La future présidence portugaise veut mettre le cap sur l’Inde

[EPA/HARISH TYAGI]

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

LISBONNE

Les relations indo-portugaises au cœur de la présidence portugaise de l’UE. Les relations entre l’UE et l’Inde seront le point central de la prochaine présidence portugaise de l’UE, a déclaré le président du Portugal, Marcelo Rebelo de Sousa, après avoir rencontré le Premier ministre indien Narendra Modi à New Delhi. Il a ajouté qu’un sommet UE-Inde se tiendrait « dans quelques mois » et que les relations seraient « approfondies » pendant la présidence de l’UE de son pays, qui débute au premier semestre 2021. (Inês Lima | Lusa.pt)

Par ailleurs, le gouvernement portugais est en train de finaliser la transposition de la directive européenne contre le blanchiment d’argent, a déclaré le ministère des Finances à Lusa le 14 février. La semaine dernière, la Commission européenne a appelé le Portugal et sept autres États membres à transposer efficacement la législation européenne sur la lutte contre le blanchiment d’argent, soulignant que les récents scandales rendent l’application de règles strictes encore plus importante. (Alexandra Noronha et André Campos | Lusa.pt)

BERLIN

Frank-Walter Steinmeier s’enflamme à Munich. Lors de son discours d’ouverture à la Conférence sur la sécurité à Munich, le président allemand Frank-Walter Steinmeier a tenu des propos sévères à l’égard de Washington, Moscou et Pékin, qu’il a accusés de saper l’ordre mondial et d’alimenter la méfiance. Le président a exprimé ses inquiétudes quant au retour d’une « compétition entre grandes puissances » qui pourrait se terminer par un conflit nucléaire, interpellant chacune des parties à son tour, et a réitéré sa volonté d’augmenter le budget allemand alloué à la défense européenne. Ce discours critique pourrait marquer un tournant dans la politique étrangère allemande, mais aussi renforcer le rôle de l’Europe en matière de sécurité internationale, au vu des relations tendues avec les États-Unis. (Sarah Lawton | Euractiv Allemagne)

PARIS

Remaniement du gouvernement. Olivier Véran, membre du parti La République en Marche (LREM) d’Emmanuel Macron, a été désigné comme nouveau ministre de la Santé ce dimanche 16 février. Cette annonce fait suite à la décision d’Agnès Buzyn de se porter candidate aux élections municipales à Paris. (Euractiv France)

BRUXELLES

Retour à la case départ, une fois de plus. 267 jours après la formation du gouvernement fédéral belge, le Roi des Belges doit à nouveau reprendre les consultations avec les dix chefs de partis ce lundi, en raison de la démission ce 17 février de l’informateur de la coalition Koen Geens (CD&V) suite à l’absence de progrès dans les discussions. (Alexandra Brzozowski | Euractiv.com)

VIENNE

Sebastian Kurz soutient la taxe numérique. En marge de la Conférence sur la sécurité à Munich, le chancelier Sebastian Kurz a déclaré au PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, que les grandes entreprises technologiques européennes devraient « contribuer justement aux impôts ». Il a également souligné que l’Autriche avait déjà introduit une taxe numérique et a affirmé qu’il continuerait à soutenir une solution au niveau de l’UE ou de l’OCDE. (Philipp Grüll | Euractiv Allemagne)

HELSINKI

Budget restreint pour la présidence finlandaise. La Finlande a réussi à organiser sa présidence tournante de l’UE l’année dernière en n’utilisant que deux tiers de son budget, soit 55 millions d’euros sur les 81,3 millions alloués. Les dépenses de l’UE ne sont peut-être pas le puits sans fond auquel ses détracteurs populistes font souvent référence. (Pekka Vänttinen | Euractiv.com)

LONDRES

Le débat continue. Alors que les discussions sur les futures relations commerciales et politiques entre l’UE et le Royaume-Uni commencent sérieusement début mars, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a affirmé que les discussions seraient tout aussi amères que celles sur l’article 50. S’exprimant lors de la conférence de Munich sur la sécurité, celui-ci a prédit que les deux parties « se déchireraient l’une l’autre » pour essayer de prendre le dessus dans les négociations. (Benjamin Fox | Euractiv.com)

DUBLIN

Passeports pour les commissaires européens d’Irlande. Des sources indiquent que jusqu’à 60 fonctionnaires britanniques qui travaillent à la Commission européenne ont obtenu un passeport irlandais afin de pouvoir continuer à travailler à Bruxelles. (Samuel Stolton | Euractiv.com)

ROME

La coalition au pouvoir reste la même. Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a rejeté les spéculations sur son intention de remplacer Matteo Renzi (Italia Viva) dans la majorité gouvernementale et de former une nouvelle coalition. Des rumeurs sur un remaniement du gouvernement avaient commencé à circuler après une rencontre entre Giuseppe Conte et le président de la République Sergio Mattarella ce 15 février. (Gerardo Fortuna | Euractiv.com)

ATHÈNES

Les banques grecques placeront plus de 7 milliards d’euros sur le marché obligataire. Les banques grecques pourront placer environ 7 à 8 milliards d’euros sur le marché des obligations à partir du mois de mars, date à laquelle, selon les indications, le plafond fixé par la Banque centrale européenne pour les achats par les banques grecques d’obligations d’État à long terme sera levé. (Agence de presse Athènes-Macédoine)

BRATISLAVA

Le président slovaque aborde les lacunes de l’État de droit. Il est légitime de penser à lier le financement de l’UE au respect de valeurs communes lorsque les hommes politiques ne sont pas tenus pour responsables, a déclaré le président slovaque Zuzana Čaputová lors de la conférence sur la sécurité à Munich, ajoutant que l’UE est une communauté de valeurs, qui repose directement sur la volonté des dirigeants de les protéger. (Zuzana Gabrižová | Euractiv Slovaquie)

LJUBLJANA

Les expéditeurs s’inquiètent des effets de Brexit. Si après le Brexit, des contrôles douaniers et frontaliers sont introduits au Royaume-Uni, le flux et l’efficacité du trafic de fret pourraient facilement être réduits de 30 %, a déclaré Peter Pišek, propriétaire de Pišek & HSF Logistics et chef de la section transport de la Chambre des métiers de Slovénie, selon le journal Delo. (Zoran Radosavljevic | Euractiv.com)

SOFIA

Deux syndicats s’opposent au Green Deal européen. La Confédération des syndicats indépendants de Bulgarie (CITUB) et la Confédération du travail de Podkrepa sont prêtes à lancer des protestations contre le Green Deal européen. Bien que ces syndicats ne soient pas contre le fait de rendre l’économie plus verte, ils désapprouvent l’intensité du processus et la période prévue pour sa mise en place. (Krassen Nikolov | Euractiv Bulgarie)

PODGORICA

Examen de la nouvelle politique d’élargissement. Le gouvernement monténégrin examinera attentivement la mise en œuvre de la nouvelle politique d’élargissement de l’UE, qui vise à renforcer les liens avec les pays des Balkans occidentaux, et décidera si les négociations d’adhésion se poursuivront selon les règles existantes ou selon de nouvelles règles, a annoncé le négociateur en chef du Monténégro auprès de l’UE, Aleksandar Drljević. (Željko Trkanjec | Euractiv Hongrie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.