. Le maire vert de la capitale hongroise, Gergely Karácsony, qui a récemment annoncé sa candidature au poste de Premier ministre dans le cadre des primaires de l’opposition, a rejeté la construction de l’université Fudan sur le site prévu après des négociations avec le ministre de l’Innovation et de la Technologie, László Palkovics, lundi (17 mai). (Vlagyiszlav Makszimov, EURACTIV.com avec Telex)

BRATISLAVA

La Slovaquie est confrontée à un vieillissement important de sa population. D’ici à 2070, aucun autre pays de l’UE ne prévoit une telle augmentation des dépenses publiques liées au vieillissement de la population que la République slovaque. « Les dépenses consacrées aux retraites, aux soins de santé, aux soins de longue durée et à l’éducation passeront de 18,3 % du PIB en 2019 à 29,1 % du PIB en 2070 », indiquent les analystes de l’Institute of Financial Policy. Lire plus… (Lucia Yar, EURACTIV Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer