Une banque russe ouvre un débat sur les « infrastructures critiques » en Slovaquie

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe. [Shutterstock/Vladimir Wrangel]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

BRATISLAVA

Nouvelle loi pour protéger la plus grande entreprise énergétique slovaque contre une banque russe. Après que la Sberbank russe – l’un des plus gros prêteurs de la société d’électricité Slovenske Elektrarne – a demandé de nouvelles garanties pour son prêt cette semaine, le ministre slovaque de l’Économie Richard Sulík a réagi rapidement et a accéléré une proposition législative garantissant que les actions des entreprises d’infrastructures critiques ne soient vendues qu’avec l’approbation du gouvernement. (Irena Jenčová, Euractiv Slovaquie)

BERLIN

Le vaccin n’accordera pas de privilèges spéciaux pour l’instant, selon le Conseil d’éthique allemand. Les restrictions ne devraient pas être assouplies pour les personnes qui ont déjà été vaccinées à l’heure actuelle, a déclaré le conseil d’éthique allemand, un organe essentiel du gouvernement pour les questions liées à la pandémie. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Les Français ont-ils une dent contre les Balkans ? Une nouvelle étude révèle que 59 % d’entre eux voient d’un mauvais œil l’élargissement de l’UE aux Balkans occidentaux.

Il semblerait que l’attitude négative des Français envers la région des Balkans ne soit pas totalement étrangère à leur opinion sur l’institution européenne dans son ensemble.

Dans les faits, près d’une personne interrogée sur quatre a déclaré que sa vie ne serait pas beaucoup, voire pas du tout, affectée par un tel élargissement. Lire l’article. (Mathieu Pollet, Euractiv France)

BRUXELLES

Les experts déconseillent le déconfinement de la Belgique. Alors que le Comité de concertation belge se réunit vendredi après-midi pour discuter d’un éventuel assouplissement des mesures, la plupart des experts de la santé ont mis en garde contre la levée des restrictions.

« Nous sommes le seul pays en Europe à avoir maintenu ses chiffres relativement stables. C’est une très bonne chose », a déclaré le virologiste Steven Van Gucht. « Dès que vous commencez à bricoler notre formule, nous ne savons pas ce qui va se passer. Pour être honnête, cela nous fait peur. Nous pensons qu’il est préférable de ne pas revoir la formule actuelle pour le moment, car nous savons qu’elle fonctionne ». (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

La crise de la coalition a été évitée. Les Verts ont déposé une motion au Parlement jeudi (4 février) concernant la déportation des enfants ordonnée par le ministre de l’Intérieur Karl Nehammer (ÖVP), dont le parti forme l’autre branche de la coalition gouvernementale. Par la sorte, les Verts ont risqué d’enclencher une crise au sein de l’entente en appelant au retour des enfants concernés. Néanmoins, tandis que certains membres verts avaient annoncé leur vote « pour », c’est finalement le « contre » qui l’a remporté, et ce afin de sauver la coalition gouvernementale – d’autant plus que même avec leur vote, la motion n’aurait pas été adoptée. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LONDRES

Le gouvernement britannique dans le « déni ». Les pêcheurs continuent de payer les frais des pertes d’activité résultant des nouvelles exigences bureaucratiques qui leur sont imposées pour exporter des produits de la mer vers le marché de l’UE, ont déclaré jeudi (4 février) les dirigeants du secteur aux législateurs britanniques, ajoutant que le gouvernement britannique était dans le « déni ». (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

Vaccins : les députés européens irlandais appellent à la transparence. Une meilleure communication et une plus grande responsabilité de la part de la Commission européenne sont nécessaires dans le domaine des accords d’achat de vaccins, selon six députés irlandais, qui ont rédigé une lettre au président du Parlement, David Sassoli, sur la question. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

HELSINKI

Les ministres européens des Sports exigent le respect des droits de l’homme. Les ministres des Sports de l’UE ont approché la commissaire européenne Mariya Gabriel (Innovation, recherche, culture, éducation et jeunesse) avec une lettre rédigée par la Finlande et signée par tous les États membres lui rappelant que les droits de l’homme devaient être respectés dans les sports et les événements sportifs au sein et en dehors de l’UE. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

Covid-19 : l’agence italienne du médicament approuve les anticorps monoclonaux. L’agence italienne des médicaments AIFA a approuvé mercredi (3 février) l’utilisation d’anticorps monoclonaux pour traiter les symptômes de la Covid-19, un traitement déjà utilisé aux États-Unis et dans d’autres pays. Celui-ci pourrait contribuer de manière significative à améliorer les thérapies pour les patients à un stade précoce de la maladie, qui risquent de développer des symptômes plus graves. L’AIFA devrait définir les protocoles d’utilisation des anticorps monoclonaux dans les prochains jours, dans le cadre d’un premier essai en Italie. Les anticorps monoclonaux sont produits par deux sociétés américaines, Regeneron et Eli Lilly, et ont été utilisés l’automne dernier pour traiter l’ancien président américain Donald Trump. (Daniele Lettig, Euractiv Italie)

MADRID

Le gouvernement espagnol et les syndicats s’accordent sur un « plan de sauvetage ». Le gouvernement espagnol, les syndicats et l’association patronale du secteur aéronautique ont annoncé mercredi (3 février) un plan de sauvetage d’urgence visant à maintenir les capacités de production et à sauver des milliers d’emplois dans les principales usines aérospatiales du pays, principalement dans la branche espagnole du constructeur européen Airbus. (Euroefe)

ATHÈNES | NICOSIE | LONDRES

La Grèce, Chypre et le Royaume-Uni discutent de la question chypriote. La flexibilité et le compromis sont les clés d’une solution à la question chypriote, a commenté jeudi (4 février) le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, tout en demandant à toutes les parties de reprendre les négociations pour résoudre un problème vieux de plusieurs décennies. (Alexandros Fotiadis, Euractiv Grèce)

VARSOVIE

Le gouvernement polonais adopte une nouvelle politique énergétique jusqu’en 2040. Le gouvernement polonais a approuvé la politique énergétique de la Pologne jusqu’en 2040 (PEP2040), qui définit le cadre de la transformation énergétique du pays, notamment une part minimale de 23 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie d’ici à 2030 et une réduction des émissions de gaz à effet de serre d’environ 30 % en 2030 par rapport à 1990. (Monika Mojak, Euractiv Pologne)

PRAGUE

La proposition d’interdiction du plomb dérange les chasseurs et les pêcheurs tchèques. Cette semaine, à la demande de la Commission européenne, l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a recommandé une interdiction totale de la vente et de l’utilisation des munitions au plomb et des plombs de pêche dans les pays de l’UE. En République tchèque, les chasseurs et les pêcheurs ont déjà fait part de leur opposition. (Ondřej Plevák, Euractiv République tchèque)

BUDAPEST

Viktor Orbán aimerait toujours ses enfants s’ils étaient homosexuels. À la question de savoir comment il réagirait si son enfant se déclarait homosexuel, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a répondu : « Ce serait une grande épreuve, mais jusqu’à présent, Dieu m’a épargné. Bien sûr, ma femme et moi aimerions toujours nos enfants, quelle que soit leur orientation », a fait savoir hvg.hu dans une interview du magazine Stern publiée jeudi (4 février). (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

Subscribe to our newsletters

Subscribe