La débâcle allemande à l’Eurovision est « évidemment politique »

Eurovision winner 2013.jpg

Les Allemands ont déploré leur mauvaise prestation inattendue au concours Eurovision de la chanson. Ils tiennent la position ferme de la chancelière Angela Merkel dans la crise de la zone euro responsable de cette défaite, car quelque 34 des 39 pays n’ont accordé aucun point à l’Allemagne.

La Danoise Emmelie de Forest a remporté le concours, regardé par près de 125 millions de personnes en Europe. La candidature allemande représentée par Cascada n'a recueilli que 18 points venant de l'Albanie, de l'Autriche, de l'Espagne, d'Israël et de la Suisse, contre 281 pour la chanteuse danoise. Elle se retrouve en 21e position sur 26.

« Il faut de toute évidence garder en mémoire la situation politique. Je ne veux pas dire : « voilà 18 points pour Angela Merkel », a déclaré le directeur des programmes de la chaîne allemande ARD, Thomas Schreiber. « Mais nous devons avoir bien conscience que ce n'était pas seulement Cascada qui était sur scène, mais toute l'Allemagne. »

Angela Merkel est populaire en Allemagne pour sa position ferme au cours de la crise de la zone euro. Elle est cependant méprisée en Europe pour son insistance en faveur de mesures difficiles d'austérité dans des pays comme l'Espagne, la Grèce et l'Italie, en échange de plans de sauvetage.

« C'est inexplicable », a déclaré dimanche le commentateur de l'émission sur ARD, Peter Urban, après que la chanteuse de Cascada, Natalie Horler, a terminé à la 21e place, même si les médias allemands l'avaient présentée comme favorite. Plus de 8 millions d'Allemands ont regardé l'émission, soit 44 % de parts de marché.

« Cela veut-il simplement dire que les gens ne nous aiment pas ? », s'est demandé M. Urban sur ZDF TV. Il y a du vrai là-dedans », a-t-il ajouté.

« Il y aura samedi prochain deux équipes allemandes en finale de la Ligue des champions. Peut-être que les gens ne voulaient pas que l'Allemagne remporte aussi l'Eurovision. »

L'Allemagne a remporté le concours en 2010 alors que les Allemands s'inquiétaient de l'avenir de la zone euro, de nouvelles coupes budgétaires et du coût du sauvetage grec.

>> Lire : Eurovision : joie en Allemagne malgré ses doutes sur l'euro

C’est lors de la création de l'Union européenne de radio-télévision (UER) en 1950 par 23 organisations de radiodiffusion de l'Europe et de la Méditerranée que l'idée d'un concours international de la chanson est née. Les pays, représentés par leurs sociétés nationales de radiodiffusion, participeraient à une émission télévisée, retransmise simultanément dans toutes les nations participantes.

Le premier concours Eurovision de la chanson, l'une des plus anciennes émissions de télévision au monde, a eu lieu en mai 1956 en Suisse. Seuls sept pays ont participé à l'époque : l'Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suisse.

Un nombre croissant de pays ont rejoint le concours jusqu'au début des années 1990. Á cette époque, des États d'Europe centrale et orientale et des Balkans se sont inscrits en même temps. L'élargissement à l'ouest au XXIe siècle a en outre permis d'inclure des États du Caucase.

Organisations internationales

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer