Un avion russe transportant des combustibles nucléaires a atterri en Slovaquie

La Slovaquie est entièrement dépendante des combustibles nucléaires russes.

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici


Aujourd’hui dans les Capitales

BRATISLAVA

Un avion russe transportant des combustibles nucléaires a atterri en Slovaquie malgré la fermeture de l’espace aérien. Un avion transportant des combustibles pour deux centrales nucléaires slovaques a atterri en Slovaquie mardi, et ce en dépit de la fermeture de l’espace aérien du pays aux avions russes. Le ministère de l’Économie a confirmé cette information et a indiqué qu’il s’agissait d’un avion de la compagnie Volga Dnepr transportant des combustibles nucléaires.

La Slovaquie est entièrement dépendante de la Russie pour ce qui est des combustibles nucléaires.

« L’économie slovaque dispose désormais de réserves d’un autre produit stratégique. Je suis heureux que nous ayons réussi à faire venir ces combustibles », a affirmé le ministre de l’Économie Richard Sulík (SaS).

L’avion russe s’est rendu en Slovaquie via la Biélorussie et la Pologne, qui avait elle aussi fermé son espace aérien aux avions russes. Le ministère de l’Économie a expliqué qu’il existe en réalité des dérogations à cette interdiction pour les combustibles nucléaires et l’aide humanitaire.

« Le ministère de l’Économie a également coopéré avec la ministre polonaise de l’Énergie, Anna Moskwa. La Slovaquie dispose désormais de suffisamment de combustible nucléaire », a indiqué le ministère, sans toutefois préciser combien de temps ces réserves devraient durer.

La Slovaquie possède deux centrales nucléaires — celle de Jaslovské Bohunice et celle de Mochovce. Au total, six réacteurs sont aujourd’hui en activité dans le pays, tandis que deux sont encore en phase de construction. Tous utilisent des combustibles nucléaires russes fournis par la société TVEL. Cette dernière a signé un contrat avec la Slovaquie qui durera jusqu’en 2026.

Le marché du combustible nucléaire est relativement réduit car la production de combustibles est un processus extrêmement complexe. La société russe TVEL et la société américaine Westinghouse dominent actuellement le marché européen, bien que le combustible américain soit habituellement plus cher. C’est par ailleurs la raison pour laquelle Westinghouse a perdu le marché public pour la centrale de Mochovce en 2018.

(Michal Hudec | EURACTIV Slovaquie)

PARIS

Bruno Le Maire fait marche arrière après avoir évoqué une « guerre économique et financière » contre la Russie. Le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, figure de proue du gouvernement et personnage clé dans la mise en œuvre des sanctions contre la Russie, a provoqué un tollé après avoir déclaré que la France et l’UE allaient « livrer une guerre économique et financière totale à la Russie ». Plus tard dans la journée, il est revenu sur ses propos « inappropriés ». Lire la suite.

(Davide Basso | EURACTIV France)

BERLIN

L’Allemagne, la Pologne et la France insistent sur l’unité face à l’Ukraine. Le Triangle de Weimar, composé de la Pologne, la France et l’Allemagne, qui a par ailleurs connu dans le passé de nombreuses querelles, est apparu uni sur la question du soutien à l’Ukraine lors d’une réunion de ses trois ministres des Affaires étrangères. Lire la suite (en anglais).

(Julia Dahm | EURACTIV Allemagne)

VIENNE

Une banque autrichienne fortement touchée par les sanctions contre la Russie. La Raiffeisen Bank International (RBI) pourrait cesser toutes ses activités en Russie, ce qui représente environ un tiers de ses revenus. Les experts affirment que la RBI est la banque européenne qui souffrira le plus du paquet de sanctions adopté contre la Russie. Lire la suite (en anglais).

(Oliver Noyan | EURACTIV Allemagne)


ROYAUME UNI – IRLANDE

LONDRES

Le Royaume-Uni élargit son programme d’aide aux réfugiés après avoir été critiqué. Le gouvernement britannique a revu sa position à l’égard des réfugiés ukrainiens après avoir été critiqué pour son programme d’assistance moins généreux que celui de l’Union européenne. Lire la suite (en anglais).

(Benjamin Fox | EURACTIV.com)

DUBLIN

Les réfugiés ukrainiens vivront dans les mêmes conditions que les citoyens européens en Irlande. Les réfugiés fuyant la guerre en Ukraine recevront un statut spécial leur permettant de travailler et de vivre en Irlande dans les mêmes conditions que les citoyens de l’UE, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Simon Coveney. Lire la suite (en anglais).

(Molly Killeen | EURACTIV.com)


SCANDINAVIE ET PAYS BALTES

HELSINKI

La Russie et la Biélorussie exclues des championnats de hockey sur glace en Finlande. Moscou et Minsk se voient interdire de prendre part à des tournois internationaux de hockey sur glace en Finlande, tandis que le Comité international olympique a également recommandé que les athlètes russes et biélorusses soient exclus des événements internationaux. Lire la suite (en anglais).

(Pekka Vänttinen | EURACTIV.com)

STOCKHOLM

Le gouvernement suédois demande des sanctions européennes contre des oligarques et des mercenaires russes. Le gouvernement suédois demande que l’Union européenne adopte de nouvelles sanctions visant spécifiquement ceux qui « soutiennent Vladimir Poutine ». Cette catégorie comprend notamment des oligarques russes et le groupe Wagner, un groupe militaire privé russe composé notamment de mercenaires. Lire la suite (en anglais).

(Charles Szumski | EURACTIV.com)

VILNIUS

La Lituanie est prête à accepter des réfugiés, mais met en garde contre un possible changement du « niveau de confort ». La Lituanie se dit prête à accepter les réfugiés ukrainiens sur son territoire mais soutient que le « niveau de confort » pourrait bien changer radicalement à mesure que le nombre de réfugiés augmente. Lire la suite (en anglais).

(Giedre Peseckyte | EURACTIV.com)


EUROPE DU SUD

ROME

Près d’un million de réfugiés ukrainiens attendus en Italie. Entre 800 000 et 900 000 réfugiés arriveront probablement en Italie suite à l’escalade du conflit en Ukraine. C’est ce qu’a confié mardi Fabio Prevedello, président de l’association italo-ukrainienne Maidan, à l’agence de presse ANSA. Lire la suite (en anglais).

(Simona Zecchi | EURACTIV Italie)

MADRID

L’Espagne va déployer des troupes supplémentaires en Lettonie afin de protéger les frontières de l’UE. L’Espagne déploiera bientôt des troupes supplémentaires en Lettonie afin de soutenir l’OTAN et l’Union européenne dans leurs efforts de sécurisation de toutes les frontières européennes proches des frontières russes, a annoncé mardi la ministre de la Défense espagnole, Margarita Robles. Lire la suite (en anglais).

(Fernando Heller | EFE)

LISBONNE

Le Portugal peut accueillir 1 245 Ukrainiens déplacés, selon le gouvernement. Le Portugal devrait pouvoir accueillir 1 245 personnes déplacées en provenance d’Ukraine, a déclaré mardi la ministre de la Présidence du pays, Mariana Vieira da Silva. Lire la suite (en anglais).

(Joana Felizes, João Moura Lacerda | Lusa Portugal)


GROUPE DE VISEGRAD 

VARSOVIE

La Pologne n’enverra pas d’avions de chasse en Ukraine, affirme le président. Le président polonais Andrzej Duda a exclu tout envoi d’avions de combat polonais en Ukraine pour soutenir sa résistance face à la Russie, car cela entraînerait l’OTAN dans le conflit. Lire la suite (en anglais).

(Aleksandra Krzysztoszek | EURACTIV Pologne)

PRAGUE

Des citoyens tchèques veulent servir dans les forces armées ukrainiennes. Le ministère tchèque de la Défense a enregistré des demandes de citoyens tchèques souhaitant servir dans les forces armées ukrainiennes. Lire la suite (en anglais).

(Aneta Zachová | EURACTIV République tchèque)


NOUVELLES DES BALKANS

BELGRADE | PODGORICA

Le Parlement européen regrette que la Serbie ne se soit pas alignée sur les sanctions de l’UE à l’encontre de la Russie. Le fait que la Serbie ne se soit pas alignée sur les sanctions européennes contre la Russie est regrettable et nuit au processus d’adhésion du pays, indique un projet de résolution sur l’Ukraine sur lequel les députés doivent bientôt se prononcer. Le Monténégro, quant à lui, pays qui est également candidat à l’adhésion à l’Union européenne, s’alignera pleinement sur la position adoptée par l’UE en la matière. Lire la suite (en anglais).

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie ,EURACTIV Serbie | betabriefing.com)

SOFIA

Les Bulgares ne soutiennent plus Vladimir Poutine. En Bulgarie, la popularité du président russe Vladimir Poutine a chuté de plus de moitié en seulement quatre jours. C’est ce que révèle un sondage publié mardi par l’agence sociologique Alpha Research. Lire la suite (en anglais).

(Krassen Nikolov | EURACTIV Bulgarie)

BUCAREST

La Roumanie veut porter ses dépenses de défense à 2,5 % du PIB. Le contexte sécuritaire actuel montre que la Roumanie doit augmenter ses capacités défensives, c’est pourquoi une augmentation des dépenses en matière de défense s’impose, a déclaré mardi le président roumain Klaus Iohannis. Lire la suite (en anglais).

(Bogdan Neagu | EURACTIV Roumanie)

///

La Roumanie veut mettre en place une plateforme pour les dons à l’Ukraine. La Roumanie souhaite mettre en place une plateforme de dons internationaux pour l’Ukraine, a indiqué mardi le président du pays, Klaus Iohannis, à l’issue d’une réunion du Conseil suprême de défense du pays. Lire la suite (en anglais).

(Bogdan Neagu | EURACTIV Roumanie)

ZAGREB

La Croatie soutient l’octroi du statut de candidat à l’UE à l’Ukraine. Le Premier ministre croate Andrej Plenković et le gouvernement du pays soutiennent fermement l’octroi du statut de candidat à l’Union européenne à l’Ukraine, a déclaré mardi le porte-parole du gouvernement, Marko Milić. Lire la suite (en anglais).

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

SARAJEVO 

La BiH profondément divisée sur le Jour de l’Indépendance. Le Jour de l’Indépendance, qui est célébré le 1er mars en Bosnie-Herzégovine (BiH), n’a finalement été célébré que dans la Fédération — l’une des trois entités composant le pays — et pas en Republika Sprska, ce qui met en évidence la profonde division du pays. Lire la suite (en anglais).

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

SKOPJE

Nul besoin de mobiliser les réserves de matières premières, selon un ministre nord-macédonien. Il n’y aura pas de chocs de prix en Macédoine du Nord, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de s’alarmer et de mobiliser les réserves de matières premières pour le moment, a déclaré mardi le ministre de l’Économie du pays Kreshnik Bekteshi. Lire la suite (en anglais).

(Željko Trkanjec | EURACTIV Croatie)

PRISTINA

Le Kosovo interdit les médias russes dans le contexte de l’invasion de l’Ukraine. Les sociétés de télédiffusion du Kosovo ont commencé à interdire les chaînes russes suite à une décision de la Commission indépendante des médias. Cette décision a été prise dans l’espoir d’endiguer la diffusion de la propagande russe. Lire la suite (en anglais).

(Alice Taylor | Exit.al)

TIRANA

L’Albanie reçoit sa dernière cargaison de blé russe. Dans le cadre des sanctions importantes imposées à la Russie par l’Union européenne et l’Albanie, la dernière cargaison de blé en provenance de Russie est arrivée dans le pays mardi. Lire la suite (en anglais).

(Alice Taylor | Exit.al)


AGENDA

  • UE : le chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell et le commissaire à l’Elargissement Olivér Várhelyi sont en Moldavie / Les ministres de l’Agriculture européens tiennent une réunion d’urgence sur l’Ukraine / Le collège des commissaires se réunit/ Déjeuner professionnel entre la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et la présidente du Parlement européen Roberta Mestola.
  • Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, rencontre la Première ministre islandaise, Katrín Jakobsdóttir, au siège de l’Alliance.
  • Allemagne : le chancelier allemand Olaf Scholz en visite en Israël, le ministre allemand des Affaires étrangères Annalen Baerbock se rend à Washington.
  • Autriche : le vice-président de la Commission, Margaritis Schinas, rencontre le chancelier autrichien Karl Nehammer à Vienne/Le Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) se réunit sur l’Ukraine.
  • Estonie : le président de l’Eurogroupe, Paschal Donohoe, rencontre le ministre des Finances et le président de la Banque centrale d’Estonie.
  • Chypre : le président Nicos Anastasiades reçoit son homologue israélien Isaac Herzog.

***

[Édité par Sarantis Michalopoulos, Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Benjamin Fox, Zoran Radosavljevic, Alice Taylor]

Subscribe to our newsletters

Subscribe