Recep Tayyip Erdogan veut prendre part à la vie politique bulgare

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

SOFIA

Recep Tayyip Erdogan veut prendre part à la vie politique bulgare. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a reçu dimanche (6 juin) une délégation du Mouvement bulgare pour les droits et libertés (MDL), majoritairement turc. La visite de la délégation était menée par le leader du DPS Mustafa Karadayi et incluait le député européen Ilhan Kyuchuk. Le MDL compte trois députés européens, faisant partie du groupe Renew Europe au Parlement européen. (Krassen Nikolov, EURACTIV Bulgarie)

BERLIN

La victoire conservatrice aux élections régionales renforce les espoirs d’Armin Laschet. Les conservateurs de la chancelière Angela Merkel ont remporté une victoire retentissante lors d’une élection régionale dans l’est de l’Allemagne, dimanche 6 juin, donnant ainsi un nouvel élan à Armin Laschet, qui espère lui succéder lors des élections nationales de septembre. (EURACTIV.com avec Reuters)

PARIS

La France souhaite s’attaquer aux écarts salariaux en Europe. Dans un entretien au Monde, le secrétaire d’État chargé des affaires européennes, Clément Beaune, a donné plus de détails sur les priorités de la présidence française du conseil de l’Union européenne, début 2022.

« Les sujets sur lesquels nous espérons avancer, sur lesquels nous travaillons déjà avec la présidence portugaise, seront la directive en négociation sur les salaires minimums, l’égalité salariale femmes-hommes ou encore la question des travailleurs des plates-formes », a-t-il expliqué. Il souhaite aussi poursuivre « la lutte contre la fraude dans le cadre du travail détaché et sur le sujet du capitalisme responsable ». (Anne Damiani, EURACTIV France)

Lire également : Les ambassadeurs de France appelés à la rescousse pour faire revenir les touristes étrangers

Lire également : Assistants d’eurodéputés du MoDem : un rapport de police confirme un « système » de détournement

BRUXELLES

La Belgique envisage une nouvelle levée des restrictions. Le Comité de concertation (Codeco) examinera à la fin de la semaine une nouvelle levée des restrictions pendant l’été, selon le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA). Les réunions, tant publiques que privées, sont actuellement limitées à quatre personnes. « Je pense qu’elles pourraient être assouplies pour le mois de juillet. Les rassemblement publics pourraient compter plus de personnes en août. Et ensuite, nous pourrions lever les restrictions en septembre », a déclaré M. Jambon à la VRT. « Bien sûr, à condition qu’aucun variant n’apparaisse et que les chiffres restent aussi bons ». (Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)

VIENNE

Sebastian Kurz participe au Forum économique international de Saint-Pétersbourg. Dans un contexte de tensions croissantes entre la Russie et l’UE, le chancelier autrichien Sebastian Kurz a assisté par vidéoconférence au Forum économique de Saint-Pétersbourg. Il a été le seul dirigeant européen à défendre les sanctions de l’UE contre la Biélorussie, tout en hésitant à critiquer directement le président russe Vladimir Poutine. (Oliver Noyan, EURACTIV Allemagne)

BRUXELLES | LONDRES

Bruxelles et Londres enquêtent contre Facebook pour abus de position dominante. Bruxelles et Londres ont ouvert vendredi (4 juin) des enquêtes contre Facebook pour déterminer si le géant de l’internet a enfreint les règles dans l’usage des données publicitaires et exercé une concurrence déloyale, notamment sur le marché des petites annonces. Lire plus… (Agence France Presse, AFP)

DUBLIN

Conseil ministériel Nord-Sud : le leader du DUP confirme la participation de son parti. S’exprimant devant les bâtiments du gouvernement à Dublin, le leader du DUP, Edward Poots, a confirmé la participation de son parti à la réunion du Conseil ministériel Nord-Sud le 18 juin. Sa confirmation intervient après des semaines d’incertitude quant à la position du DUP sur la réunion ministérielle Nord-Sud, et ce, à la suite de son élection à la tête du parti, selon le Irish Times.

M. Poots a rencontré le Premier ministre irlandais Micheal Martin pour une discussion d’une heure que M. Martin a qualifiée d’« échange de vues ouvert », notamment sur le protocole nord-irlandais. « Je pense qu’il y a des questions importantes dont nous devons aborder, en partant du principe qu’il y aura une tentative sérieuse de traiter le protocole sur l’Irlande du Nord. Je pense que nous devrions chercher à normaliser nos relations une fois de plus », a déclaré M. Poots. (Paula Kenny, EURACTIV.com)

HELSINKI | TALLINN

La Première ministre estonienne rencontre l’ambassadeur de Finlande au sujet des restrictions de voyage. Les restrictions de voyage imposées par la Finlande provoquent des tensions entre les pays voisins de part et d’autre du golfe de Finlande, ce qui a poussé la Première ministre estonienne Kaja Kallas à s’entretenir vendredi (4 juin) avec l’ambassadeur de Finlande. (Pekka Vanttinen, EURACTIV.com)

ROME

Le gouverneur de la Banque d’Italie appelle à une révision du pacte de stabilité et de croissance. Il est nécessaire de revoir le pacte de stabilité et de croissance avant la fin de sa suspension, et de trouver une « vision harmonieuse et à long terme entre les pays », même s’il faudra « être très attentif aux risques d’inflation », a déclaré le gouverneur de la Banque d’Italie, Ignazio Visco, dans un discours public dimanche (6 juin). Lire plus… (Daniele Lettig, EURACTIV Italie)

MADRID

L’Espagne acceptera également les voyageurs ayant fait un test rapide antigénique. À partir de lundi (7 juin), l’Espagne autorisera les voyageurs à entrer dans le pays s’ils ont été vaccinés contre la Covid-19, s’ils présentent un test PCR négatif ou s’ils prouvent qu’ils ont fait un test rapide antigénique, beaucoup moins cher. (EuroEFE)

VARSOVIE

Un politique du parti polonais Droit et Justice critique la leader de l’opposition. Ryszard Terlecki, vice-président de la Chambre basse et l’une des figures de proue du parti Droit et Justice (PiS), a déclaré à la leader de l’opposition biélorusse de « chercher de l’aide à Moscou ». (Mateusz Kucharczyk, EURACTIV Pologne)

PRAGUE

Un autre différend tchéco-polonais. Les organisations environnementales tchèques demandent l’arrêt immédiat de la construction d’une tour d’observation au sommet du Králický Sněžník, une montagne située à la frontière entre la République tchèque et la Pologne, en travaux depuis l’automne 2020, invoquant des infractions aux règles relatives aux permis de construire et la destruction de l’écosystème de la réserve naturelle locale. (Aneta Zachová, EURACTIV République tchèque)

BUDAPEST 

Face aux manifestations contre l’université chinoise de Budapest, Pékin est « déconcerté ». Des milliers de personnes ont protesté contre le Fidesz du Premier ministre hongrois Viktor Orbán et son projet de construction de l’université chinoise Fudan à Budapest, la première grande manifestation antigouvernementale depuis longtemps. (Vlagyiszlav Makszimov, EURACTIV.com avec Telex)

BRATISLAVA

Nord Stream 2 ne nuira pas à l’approvisionnement en gaz via l’Ukraine. Le président du conseil d’administration de Gazprom, Alexei Miller, a confirmé que la Slovaquie occupait une position stable dans les plans stratégiques de Gazprom lors de la réunion du 24e Forum économique international (SPIEF) avec le ministre de l’Économie Richard Sulík et le ministre des Affaires étrangères Ivan Korčok à Saint-Pétersbourg vendredi (4 juin).

« Aexei Miller a expliqué en détail les raisons de la construction de Nord Stream 2 comme alternative à Jamal Europa 1 et Jamal Europa 2, qui passent par la Pologne. Cela est confirmé par le fait que la Russie a conclu un nouvel accord de transit de gaz avec l’Ukraine d’ici 2024 », a déclaré M. Sulík. (Irena Jenčová, EURACTIV Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer