Le domaine « .eu » aussi en grec et en cyrillique [FR]

reding4.jpg

La Commission européenne a annoncé la semaine dernière (26 juin) des projets visant à rendre possible l’enregistrement des sites Internet sous le domaine .eu utilisant les alphabets cyrillique et grec ; cela permettra aux individus ainsi qu’aux entreprises d’utiliser le .eu dans les 23 langues officielles de l’UE.

Lorsque les nouvelles règles entreront en vigueur plus tard cette année, il deviendra possible d’afficher des caractères spéciaux dans les langues d’Europe centrale ainsi que de produire des sites Internet dans les alphabets bulgare, grec et chypriote.

Pour le moment, tous les domaines .eu doivent être écrits en utilisant les lettres a-z et les chiffres 0-9. Mais cela pose des problèmes pour les personnes parlant le tchèque ou le lituanien, qui utilisent des caractères spéciaux, ou pour le bulgare ou le grec, qui utilisent des alphabets différents.

Annonçant la décision de l’exécutif européen de changer les règles, la commissaire à la Société de l’information et aux médias Viviane Reding a déclaré qu’il était somme toute logique que les noms des domaines choisis par les Européens soient autorisés à être aussi divers que l’est l’Europe.

C’est pourquoi nous avons décidé que .eu devrait être disponible dans tous les alphabets utilisés dans les Etats membre et autorisé tous les caractères utilisés dans les 23 langues officielles de l’UE, a déclaré Mme Reding.

Jusqu’à maintenant, les Tchèques n’ont pu utiliser que 27 des 42 caractères de leur alphabet, et les Lituaniens 23 sur 32. Les nouvelles règles permettront également d’afficher des caractères correctement dans des langues telles que le français, l’espagnol ou le danois.

Opter pour .eu est une manière aisée pour les entreprises de montrer qu’elles sont établies dans l’un des 27 Etats membres de l’UE et qu’elles sont assujetties aux standards élevés de la législation européenne, en particulier lorsqu’il s’agit de protection des données, des règles pour les consommateurs ou des régulations des marchés financiers européens, a déclaré Mme Reding, soulignant les avantages qu’il y a à utiliser ce domaine.

Un enregistrement lent, mais toujours en augmentation

Entre temps, de nouveaux chiffres ont été publiés par l’exécutif européen la semaine dernière qui montrent que le nombre de noms de domaines en .eu enregistrés avait augmenté de 11 % à la fois en 2007 et en 2008.

Aujourd’hui, il existe quelque 3 millions de sites Internet en .eu, mais les chiffres varient de manière importante d’un pays à l’autre, avec seulement 9 578 sites Internet bulgares enregistrés en raison des restrictions de langage.

De plus, l’augmentation a ralenti significativement ces deux dernières années, avec uniquement 300 000 sites Internet .eu enregistrés en 2007 et 2008 comparé avec les 2,5 millions en 2006, l’année de lancement du domaine.

Bien que le .eu soit aujourd’hui le neuvième nom de domaine le plus utilisé dans le monde, il reste loin derrière d’autres comme le .com (79,5 millions), le .de (12,6 millions), le .net (12,1 millions), le .org (7,5 millions) ou encore le .co.uk (7,4 millions).

La faible croissance des deux dernières années a mené la Commission à réduire les frais d’enregistrement de 10 euros au départ à 5 euros en 2007, puis à 4 euros en 2008. Après les réductions de prix, les taux d’enregistrement ont grimpé dans les pays d’Europe de l’Est comme la Pologne (+149 %) et la Lituanie (142%, chiffres de 2006-2008). 

L’Allemagne a connu le plus grand nombre d’enregistrements .eu jusqu’ici, avec un peu moins d’un million de sites Internet, puis on trouve les Pays-Bas (415 000) et le Royaume-Uni (378 000) respectivement en deuxième et troisième position. 

Le site Internet de la présidence suédoise de l’UE, www.se2009.eu, est le premier à opter pour la nouvelle adresse européenne au lieu d’une nationale. 

La Commission a déclaré que de nouvelles règles devraient renforcer l’attractivité du nom de domaine de haut niveau européen, sans spécifier de date exacte pour leur entrée en vigueur. 

Le nom de domaine Internet « .eu » a été lancé par la Commission européenne en avril 2006. A la date de son premier anniversaire, il existait 2,5 millions de sites en .eu, et 300 000 s’y ajoutèrent avant la fin de 2007. 

A présent, un peu plus de trois millions de sites Internet sont enregistrés en .eu, ce qui représente une hausse de 11 % de la popularité de ce domaine l’année dernière, selon les chiffres de la Commission. 

Utilisable par toute entreprise, organisation ou individu dans l’Union européenne, les domaines .eu sont protégés par les règles et standards communs européens.

  • Plus tard cette année : entrée en vigueur des nouvelles règles.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.