Des eurodéputés refoulés du Conseil européen

[EPA/PATRICK SEEGER]

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

Le Parlement persona non grata. Plusieurs députés européens se sont vu refuser l’accès au Conseil européen vendredi dernier lors du sommet sur le budget de l’UE, le Conseil ayant décidé de respecter des règles strictes, et n’ayant accordé que deux badges par parti politique, selon des sources du Parlement européen. Un eurodéputé a déclaré à Euractiv qu’il était ridicule de traiter son « colégislateur » de la sorte. (Alexandra Brzozowski | Euractiv.com)

BRUXELLES

Contrôles insuffisants. Depuis lundi, plusieurs touristes revenant d’Italie ont exprimé leur inquiétude quant au manque d’inspections sanitaires à leur arrivée dans les aéroports belges, rapportent les médias du pays. Le Ministère belge de la Santé a ordonné aux aéroports de former leurs employés, mais n’a pas suggéré de contrôle systématique des arrivants. La ministre de la Santé, Maggie de Block, juge que la mesure préventive de fermer les frontières « n’a aucun sens », parce qu’« un virus ne s’arrête pas aux frontières ». Elle ajoute qu’il est inutile de contrôler la température des passagers, qui peuvent être porteurs du virus sans présenter les symptômes. (Alexandra Brzozowski | Euractiv.com)

BERLIN

Nouveaux candidats à la CDU. Le ministre-président de Rhénanie du Nord-Westphalie Armin Latschet et l’ancien chef de groupe parlementaire Friedrich Merz ont officiellement rejoint Norbert Röttgen, chef de la commission des affaires étrangères au parlement allemand le 25 février, dans la course à la succession d’Annegret Kramp-Karrenbauer à la tête de la CDU. (Sarah Lawton | Euractiv Allemagne)

HELSINKI

Encore six ans ? Plus d’un quart des Finlandais (26 %) seraient prêts à voir le président finlandais Sauli Niinistö briguer un troisième mandat après les élections de 2024, selon un sondage du journal The Rural Future. Cependant, environ 60 % des électeurs pensent que douze ans sont suffisants, tandis que 15 % restent indécis. (Pekka Vänttinen | Euractiv.com)

DUBLIN

L’après-Brexit inquiète. Si le Royaume-Uni ne commence pas à mettre en œuvre les exigences définies dans le protocole irlandais « dans les prochains mois », un accord de libre-échange entre l’UE et le Royaume-Uni d’ici à la fin de l’année risque d’être impensable, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Simon Coveney. (Samuel Stolton | Euractiv.com)

LONDRES

Un accord « difficile », selon Michel Barnier. L’UE et le Royaume-Uni ont officiellement convenu de leurs mandats de négociation pour les pourparlers sur un nouveau partenariat commercial et politique mardi 25 février, ouvrant la voie à une bataille acharnée sur les normes réglementaires.

En parallèle, le Premier ministre Boris Johnson a promis mardi une « refonte » en profondeur de la politique étrangère du Royaume-Uni afin d’esquisser « de nouvelles opportunités pour définir et renforcer la place de la Grande-Bretagne dans le monde ». Ce réexamen de la politique, qui durera un an, sera l’occasion pour le gouvernement de donner plus de substance à sa promesse de devenir une « Grande-Bretagne mondiale ». (Benjamin Fox | Euractiv.com)

ROME

Coronavirus. Le Premier ministre italien Giuseppe Conte trouve injuste de limiter l’accès des citoyens italiens aux pays étrangers. « Nous ne pouvons pas accepter cela. Nos citoyens peuvent quitter le pays en toute sécurité, pour eux et pour les autres », a-t-il déclaré.

Alors que les vols depuis la Bulgarie vers Milan ont été suspendus jusqu’au 27 mars, l’Irak et la Jordanie interdisent l’entrée aux voyageurs en provenance d’Italie. Le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou la France demandent aux personnes venant des zones d’épidémie en Italie de s’isoler même si elles ne présentent aucun symptôme. (Gerardo Fortuna | Euractiv.com)

LISBONNE

Exploration du lithium. Dix-huit associations et mouvements civiques des régions du nord et du centre du Portugal touchées par l’éventuelle prospection et exploitation du lithium ont adressé une lettre ouverte au gouvernement, dans laquelle ils « [demandent urgemment] d’inclure la transparence et la participation du public » dans le processus. Le Portugal, la plus grande réserve de lithium d’UE, doit veiller à ce que ce métal soit extrait dans le respect de l’environnement et des règles européennes, a déclaré Elisa Ferreira, commissaire européenne chargée de la cohésion et des réformes. (António Sá Rodrigues et Maria de Deus Rodrigues | Lusa.pt)

VIENNE

Premier cas de coronavirus. Deux Italiens d’Innsbruck originaires de Lombardie, la région la plus touchée d’Italie, ont été infectés par le coronavirus. Pour l’instant, ils restent en quarantaine et se sentent déjà mieux. Afin de réduire encore le risque de propagation, l’hôtel où travaille l’un d’entre eux a été fermé jusqu’à nouvel ordre. La frontière avec l’Italie ne sera toutefois pas fermée, une telle mesure étant « inappropriée », a déclaré le ministre de la Santé Rudolf Anschober (Verts), après une réunion avec certains de ses homologues européens. (Philipp Grüll | Euractiv Allemagne)

BUDAPEST

Plus de compensations pour la surpopulation carcérale. Selon une loi adoptée le mardi 25 février par le Parlement, les autorités hongroises ne peuvent plus verser d’indemnités sur ordonnance des tribunaux dans les affaires de surpopulation carcérale avant le 15 juin 2020. (Vlagyiszlav Makszimov | Euractiv.com)

VARSOVIE

La Pologne n’est pas prête. Alors que le Premier ministre Mateusz Morawiecki a rassuré que la Pologne est « prête pour une attaque de coronavirus », son ministre de la santé avait précédemment déclaré que « tôt ou tard, le coronavirus viendrait en Pologne ». Le sénateur d’opposition, Wadim Tyszkiewicz, n’y croit pas : « la Pologne n’est absolument pas préparée à se défendre contre le coronavirus. [Ce] ne sont que des mensonges ». (Łukasz Gadzała | Euractiv Pologne)

BRATISLAVA

Pas de coronavirus pour le Premier ministre. Peter Pellegrini, le Premier ministre slovaque, a dissipé les informations diffusées par la presse étrangère selon lesquelles il était porteur du coronavirus. Cette fausse information aurait conduit à la mise en quarantaine de tous les chefs d’État de l’UE après la participation de Peter Pellegrini au sommet budgétaire de la semaine dernière. L’homme politique avait été hospitalisé le week-end dernier pour une infection aiguë des voies respiratoires. À deux jours des élections, il se rendra à Moscou aujourd’hui, malgré les recommandations des médecins. (Zuzana Gabrižová | Euractiv Slovaquie)

BUCAREST

Recherche d’un nouveau Premier ministre. Après que le Premier ministre intérimaire Ludovic Orban a renoncé à son mandat pour former un nouveau gouvernement le 25 février, le Président Klaus Iohannis organisera de nouvelles consultations avec les partis présents au Parlement pour désigner un nouveau Premier ministre. (Euractiv Roumanie)

SOFIA

Un Belge indemnisé à hauteur de 200 950 €. En 2017, un citoyen belge avait été condamné pour avoir fait passer de l’argent par la frontière serbo-bulgare. Cette somme avait été confisquée par l’État, car le Code pénal du pays oblige à déclarer toute somme supérieure à 10 000 €. Un tribunal de Sofia a jugé que le Parlement et le tribunal avaient violé le droit communautaire après que la Cour de justice du Luxembourg l’ait confirmé en janvier 2019. (Krassen Nikolov | Euractiv Bulgarie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.