Quatre dirigeants européens se sont vu proposer des accords « séparés » avec AstraZeneca

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

PRAGUE

Quatre États membres de l’UE se sont vu proposer de signer des accords séparés sur le vaccin contre la Covid-19, en dehors du cadre des accords de l’UE, avec la société pharmaceutique britanno-suédoise AstraZeneca afin d’obtenir des vaccins plus rapidement que les autres, a dévoilé jeudi (11 février) le Premier ministre tchèque Andrej Babiš.

La déclaration de M. Babiš soulève des questions concernant les tactiques de la société à la suite du différend avec l’UE sur les retards de livraison des doses, qui ont considérablement fait dérailler les programmes de vaccination dans tout le bloc. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

Lire également : Vaccin russe : effets secondaires « politiques » pour l’Europe

BERLIN

L’Allemagne prépare de nouvelles restrictions à la frontière. Compte tenu de la propagation des variants plus contagieux du nouveau coronavirus en République tchèque et au Tyrol, l’Allemagne va mettre en place de nouvelles restrictions et des contrôles frontaliers temporaires, a déclaré jeudi (11 février) un porte-parole du ministère de l’Intérieur. Ces mesures entreront en vigueur dimanche (14 février). (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Google a contesté hier une amende de 100 000 000 euros devant le Conseil d’État, ainsi qu’une pénalité de 100 000 euros pour chaque jour de retard. Le 7 décembre 2020, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) avait sanctionné la multinationale basée en Irlande pour sa politique en matière de cookies et le manque de transparence pour ses utilisateurs, sur la base de la loi française et de la directive ePrivacy. Lire plus… (Mathieu Pollet, Euractiv France)

Lire également : Sentiments mitigés alors que le Conseil adopte sa position sur le règlement ePrivacy

VIENNE

Descente au domicile du ministre des Finances. Le domicile du ministre des Finances Gernot Blümel (ÖVP), un allié du chancelier Sebastian Kurz, a été perquisitionné par les autorités autrichiennes de lutte contre la corruption. M. Blümel est suspect dans une enquête en cours contre le parti conservateur au pouvoir, l’ÖVP. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LUXEMBOURG

L’OCDE critique les pratiques fiscales du Luxembourg. L’enquête d’OpenLux a mis en lumière un certain nombre de pratiques fiscales douteuses au Luxembourg qui nécessitent davantage de coopération internationale bien qu’elles soient légales, a déclaré Pascal Saint-Amans, directeur du centre de politique et d’administration fiscales de l’OCDE. Lire plus… (Anne Damiani, Euractiv.com)

LONDRES

Londres n’est plus le plus grand centre de négociation d’actions en Europe. Londres a perdu sa place de première place boursière d’Europe au profit d’Amsterdam : premier signe que les nouvelles relations commerciales UE-Royaume-Uni vont nuire au secteur des services financiers britannique. Lire plus… (Benjamin Fox, Euractiv.com)

TALLINN | RIGA | VILNIUS

Les États baltes et trois autres pays de l’UE font la sourde oreille à la Chine. Ignorant les souhaits de la Chine et du président Xi Jinping, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie, la Slovénie, la Roumanie et la Bulgarie ont envoyé des délégations ministérielles plutôt que les présidents attendus au sommet « 17 +1 » de la Chine et des pays d’Europe centrale et orientale qui s’est tenu mardi (9 février), révèle Helsingin Sanomat. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

Le M5S soutient le Premier ministre désigné Mario Draghi. Les membres du Mouvement des cinq étoiles (M5S) – le plus grand parti du Parlement italien – ont décidé jeudi (11 février), par un vote en ligne, de soutenir le nouveau gouvernement de Mario Draghi, Premier ministre désigné et ancien directeur de la Banque centrale européenne. (Daniele Lettig, Euractiv Italie)

MADRID

Nouvelle loi pour changer le statut des livreurs de repas. Le ministère espagnol du Travail, les syndicats et les associations d’employeurs ont donné leur accord de principe cette semaine à une loi qui améliorerait les droits des livreurs de repas – travaillant principalement pour des plateformes mondiales comme Deliveroo – et qui pourrait leur accorder le statut de « travailleurs permanents » ou de « personnel permanent », au lieu de celui d’indépendant. Toutefois, l’initiative juridique devrait encore être adoptée par le Parlement. (Euroefe)

ATHÈNES

Sept États réaffirment leur engagement en faveur du droit international et leurs vues communes sur la question chypriote. Les ministres des Affaires étrangères de la Grèce, de Chypre et de l’Égypte, ainsi que leurs homologues de la France, de l’Arabie saoudite et du Bahreïn, et le ministre d’État à la Coopération internationale des Émirats arabes unis ont participé au « Forum Philia » qui s’est tenu jeudi (11 février) à Athènes. Si le groupe a réaffirmé son engagement en faveur du droit international, du renforcement de la collaboration multilatérale et de la solidarité pendant la pandémie de Covid-19, il a également commenté ses points de vue communs sur la question chypriote, le processus de paix au Moyen-Orient, la guerre civile syrienne, la Libye et la Méditerranée orientale. (Alexandros Fotiadis & Theodore Karaoulanis, Euractiv Grèce)

Par ailleurs, la Grèce adopte une loi controversée sur la surveillance des universités. Avec le soutien du parti populiste de droite Greek Solution, le parti conservateur au pouvoir New Democracy (Nouvelle Démocratie, EPP) a adopté jeudi (11 février) une loi établissant une force de police spéciale pour la surveillance des universités. Lire plus… (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

VARSOVIE

Nouveau plan de relance pour la santé. Nous établirons un nouveau plan de relance pour la santé de Polonais, a annoncé jeudi (11 février) le ministre de la Santé Adam Niedzielski lors du XVe forum des associations de patients, précisant qu’il couvrira cinq domaines. (Monika Mojak, Euractiv Pologne)

BRATISLAVA

Covid-19 : les statistiques sur les cas actifs pourraient être faussées. Le nombre de cas actifs en Slovaquie pourrait tomber en dessous de zéro sur le Worldometer en raison de la façon dont les autorités enregistrent le nombre de patients guéris, a indiqué le Slovak Spectator. Plusieurs analystes travaillant sur les données du SARS-CoV-2 en Slovaquie ont récemment souligné que les statistiques sur les patients guéris comprenaient non seulement le nombre de cas positifs identifiés par les tests PCR, mais aussi ceux qui se sont rétablis après avoir été testés positifs avec un test antigénique. Cependant, il n’est pas clairement indiqué dans les statistiques que le nombre inclut les deux catégories. (Irena Jenčová, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe