Rome : les coupes claires du sérail politique italien

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

ROME

Moins de parlementaires. Une révision constitutionnelle visant à réduire le nombre de parlementaires de 630 à 400 à la Chambre des députés et de 315 à 200 au Sénat a été confortablement approuvée lundi (21 septembre).

Selon le Corriere della Sera, il y a aujourd’hui un député pour 96 000 habitants et il y en aura désormais un pour 151 000. Il en va de même pour les sénateurs : à l’avenir, il y en aura un pour 302 000 habitants, contre un pour 188 000 actuellement.

« Ce résultat est historique. En supprimant 345 parlementaires, avec tous leurs privilèges, c’est ainsi que les politiques répondent aux demandes du peuple », a déclaré le ministre des Affaires étrangères et leader du mouvement cinq étoiles, Luigi Di Maio.

Le leader du Parti démocratique, Nicola Zingaretti, s’est également montré satisfait.

« Le Parti démocratique est le moteur du changement et garantit la remise à neuf et la modernisation », a-t-il maintenu, ajoutant que « l’approbation de la révision est la première étape d’une saison de réformes, qui doit être menée avec toute la coalition ». (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

BERLIN

La Bavière va imposer des règles COVID-19 plus strictes. Aujourd’hui (22 septembre), le cabinet bavarois devrait mettre en place des restrictions plus strictes liées au coronavirus pour les régions où l’on compte plus de 50 contaminations pour 100 000 personnes en une semaine, a annoncé lundi le chef du Land, Markus Söder (CSU). De ce fait, le port du masque sera obligatoire dans les lieux publics très fréquentés, et l’alcool sera interdit. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, accusé d’agression sexuelle. Gilles Huberson a été rappelé à Paris dans le cadre d’une « enquête administrative en cours », a annoncé le ministère des Affaires étrangères. Selon Mediapart, au moins cinq femmes l’accusent de « violences sexuelles et de sexisme ». Le 21 septembre, M. Huberson a répondu à ces allégations par l’intermédiaire de son avocat, dénonçant de « faux témoignages » et des « cabales ». Les témoignages contre sa personne portent sur des actes commis en Côte d’Ivoire et au Mali, où il a été ambassadeur de 2013 à 2016. (Anne Damiani, Euractiv France)

BRUXELLES

Le roi refuse les démissions. Le roi Philippe de Belgique a refusé la démission d’Egbert Lachaert (Open VLD) et de Conner Rousseau (sp.a), après l’annonce du retrait des deux hommes, faisant suite à l’échec des négociations entre les sept partis (les socialistes PS et sp.a, les libéraux MR et Open Vld, les verts Ecolo et Groen, et les chrétiens-démocrates CD&V) pour former une nouvelle coalition gouvernementale dite « Vivaldi ». Tous deux ont obtenu deux jours supplémentaires pour rétablir la confiance. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

Martin Selmayr négocie un programme de soutien lié au Covid-19. La Commission européenne a approuvé la proposition autrichienne d’un nouveau régime d’aide visant à aider les entreprises en difficulté après les allers et retours entre le ministre autrichien des Finances Gernot Blümel (ÖVP) et le visage familier de Martin Selmayr, désormais représentant de l’exécutif européen à Vienne.

Alors que le ministre autrichien avait critiqué Bruxelles pour avoir mal compris la gravité de la crise, M. Selmayr a fait remarquer que les modifications nécessaires à la proposition auraient pu être apportées en quelques heures. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

DUBLIN

La crise de la vie privée en Irlande. Le Conseil irlandais des libertés civiles (ICCL) a soumis lundi d’énormes quantités de preuves au commissaire irlandais à la protection des données (DPC), soulignant l’incapacité de l’autorité à mettre fin aux violations de la vie privée dans le cadre du  « real-time bidding » au cœur du secteur de la publicité en ligne.

Cette technologie, aussi appelée système d’« enchères en temps réel », désigne un moyen d’acheter et de vendre un inventaire publicitaire par impression par le biais d’enchères instantanées programmatiques, comme sur les marchés financiers. En septembre 2018, Johnny Ryan, membre du ICCL, avait déjà déposé une plainte auprès du DPC irlandais pour violation du Règlement général sur la protection des données lié aux enchères en temps réel. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

MADRID

Covid-19 : Les manifestants dénoncent des mesures « discriminatoires ». Des milliers d’habitants des quartiers du sud de Madrid sont descendus dans la rue ce week-end pour manifester contre le caractère « discriminatoire » des nouvelles restrictions concernant le coronavirus. Le gouvernement de Madrid a également été critiqué pour avoir « marginalisé » les « pauvres » du sud de la capitale espagnole.

Les habitants des six districts de la capitale espagnole et des sept autres municipalités de la région – qui rassemblent près d’un million de personnes – ne sont pas autorisés à quitter ces zones, sauf s’ils doivent se déplacer pour leur travail ou d’autres activités essentielles. Cependant, ces zones abritent 13 % de la population de la capitale et un quart des infections de la ville. (Euroefe)

NICOSIA

L’UE doit sanctionner Alexandre Loukachenko alors que la lutte avec Chypre se poursuit. Lundi 21 septembre, Svetlana Tikhanovskaya, leader de l’opposition biélorusse, a demandé à l’UE de faire preuve de courage et d’imposer des sanctions au régime d’Alexandre Loukachenko, alors que le bloc continue de se battre pour obtenir des sanctions à l’approche d’un sommet crucial sur la politique étrangère qui se tiendra plus tard dans la semaine. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

BUDAPEST

Viktor Orbán : les Occidentaux viendront pour la qualité de vie, et non pour le niveau de vie. La Hongrie doit se préparer à l’arrivée massive de chrétiens d’Europe occidentale, a déclaré le Premier ministre Viktor Orbán lors de la première session parlementaire d’automne. Selon lui, ce n’est « pas à cause du niveau de vie […], mais à cause de la qualité de vie, qui est plus qu’un revenu [et] qui inclut la migration, les chances d’une culture chrétienne, la sécurité publique, une vie sans terreur, etc. Préparons-nous », a déclaré 444. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER