Verdict du roi Carl XVI Gustav : la Suède a « échoué » dans sa gestion de la pandémie

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l'info à travers l'Europe [EPA-EFE/CAROLINE BLUMBERG]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

STOCKHOLM

Verdict du Roi : la Suède a « échoué ». Après que le gouvernement a lutté pendant des mois en solo contre la pandémie de Covid-19, le roi Carl XVI Gustaf de Suède a rompu avec la tradition et a ouvertement critiqué la stratégie élaborée par Stockholm.

« D’après moi, nous avons échoué. Il y a eu beaucoup trop de décès. C’est terrible », a-t-il déclaré dans l’entretien annuel de Noël avec la famille royale, en référence à la manière dont la pandémie du nouveau coronavirus – qui a jusqu’à présent coûté la vie à 7 000 personnes – a été gérée en Suède.

Il a partagé une pensée pour les défunts et a envoyé ses condoléances à ceux qui n’ont pas pu dire au revoir, a fait savoir Sveriges Television.

« C’est une expérience difficile et traumatisante », a-t-il indiqué.

Dans une monarchie constitutionnelle comme la Suède, la critique du Roi est considérée comme exceptionnelle et surprenante, d’autant plus que ses commentaires n’étaient clairement pas un lapsus, mais une déclaration délibérée. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

BERLIN

Le Bundestag adopte des amendements à la loi sur les énergies renouvelables. Le jeudi 17 décembre, le Bundestag a accepté les amendements à la loi allemande sur les sources d’énergie renouvelables (EEG). (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Le Covid-19 se répand jusque dans l’Élysée. Après Boris Johson, Jair Bolsonaro ou Donald Trump, c’est au tour d’Emmanuel Macron de cocher la liste des présidents ayant contracté le Covid-19. « Ce diagnostic a été établi à la suite d’un test RTPCR réalisé dès l’apparition de premiers symptômes », a indiqué l’Élysée dans un communiqué. « Conformément aux consignes sanitaires en vigueur applicables à tous, le Président de la République s’isolera pendant 7 jours. Il continuera de travailler et d’assurer ses activités à distance. »

Cette annonce a engendré un vrai branle-bas de combat, aussi bien à Paris qu’à l’étranger. Une flopée de politiciens français et européens ayant rencontré Emmanuel Macron ces derniers jours ont annoncé se mettre à l’isolement. C’est le cas du Premier ministre français Jean Castex, mais aussi des chefs du gouvernement espagnol et portugais, Pedro Sanchez et Antonio Costa.

Il faut dire que l’agenda présidentiel était chargé ces derniers jours. La semaine dernière, le président s’est rendu au Conseil européen – organisé pour la première fois depuis longtemps en présentiel – et avait de nombreux rendez-vous privés au programme. Il a notamment rencontré lundi Charles Michel, président du Conseil européen, qui s’est placé à l’isolement par mesure de précaution. (Lucie Duboua-Lorsch, Euractiv France)

BRUXELLES

Covid-19 : la Belgique va adapter les mesures pour les vacances d’hiver. Le Comité consultatif belge se réunira vendredi (18 décembre) à 14 heures pour discuter de l’application des règles actuelles, mais selon certaines sources, des mesures plus strictes ne sont pas nécessairement prévues. L’extension des vacances de Noël, l’ajustement des contrôles de voyage et les modalités des mesures punitives en cas de non-respect comptent parmi les options sur la table. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

VIENNE

Un troisième confinement en Autriche ? Le gouvernement autrichien rencontrera vendredi matin (18 décembre) des experts et des dirigeants des Länder pour discuter de la mise en œuvre d’un nouveau confinement après Noël. Le chancelier Sebastian Kurz avait annoncé l’assouplissement de certaines mesures début décembre, mais depuis lors, les taux d’infection ont plafonné à 2 000 cas par jour.

Les médias laissent entendre que les nouvelles restrictions entreraient en vigueur le 26 décembre, mais le ministre de la Santé, Rudolf Anschober (Verts), a déclaré qu’il souhaitait voir comment se dérouleraient les discussions de vendredi. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

LUXEMBOURG

Xavier Bettel en quarantaine après le contact avec Emmanuel Macron. Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel s’est mis en quarantaine après que le Président français Emmanuel Macron a été testé positif à la Covid-19. Le nombre total de décès au Luxembourg est passé à 428, la deuxième vague frappant maintenant environ trois fois plus fort que la première vague au printemps, où 110 décès avaient été enregistrés. (Anne Damiani, Euractiv.com)

LONDRES

Les négociations commerciales entre l’UE et le Royaume-Uni sont dans une « situation grave », selon le Premier ministre. Les discussions sur un accord commercial entre l’UE et le Royaume-Uni sont dans une « situation grave », a admis jeudi soir (17 décembre) le Premier ministre britannique Boris Johnson, selon qui un scénario de « no-deal » est le plus probable. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

HELSINKI

La Première ministre finlandaise est « constamment sur le fil du rasoir ». Les conditions légales pour réactiver la loi sur les pouvoirs d’urgence ne sont pas réunies, a déclaré le Premier ministre Sanna Marin (SDP) aux journalistes après une réunion du gouvernement mercredi soir (16 décembre), avertissant toutefois qu’il pourrait bien être nécessaire de décréter l’état d’urgence, même avant Noël. (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

ROME

Des restrictions plus sévères pour Noël. La mesure controversée qui interdirait tout mouvement entre les municipalités le jour de Noël, le lendemain de Noël et le jour de l’an sera probablement remplacée par une mesure plus stricte, qui interdira tout mouvement même à l’intérieur des municipalités, soumettant ainsi toute l’Italie à des restrictions de « zone rouge ». (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

MADRID

Le Parlement espagnol approuve un projet de loi controversé sur l’euthanasie. Les législateurs espagnols ont approuvé jeudi (17 décembre) à une large majorité un projet de loi controversé visant à réglementer l’euthanasie dans le pays, dans un geste que certains ont qualifié d’« historique », tandis que d’autres l’ont déploré. (Euroefe)

ATHÈNES

La Grèce et les États-Unis renforcent leur coopération stratégique dans le domaine de l’énergie. Athènes et Washington ont convenu jeudi (17 décembre) de renforcer la coopération stratégique bilatérale dans le domaine de l’énergie, les États-Unis s’étant révélés être un allié important dans la tentative d’Athènes de devenir un pôle énergétique fort dans la région. (Alexandros Fotiadis & Theodore Karaoulanis, Euractiv Grèce)

BUDAPEST

Nouveau revers pour la Hongrie et sa politique d’asile. La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a déclaré que Budapest avait enfreint la législation européenne en limitant l’accès à la procédure de protection internationale des demandeurs d’asile dans les zones de transit. Coup dur pour Viktor Orbán. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

Lire l’article : la CJUE porte un nouveau coup à la politique d’asile en Hongrie

BRATISLAVA

Le conflit de la coalition s’intensifie. Le Premier ministre Igor Matovič (Peuple ordinaire) a demandé à son ministre de l’Économie et vice-premier ministre Richard Sulík (Liberté et Solidarité) de démissionner, de préférence « avant Noël ».

M. Matovič reproche à son partenaire de coalition d’avoir saboté la gestion de la pandémie qui s’aggrave. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer