Košice et Marseille confirmées en tant que capitales européennes de la culture [FR]

marseille_03.jpg

La réunion des ministres européens de la culture qui s’est tenu hier (12 mai) à Bruxelles a avalisé le choix de Košice (Slovaquie) et Marseille-Provence (France) en tant que capitales européennes de la culture pour 2013. Les ministres ont aussi acté la sélection de Guimarães (Portugal) et de Maribor (Slovénie) pour 2012.

La désignation formelle d’hier pour 2013 était une formalité de procédure après que les villes aient été sélectionnées par un panel international de juges et avalisées par la Commission européenne l’an dernier. 

Le port français méditerranéen de Marseille, qui a remporté la compétition contre les villes de Lyon, Bordeaux et Toulouse, cherchera à mettre en lumière son rôle de point d’ancrage au sud pendant l’année (EURACTIV 17/09/08), tandis que Košice deviendra la première ville slovaque à héberger une capitale européenne de la culture (EURACTIV 11/09/08).

La désignation de Marseille-Provence comprend 130 villes et villages du sud de la France.

Félicitant les quatre villes, le Commissaire européen à la culture M. Ján Figel’ a expliqué que le titre de capitale européenne de la culture représentait un potentiel énorme pour le développement local.

Ce titre a une réputation excellente et de longue date, et porter ce titre pendant toute une année met résolument une ville sous les projecteurs, a ajouté M. Figel’.

La Commission s’est empressée d’insister sur le fait que le soutien du Conseil était seulement le début du processus. Le défi de grande échelle que constitue le fait d’être capitale culturelle va demander plusieurs années de préparation, explique la Commission, alors qu’un engagement des gouvernements et des municipalités pour financer l’année serait un facteur décisif de son éventuel succès.

La capitale européenne de la culture est cette année la ville autrichienne de Linz et la capitale lituanienne, Vilnius (EURACTIV 10/12/08)

Tout à la joie d’apprendre la décision du Conseil, le commissaire européen à la culture Jan Figel' a félicité les quatre villes pour leur désignation en tant que capitales européennes de la culture, et a salué le processus de sélection. 

Je me réjouis de voir que la nouvelle procédure de sélection qui a mené à la désignation des capitales de 2012, a engendré une énergique concurrence et suscité un large intérêt public, ce qui se reflète dans le grand nombre de villes ayant postulé et la grande qualité de leurs offres pour le titre, a déclaré M. Figel'. 

Le titre de capitale européenne de la culture a été créé par l’UE en 1985. Les capitales sont choisies par un panel international de treize membres, dont six sont désignés par le pays concerné et sept par les institutions de l’UE. Bien que la décision finale revienne au Conseil, leur approbation de la décision du panel se résume souvent à une formalité.

Les candidats doivent satisfaire à trois critères principaux: intégrer une vraie dimension européenne, renforcer la coopération entre les pays de l’UE avec le soutien du public et mettre en valeur le rôle de la ville dans la formation et le développement de la culture en Europe. 

Les prochaines capitales de la culture sont :

  • 2010 : Essen (Allemagne), Istanbul (Turquie) et Pécs (Hongrie) 
  • 2011 : Turku (Finlande) et Tallinn (Estonie) 
  • 2012 : Guimarães (Portugal) et Maribor (Slovénie) 
  • 2013 : Marseille (France) et Košice (Slovaquie)  

Pour les prochaines années, les pays ont été sélectionnés mais reste encore à décider quelles villes entreront en lice :

  • 2014 : Suède et Lettonie 
  • 2015 : Belgique et République Tchèque 
  • 2016 : Espagne et Pologne 
  • 2017 : Danemark et Chypre 
  • 2018 : Pays-Bas et Malte 
  • 2019 : Italie et Bulgarie 
  • 2012: Guimarães (Portugal) et Maribor (Slovénie) seront les capitales européennes de la culture.  
  • 2013: Marseille-Provence (France) et Košice (Slovaquie) prennent la suite. 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.