Washington ou Pékin ? L’Oncle Sam demande au Portugal de choisir

L’actu en capitales décrypte l’info de toute l’Europe, grâce au réseau de rédactions d’Euractiv.

>> Vous pouvez vous abonner à la newsletter ici

LISBONNE

Washington ou Pékin ? Dans un entretien avec l’hebdomadaire Expresso, l’ambassadeur américain à Lisbonne George Glass a exigé que le Portugal choisisse entre l’ « ami et allié » américain et le « partenaire économique » chinois.

En réponse à ces commentaires, les autorités portugaises et le président Marcelo Rebelo de Sousa ont rappelé au diplomate que les décisions du pays étaient prises par le gouvernement élu.

Plusieurs entreprises chinoises détiennent des participations dans des sociétés portugaises, comme c’est le cas pour China Three Gorges et le producteur portugais d’énergie électrique EDP ou CCCC et l’entreprise de construction Mota-Engil, qui a « vendu 30 % de sa société pour trente pièces d’argent ».

Selon le diplomate, ce rapprochement a entravé les relations entre Lisbonne et Washington, ajoutant que Mota-Engil pourrait être la cible de sanctions. (Patricia Cunha, Lusa.pt)

INSTITUTIONS EUROPÉENNES

Le parquet européen est enfin opérationnel. Le chef du nouvel organe judiciaire de l’UE et ses procureurs européens, qui feront désormais partie du ministère public européen, ont prêté serment lundi (28 septembre) à la Cour de justice de l’Union européenne.

Le parquet européen, mentionné pour la première fois en 1997 et désormais basé à Luxembourg, a pour mission de lutter contre la criminalité financière et de protéger l’argent des contribuables européens. À sa tête figure depuis peu la Roumaine Laura Codruta Kovesi, et ce, malgré l’opposition initiale de Bucarest. (Anne Damiani, Euractiv France)

BERLIN

19 000 nouvelles infections par jour d’ici à Noël. Si le pays ne fait pas plus pour lutter contre les épidémies locales, « nous aurons 19 200 infections par jour d’ici à Noël », a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel lors d’un appel téléphonique avec certains des hauts responsables de son parti, lundi 28 septembre, selon le journal Bild. Les propos de Mme Merkel arrivent à un moment où l’Allemagne enregistre plus de 1 000 nouvelles infections chaque jour. (Sarah Lawton, Euractiv Allemagne)

VIENNE

Le tourisme et la gastronomie sont durement touchés par la crise. Entre mai et août, les réservations d’hôtels en Autriche ont diminué de près d’un tiers par rapport à l’année dernière, les réservations à Vienne étant les plus touchées avec une baisse de 82 % au cours de la même période, comme le montrent les nouveaux chiffres de Statistik Austria. En ce qui concerne l’industrie gastronomique du pays, son chiffre d’affaires a chuté de 61,1 % entre avril et juin par rapport à la même période en 2020. (Philipp Grüll, Euractiv Allemagne)

PARIS

Emmanuel Macron réclame le retour à Strasbourg du Parlement européen. Le Président français a envoyé un courrier très ferme à David Sassoli, le président de l’Assemblée législative, pour se plaindre de sa décision de reporter la dernière session plénière de septembre. « Il vous incombe de mettre en œuvre sans délai le retour à la normalité institutionnelle et une reprise des sessions plénières à Strasbourg dès le mois d’octobre », a écrit le chef d’État dans la lettre datée du 23 septembre, dont l’existence a été révélée dimanche (27 septembre) par les dernières nouvelles d’Alsace. (Anne Damiani, Euractiv France)

HELSINKI

La Finlande fait équipe avec la Suède et l’Estonie pour enquêter sur un horrible naufrage. La Finlande, la Suède et l’Estonie vont évaluer ensemble les nouvelles informations concernant le naufrage du M/S Estonia, ont annoncé les ministres des Affaires étrangères des trois pays dans une déclaration commune publiée lundi (28 septembre). Le naufrage du M/S Estonia en 1994 est considéré comme l’un des pires qui se soient produits dans les eaux européennes depuis la Seconde Guerre mondiale. (Pekka Vänttinen, Euractiv.com)

DUBLIN

Les États-Unis soutiennent l’Accord du Vendredi saint. L’envoyé spécial des États-Unis en Irlande du Nord, Mick Mulvaney, a réitéré l’engagement de l’administration Trump de veiller à ce que l’accord du Vendredi saint ne soit pas touché négativement par le projet de loi sur le marché intérieur du Premier ministre britannique Boris Johnson.

Lors de sa visite à Dublin hier, Mick Mulvaney a réaffirmé les messages précédents de Washington selon lesquels, si une frontière stricte devait être rétablie sur l’île d’Irlande, un éventuel accord commercial entre les États-Unis et le Royaume-Uni ne serait pas envisageable. (Samuel Stolton, Euractiv.com)

ROME

Le Premier ministre assure que le « plan de relance est sur la bonne voie ». Le plan italien sur la manière de dépenser les ressources du plan européen de relance est en bonne voie pour être présenté à la Commission européenne dans les délais, a déclaré le Premier ministre italien Giuseppe Conte au syndicat d’agriculteurs italien Confagricoltura, lundi 28 septembre, à l’occasion de la célébration de son centenaire. (Alessandro Follis, Euractiv Italie)

MADRID

La Cour suprême espagnole confirme l’inéligibilité du dirigeant catalan. La Cour suprême espagnole a confirmé la décision d’interdire à Quim Torra, le président régional de Catalogne, d’exercer une fonction publique pendant 18 mois en raison de son refus de supprimer les slogans soutenant les séparatistes emprisonnés peu avant les élections générales de l’année dernière.

Alors que la Haute Cour Catalogne a rendu un premier jugement contre Quim Torra en décembre 2019, les juges de la Cour suprême ont confirmé à l’unanimité leur décision ce lundi: M. Torra devra démissionner de son poste et payer une amende de 30 000 euros pour « désobéissance ». (Euroefe)

BUDAPEST

Recommandations pour soutenir la croissance durable. La Banque Nationale de Hongrie (MNB) a formulé 50 recommandations – qui seront publiées en détail plus tard cette semaine – pour soutenir les efforts du gouvernement dans l’élaboration d’une politique favorisant une croissance durable, a déclaré le vice gouverneur Barnabás Virág à MTI. M. Virág a soutenu qu’un arrêt de l’économie comme celui imposé au pays au printemps ne se reproduira probablement pas, ajoutant que les réévaluations des plans d’affaires des sociétés hongroises étaient à la source de la lenteur de la reprise. (Željko Trkanjec, Euractiv Croatie)

SOFIA

Le président bulgare a opposé son veto aux modifications du code électoral. Le président bulgare Rumen Radev a mis son veto aux modifications du code électoral apportées au début du mois de septembre par les partis au pouvoir. Il a déclaré dans un discours à la nation lundi (28 septembre) que les révisions du code visaient à assurer une victoire du parti au pouvoir lors des prochaines élections législatives, en disant qu’elles « porteraient un nouveau coup aux fondements juridiques de l’État, qu’elles feraient reculer les règles juridiques et douter de l’équité des élections ». (Krassen Nikolov, Euractiv Bulgarie)

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER