Un licenciement alimente les craintes sur la liberté de la presse en Hongrie

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici.

BUDAPEST

Le chef du plus grand portail d’information indépendant a été licencié. Le rédacteur en chef du principal média indépendant de Hongrie, Index, Szabolcs Dull, a été licencié mercredi 22 juillet, faisant craindre une détérioration de la liberté de la presse dans le pays dirigé par le Premier ministre hongrois Viktor Orbán, un partisan autoproclamé de la « démocratie illibérale ».

Szabolcs Dull a été renvoyé du conseil d’administration d’Index pour avoir publiquement averti, il y a un mois, qu’un projet de révision mettant en péril la liberté éditoriale était sur la table et pour avoir palcé en « alerte orange » le baromètre interne sur l’indépendance du site. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

INSTITUTIONS DE L’UE

Le Parlement européen débattra de l’accord conclu lors du sommet. Le Parlement européen adoptera une position critique sur les plans de relance du Conseil européen, ce jeudi 23 juillet. Il s’oppose aux coupes dans les programmes financés par l’UE dans le budget à long terme de l’Union et entend s’attaquer à la « faiblesse » de la conditionnalité sur l’État de droit. (Beatriz Rios, Euractiv.com ; Samuel Stolton, Euractiv.com)

Lire aussi : Le Parlement européen est « satisfait du fonds de relance » mais entend « négocier le budget »

BERLIN

Financement accru pour la BaFin. Suite aux révélations sur le scandale Wirecard, le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz (SPD), souhaite un financement accru de l’agence de surveillance financière du pays, la BaFin. « Je veux une agence plus puissante », a-t-il déclaré au journal Die Zeit mercredi 22 juillet.

Ces commentaires viennent alimenter les critiques sur la BaFin, car beaucoup se sont demandé comment l’agence avait supervisé la société Wirecard pour passer à côté des 2 milliards d’euros manquants dans ses bilans financiers. Les propositions d’Olaf Scholz ont un rapport direct avec cette question, étant donné qu’il veut de meilleurs auditeurs pour la BaFin. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

VIENNE

Les voyageurs en provenance de pays à haut risque soumis à des tests PCR. À partir de vendredi 24 juillet, les voyageurs en provenance de pays à haut risque ne pourront entrer en Autriche qu’avec un test PCR négatif datant de moins de 72 heures, a déclaré le ministre de l’Intérieur, Karl Nehammer (ÖVP) aux journalistes. Les citoyens et résidents autrichiens, dans des « cas exceptionnels raisonnables », disposeront quant à eux de 48 heures pour faire un test après leur entrée dans le pays.

Jusqu’à présent, il était possible d’entrer en Autriche depuis des pays à haut risque sans avoir effectué un test PCR négatif, à condition que les voyageurs se mettent en quarantaine pendant 14 jours juste après avoir franchi la frontière. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

PARIS

Plusieurs milliards d’euros d’aide pour la SNCF. Après les 7 milliards d’euros d’aide pour Air France, c’est la SNCF qui va bénéficier de l’aide de l’État, a annoncé Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, dans une interview au Figaro.  Le ministre envisage plusieurs options, notamment « la recapitalisation du groupe ou la reprise d’une part complémentaire de la dette ». Mi-juin, le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, avait estimé que le manque à gagner s’élevait à quelque 5 milliards d’euros entre les grèves contre la réforme des retraites et la crise sanitaire. (Anne Damiani, Euractiv France)

BRUXELLES

Des mesures renforcées à l’avenir ? Le Conseil national de sécurité (CNS) belge se réunit ce jeudi 23 juillet, sans qu’il soit question d’assouplir davantage les mesures liées au COVID-19. Sur la table, des plans avec lesquels les autorités locales pourront prendre des mesures spécifiques, du couvre-feu à la fermeture locale des établissements de restauration, en passant par la réduction des « bulles » sociales de 15 à 10 personnes.

La réunion pourrait ne pas se dérouler sans tensions entre les régions et le gouvernement fédéral : le maire d’Anvers, Bart De Wever (N-VA), s’est empressé d’annoncer six mesures supplémentaires pour lutter contre le COVID-19 mercredi 22 juillet. Il propose de limiter les réunions à 10 personnes à partir du samedi 25 juillet, de demander aux personnes se rendant dans un café de laisser leurs coordonnées et d’exiger que les gens portent un masque dans un plus grand nombre d’endroits. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

LUXEMBOURG

Trente-trois groupes. Les mesures de traçage ont révélé qu’un tiers des nouveaux foyers de coronavirus ont été détectés dans les écoles et les collèges de tout le Luxembourg la semaine dernière. « Pour l’instant, il est encore possible de gérer la situation », a déclaré la ministre de la Santé, Paulette Lenert, lors d’une conférence de presse mercredi 22 juillet. Considérant que « 44% » des 684 nouveaux cas de COVID-19 détectés la semaine dernière « étaient déjà en quarantaine », la ministre a estimé que « la chaîne de transmission du virus était rompue ». (Anne Damiani, Euractiv France)

LONDRES

La querelle sur l’antisémitisme du parti travailliste se réveille. La guerre interne qui ronge le parti travailliste sur l’antisémitisme supposé de l’équipe dirigeante de son ex-leader, Jeremy Corbyn, s’est réveillée mercredi 22 juillet. Le parti a en effet accepté de payer des dommages et intérêts « substantiels » à sept anciens employés qui l’ont poursuivi sur cette question. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

ROME

« L’UE a été à la hauteur de son histoire » selon le Premier ministre. « Ce fut une réunion extraordinaire, également en termes de difficulté. L’accord représente une réalisation clé qui montre que l’Union européenne a été à la hauteur de son histoire », a déclaré le Premier ministre italien Giuseppe Conte au Sénat mercredi 22 juillet. Le Président du Conseil s’est adressé au Sénat et à la Chambre des députés lors de réunions séparées au sujet du sommet du Conseil européen qui a décidé du fonds de relance de l’UE et du prochain budget à long terme de l’UE.

« L’UE est confrontée à une crise qui change la vie, une crise qui a forcé ses citoyens à reconsidérer leurs perspectives et leur développement. L’UE a su répondre avec courage, en approuvant pour la première fois un programme budgétaire ambitieux », a ajouté le Premier ministre. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

MADRID

L’Espagne va lancer une réforme du travail, sans réduire les pensions. Le gouvernement espagnol a déclaré qu’il respecterait son engagement de modifier le droit du travail du pays et ne réduirait pas les pensions publiques après l’approbation du fonds de relance de l’UE en début de semaine, a déclaré la ministre du Travail, Yolanda Diaz, mercredi 22 juillet.

ATHÈNES

La marine grecque en état de « préparation élevée » face à la prospection gazière turque. La marine grecque a déclaré mercredi 22 juillet qu’elle avait déployé des navires en « état de préparation élevée » dans la mer Egée, après que la Turquie a annoncé des plans d’exploration énergétique près d’une île grecque.

VARSOVIE

La Pologne est le « grand gagnant » du sommet européen, selon le Premier ministre. La Pologne se proclame grande vainqueur du sommet de l’UE. Elle est le plus grand bénéficiaire du fonds de cohésion et le budget de l’UE ouvre la voie à une décennie qui pourrait être dorée pour la Pologne, a déclaré le Premier ministre Mateusz Morawiecki au Parlement polonais mercredi 22 juillet.

« La meilleure preuve de notre victoire, ce sont les quelques citations de la presse internationale », a-t-il déclaré, brandissant les tirages imprimés de plusieurs articles critiquant la conditionnalité édulcorée de l’État de droit figurant dans le budget. L’un d’entre eux était celui d’Euractiv. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

PRAGUE

Une lettre de Thierry Breton. Une proposition nationale qui obligerait les magasins tchèques à vendre au moins 55 % de denrées alimentaires locales d’ici à 2021 et 85 % d’ici à 2027 violerait le droit communautaire, a écrit Thierry Breton, commissaire chargé du marché intérieur, dans une lettre adressée au ministre tchèque de l’Agriculture, Miroslav Toman (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

ZAGREB

Constitution d’un nouveau parlement. Un total de 151 députés nouvellement élus ont prêté serment lors de la première session du 10e Sabor (parlement) croate. Gordan Jandroković a été élu président de la Chambre avec 143 voix pour, aucune voix contre et une abstention. (Tea Trubić Macan, Euractiv Croatie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER