La plupart des étudiants de l’UE apprennent deux langues étrangères [FR]

multilingualism_02.jpg

60 % des étudiants de l’enseignement secondaire supérieur étudient deux langues étrangères ou plus, selon des chiffres publiés la semaine dernière par le bureau de statistique européen Eurostat.

Toutefois, 6 % n’apprennent aucune langue étrangère, selon les données, tandis qu’un tiers des étudiants n’en apprennent qu’une seule.

Les derniers chiffres sur les compétences linguistiques en Europe, pour l’année 2007, ont été publiées par le bureau de statistique de l’UE Eurostat la semaine dernière (24 septembre) en amont de la Journée européenne des langues, célébrée samedi (26 septembre) sur tout le continent.

Les écoles secondaires en République tchèque, au Luxembourg, aux Pays-Bas et en Finlande affirment que 100 % de leurs étudiants apprennent deux langues étrangères ou plus, suivis de près par la Slovénie et la Slovaquie (98 % pour toutes les deux) et l’Estonie (97 %).

Les plus grandes proportions d’étudiants n’apprenant qu’une seule langue étrangère se trouvent en Grèce (92 %), en Italie (74 %), en Irlande (73 %), en Espagne (68 %) et à Malte (60 %).

Une domination de l’anglais

L’anglais est la langue la plus étudiée dans tous les Etats membres pour lesquels des données étaient disponibles, sauf au Luxembourg, où l’anglais, le français et l’allemand sont au même niveau, et au Royaume-Uni et en Irlande, où le français est la langue la plus populaire.

A l’opposé, environ la moitié (51 %) des étudiants des écoles secondaires au Royaume-Uni et un cinquième (19 %) de leurs homologues irlandais n’étudient aucune langue étrangère.

La majorité des citoyens européens parlent une langue étrangère

Pour ce qui est des compétences linguistiques de la population européenne dans son ensemble, seulement un tiers (28 %) des 25-64 ans interrogés ont déclaré parler deux langues étrangère voire plus, tandis que 36 % ne peuvent en parler aucune.

C’est en Slovénie (72 %), en Slovaquie et en Finlande (toutes deux 68 %) et en Lituanie (66 %) que l’on enregistre les plus hauts taux de personne parlant deux langues étrangères ou plus, tandis que le Royaume-Uni (65 %), Chypre (59 %) et l’Autriche (50 %)sont les pays où la plus grande proportion de personne ne parlent qu’une seule langue étrangère.

Cependant, trois quarts des Hongrois, la moitié des Portugais (51 %) et 47  % des Espagnols parlent uniquement leur langue maternelle.

L’anglais est la langue étrangère la plus couramment parlée dans la majorité des Etats membres européens.

Un jeu de l’UE pour encourager l’apprentissage des langues

Pendant ce temps, le département Traduction de la Commission européenne a dévoilé vendredi (25 septembre) un nouveau jeu en ligne, LinguaGo, destiné à promouvoir l’intérêt des Européens pour l’apprentissage des langues.

Le jeu consiste à faire naviguer les utilisateurs dans un labyrinthe linguistique, et ils doivent trouver les noms des langues européennes. Les participants peuvent jouer dans d’autres langues que la leur au fur et à mesure que leur niveau augmente.

La stratégie européenne pour le multilinguisme, dévoilée par le commissaire au multilinguisme Leonard Orban l’année dernière (EURACTIV 19/09/08), a prévenu que le nombre pléthorique de langues parlées en Europe pouvait agrandir le fossé communicationnel entre les peuples de différentes cultures et élargir les fracture sociales, étant donné que le multilinguisme donne accès à une meilleure qualité de vie que le monolinguisme, et à davantage d’opportunités professionnelles.

La communication presse les Européens d’apprendre au moins deux langues étrangères, y compris une langue personnelle adoptive afin de compléter une langue apprise pour des raisons professionnelles, et elle appelait à la réalisation d’efforts considérables afin de promouvoir l’apprentissage linguistique et valoriser les aspects culturels de la diversité linguistique à tous les niveaux de l’éducation et de l’apprentissage (EURACTIV 15/09/08).

Mais aucun financement supplémentaire n’a été mis à disposition pour aider l’Union à remplir ces objectifs.

L’an dernier, une étude publiée par le réseau Eurydice conjointement avec Eurostat a montré que 90 % des écoliers européens apprennent l’anglais à un moment donné de leur éducation obligatoire et cet état de fait est en hausse (EURACTIV 24/11/08).

Elle montre aussi que les enfants à travers l’Europe commencent à apprendre une langue étrangère plus tôt.

Le 26 septembre a été désigné Journée européenne des langues par le Conseil de l’Europe et la Commission européenne après l’Année des langues en 2001.

  • 2012  : l'UE doit réviser sa stratégie de multilinguisme.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer