Viktor Orbán propose une coopération « plus souple » avec le Parti populaire européen

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe. [EPA/SZILARD KOSZTICSAK]

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

BUDAPEST

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a proposé au leader du Parti populaire européen (PPE) Manfred Weber la création d’un sous-groupe au sein de la faction politique, similaire à l’arrangement entre les députés européens conservateurs britanniques – qui contrairement au Fidesz ne faisaient pas partie de la famille politique – et le PPE dans les années 1990, appelé PPE-DE. (Vlagyiszlav Makszimov, Euractiv.com)

BRUXELLES

La Belgique rétablit la quarantaine obligatoire pour tous les voyageurs en zone rouge. Toute personne revenant en Belgique depuis une zone rouge à l’étranger devra à nouveau se soumettre à une quarantaine obligatoire à partir du 18 décembre. Ces derniers mois, cela n’était le cas qu’en fonction du risque d’infection encouru par un voyageur à l’étranger. (Alexandra Brzozowski, Euractiv.com)

BERLIN

Des recommandations sur les vaccins contre le nouveau coronavirus. Lundi 7 décembre, la commission permanente pour la vaccination a formulé des recommandations liées aux premiers bénéficiaires du vaccin contre le SARS-CoV-2, en raison de l’offre actuelle limitée. À l’instar d’autres pays, la commission allemande donne la priorité aux personnes de plus de 80 ans, aux résidents et au personnel des maisons de repos, ainsi qu’aux professionnels de la santé qui courent un risque élevé de contracter le virus. Le plan vise à « prévenir autant que possible les dommages sanitaires et sociaux de la pandémie de Covid-19 », affirme le document. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

PARIS

Les espoirs d’un prochain déconfinement s’estompent. « Nous sommes encore loin de l’objectif des 5 000 cas par jour », a assuré le directeur général de la santé Jérôme Salomon, lors d’un point de situation ce lundi 7 décembre. Le gouvernement avait en effet fixé à 5000 le nombre de cas pour réduire les mesures de confinement le 15 décembre. Or la France a enregistré lundi en 24 heures 11 300 nouveaux cas de malades au Covid-19, soit près du double.

L’exécutif avait établi un second critère pour mettre fin aux restrictions de déplacement : que le nombre de patients en réanimation soit compris entre 2 500 et 3 000. « Aujourd’hui, 26 365 malades de la Covid sont hospitalisés, dont 3 198 en réanimation. Nous avons ainsi 3 411 cas de plus en 24 heures », a indiqué Jérôme Salomon.

Ce dernier a tenu à souligner que cette persistance de l’épidémie n’était pas due à un relâchement des Français depuis l’assouplissement des mesures sanitaires et la réouverture des commerces il y a quelques jours : « Si l’épidémie persiste, c’est parce que les conditions hivernales sont réunies et non à cause de “modifications de comportement des Français”. » (Lucie Duboua-Lorsch, Euractiv France)

VIENNE

Climat : la ministre de l’Environnement mécontente du classement de l’IPC. « Nous ne pouvons pas être satisfaits de ce résultat », a déclaré la ministre autrichienne de l’Environnement et des Infrastructures, Leonore Gewessler, en référence à la 35e place de l’Autriche dans l’indice de performance climatique (IPC) 2021 – une progression par rapport à la 39e place de l’année dernière.

Dans le cadre de ses fonctions, la ministre des Verts – dont le parti a rejoint la coalition au pouvoir pour la première fois dans l’histoire du pays en janvier 2020 – a présenté des plans visant à réduire l’empreinte carbone de l’Autriche, notamment des taxes plus élevées pour les voitures à forte consommation de carburant, des subventions pour une e-mobilité propre ou encore l’introduction d’un billet de transport public moins cher. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

LUXEMBOURG

Un organisme officiel condamne la stratégie luxembourgeoise en matière d’égalité des genres. La Commission consultative des droits de l’homme (CCDH) du Luxembourg a fustigé le plan d’action du ministère de l’égalité des chances pour lutter contre les inégalités entre les hommes et les femmes. « Ce plan n’est qu’un ensemble d’idées et d’actions déjà en place », a déclaré la commission. « Il cherche en vain une véritable stratégie et manque d’analyse des causes des inégalités structurelles fondées sur le genre, notamment dans les domaines de la violence, du travail et de l’emploi ». (Anne Damiani, Euractiv.com)

LONDRES

Rencontre entre Boris Johnson et Ursula von der Leyen. Les discussions sur un pacte commercial UE-Royaume-Uni post-Brexit se dirigent vers une épreuve de force dans le courant de la semaine, le Premier ministre Boris Johnson se rendant à Bruxelles dans une tentative ultime de conclure un accord. (Benjamin Fox, Euractiv.com)

DUBLIN

Peu d’espoirs d’accord sur le Brexit, d’après Mairead McGuinness. La commissaire européenne irlandaise aux services financiers, Mairead McGuinness, a jeté un froid sur les chances de parvenir à un accord commercial d’ici à la fin de l’année, accusant le Royaume-Uni de ne pas reconnaître la nécessité d’un compromis dans les négociations. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

HELSINKI

Le temps est-il venu pour les conventions collectives salariales en Finlande ? Un nombre croissant de Finlandais souhaitent que les salaires et les conditions de travail soient négociés sans syndicat, mais plutôt directement entre les employés et les employeurs, selon une nouvelle recherche publiée lundi (7 décembre) par le Forum finlandais des affaires et de la politique (EVA). (Pekka Vanttinen, Euractiv.com)

COPENHAGUE | OSLO

Le Danemark et la Norvège s’associent pour construire le plus grand ferry à hydrogène du monde. Un projet dano-norvégien visant à construire ce qui sera le plus grand et le plus puissant ferry à hydrogène au monde a fait l’objet d’une demande de financement de l’UE. Copenhague et Oslo devraient être reliés d’ici à 2027. (Sam Morgan, Euractiv.com)

ROME

Le projet de plan de relance de l’Italie a été révélé. Le projet de plan de relance italien, qui doit encore être approuvé par le Conseil des ministres, allouera 196 milliards d’euros à six domaines, dont 74,3 milliards d’euros à des initiatives écologiques. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

MADRID

Le ministre espagnol de la Santé invite les gens à faire preuve de « bon sens » pour Noël. Les nouvelles restrictions approuvées par le gouvernement espagnol pour prévenir la propagation du virus à Noël sont « très sévères », a admis lundi le ministre de la Santé Salvador Illa, mais il a averti que leur succès dépendrait presque exclusivement du comportement responsable de chaque citoyen. (Euroefe)

ATHÈNES

Pression grecque pour que la Turquie fasse l’objet de sanctions et d’un embargo sur les armes. La Grèce est déterminée à faire pression sur les autres États membres de l’UE pour qu’ils imposent un embargo sur les armes ainsi que des sanctions contre la Turquie lors du sommet européen qui se tiendra plus tard dans la semaine. Cependant, un embargo sur les armes semble peu probable. À l’inverse, une « version allégée » de sanctions n’est pas exclue. (Sarantis Michalopoulos, Euractiv.com)

VARSOVIE

Les anciens présidents polonais demandent au gouvernement de « cesser de faire chanter » l’UE. Le gouvernement polonais devrait « cesser de faire chanter » les États membres de l’UE, ont déclaré lundi trois d’anciens présidents polonais – Lech Wałęsa, Aleksander Kwaśniewski et Bronisław Komorowski – en exhortant le gouvernement à reconsidérer son veto sur le budget septennal de l’UE. (Joanna Jakubowska, Euractiv Pologne)

PRAGUE

La République tchèque n’est pas prête pour l’euro. Le gouvernement tchèque ne devrait pas fixer de date pour l’adoption de l’euro, ont recommandé lundi le ministère des Finances et la Banque Nationale dans un nouveau rapport. L’état de préparation de la République tchèque pour l’adoption de l’euro a encore ses points faibles, selon le document. « La République tchèque ne respectera pas le critère de stabilité des prix en 2020, en raison de la persistance des pressions inflationnistes internes. Le pays se classe parmi les États membres de l’UE où l’inflation sera la plus élevée en 2020 », peut-on lire dans le dossier. (Aneta Zachová, Euractiv République tchèque)

BRATISLAVA

Maille à partir entre la Présidente et le Premier ministre. La présidente slovaque Zuzana Čaputová a critiqué le Premier ministre Igor Matovič pour sa gestion de la pandémie et sa microgestion des mesures quotidiennes de lutte contre la Covid-19. « Tandis que le nouveau coronavirus préoccupe le monde entier, nous sommes les seuls à devoir nous préoccuper des actions lancées par le Premier ministre », a déclaré Mme Čaputová dans un entretien avec Radio Express. Elle a proposé au Premier ministre de déléguer la gestion de la crise à un autre membre du gouvernement, comme c’est le cas dans d’autres pays de l’UE. (Zuzana Gabrižová, Euractiv Slovaquie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer