Le Parlement européen salue l’hommage de l’Europe des citoyens à Charlie Hebdo

Martin Schulz. Esterwegen, 2013. [Matthias Groote/Flickr]

Lors d’un hommage du Parlement européen aux  victimes des attentats qui ont fait 17 victimes en France, l’eurodéputée Pervenche Berès a proposé de décerner à l’hebdomadaire satirique un prix Sakharov « exceptionnel »  pour la liberté d’expression. 

La première séance plénière du Parlement européen  de l’année 2015 s’est ouverte à Strasbourg sur un hommage aux victimes des attentats perpétrés en France depuis le 7 janvier.

Le président du Parlement européen, Martin Schulz a entamé la session plénière en citant les noms des 17 victimes des attentats en France, dont ceux de la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Minute de silence

« Ce sont les noms des 17 victimes de l’attaque contre Charlie Hebdo, contre les forces de police et contre le supermarché juif de la semaine passée.  Au nom du Parlement européen, j’exprime à leurs familles et à leurs proches nos sincères condoléances » a déclaré Martin Schulz, avant d’appeler les eurodéputés à observer une minute de silence en hommage aux victimes.

L’attaque contre le journal satirique Charlie Hebdo a fait douze morts le 7 janvier, dont les dessinateurs Cabu et Wolinski, figures de proue de la presse satirique en France. Dans la foulée, deux autres attaques terroristes ont coûté la vie à cinq autres personnes.

Les eurodéputés français à la tribune

Les chefs de file des différentes délégations françaises au sein du Parlement européen,  ont pris la parole pour rendre hommage aux victimes des attentats et appeler l’UE à réagir face à la menace des terroristes islamistes.

Face aux marches républicaines sans précédent qui se sont tenues en France, mais aussi en Europe suite aux attentats, les eurodéputés se sont aussi félicités de la naissance d’une nouvelle Europe.

« Ce 11 janvier marquera la date de naissance de l’Europe des peuples » a déclaré Alain Lamassoure, le président de la délégation française du PPE. « A nous d’être digne de ce formidable cri de fraternité » a-t-il poursuivi .

« Pour la première fois est née une autre Europe : l’Europe des peuples, l’Europe des  citoyens, l’Europe des valeurs » s’est réjoui Guy Verhofstadt pour les libéraux de l’ALDE, seul groupe politique à n’avoir pas inscrit de Français à la tribune.

Prix Sakharov

La chef des file des socialistes français, Pervenche Berès a rappelé que les idéaux défendus par le journal « resteront vivants », et appelé ses collègues à décerner «  un prix Sakharov exceptionnel à Charlie Hebdo ».  

Depuis 1988, le Parlement européen décerne chaque année le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit à des personnes ou des organisations qui ont fortement contribué aux droits de l’Homme ou à la démocratie.

Hommage perturbé

Les hommages des différents groupes politiques se sont conclus par des interventions du président de l’UKIP, Nigel Farage qui a appelé à la défense des valeurs «judéo-chrétiennes », ainsi que de Marine Le Pen, la présidente du Front national qui a demandé à l’UE de laisser les Etats membres se défendre.

La prise de parole de l’eurodéputée française a par ailleurs été marquée par l’attitude irrespectueuse du très controversé député européen polonais Janusz Korwin-Mikke, qui a tourné son ordinateur, affichant un message: « Je ne suis pas Charlie, je suis pour la peine de mort ».

Session régulière

Si l’agenda d’ouverture de la session parlementaire a laissé place à cette courte cérémonie d’hommage, le reste de la session plénière se déroulera normalement.

En effet, Martin Schulz n’a pas souhaité  qu’un débat entier soit consacré à la lutte contre le terrorisme lors de la semaine à Strasbourg.  Seul le dossier du système PNR (Passenger name Record) européen, registre unique qui recense les informations concernant les passagers aériens au sein de l’UE, outil jugé indispensable dans la lutte contre le terrorisme,  sera abordé. 

>>Lire aussi : Réunion d’urgence des ministres de l’intérieur européens

Contexte

Une attaque contre le journal satirique Charlie Hebdo a fait douze morts mercredi 7 janvier, dont les dessinateurs Cabu et Wolinski, déclenchant une vaste traque pour retrouver les suspects qui ont été tués le 9 janvier alors qu'ils s'étaient retranchés dans une imprimerie. Le même jour, une épicerie casher a été attaquée, portant le total des victimes à 17 personnes. Des manifestations exceptionnelles ont rassemblé près de 4 millions de citoyens le dimanche 11 janvier, pour rendre hommage à Charlie Hebdo et faire barrage au terrorisme. 46 chefs d'Etat étaient présents.

>>Lire aussi : Mobilisation européenne historique pour les valeurs républicaines

Subscribe to our newsletters

Subscribe