Pour une mobilité européenne pour tous

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV Media network.

Jérôme Quéré [Les Jeunes Européens - France]

Que chaque Européen puisse vivre une expérience de mobilité avant ses 25 ans au sein de l’Union européenne. C’est le vœu de Jérôme Quéré, vice-président des Jeunes Européens – France.

Jérôme Quéré est vice-président des Jeunes Européens- France. Cette association réunit 1 000 bénévoles, âgés de 16 à 35 ans, ils interviennent quotidiennement dans les écoles, sur le net et dans la rue pour rapprocher l’Europe des citoyens.

Dans le cadre d’un « Appel des Jeunes pour l’Europe », construit par tous les bénévoles de l’association, nous appelons à rendre obligatoire une expérience de mobilité dans le cadre scolaire ou extrascolaire pour les moins de 25 ans. Cette obligation s’adresse aux structures d’encadrement des jeunes et les Jeunes Européens demandent en conséquence l’augmentation du budget consacré à la mobilité européenne.

Cette proposition ne naît pas ex nihilo. En effet, les budgets consacrés à la mobilité sont aujourd’hui en deçà des objectifs fixés par les institutions européennes en termes de nombre de départs d’étudiants, d’élèves, de jeunes ou d’apprentis. Ainsi, la Commission ne peut remplir ces objectifs. Proposer une expérience de mobilité pour tous, c’est affirmer la volonté politique d’allouer un budget en conséquence pouvant répondre aux objectifs fixés.

La mobilité, une richesse inégalement accessible

L’apprentissage des langues par la pratique courante est un atout indéniable lors de l’arrivée sur le marché du travail. Parcourir de nouveaux pays et s’intégrer dans de nouvelles cultures participe à la formation de jeunes flexibles, capables d’évoluer dans des univers internationaux. Ne pas partir revient à sous-exploiter cette richesse européenne.

Pourtant, l’accès à la mobilité est actuellement refréné par des barrières financières, sociales linguistiques et culturelles : ce sont les plus aisés qui sont mobiles. L’information mais aussi l’accompagnement au départ doivent être renforcés, tandis que l’exigence d’une mobilité doit s’appliquer à toutes les filières et à tous les parcours de jeunes.

Cet investissement en faveur de la jeunesse et de son employabilité nécessite de considérer la politique jeunesse comme un enjeu global. En 2011, un rapport Eurofund sur l’emploi des jeunes estimait à 153 milliards d’euros le « coût en allocation et pertes d’impôt », des jeunes sans emploi ou formation. En comparaison, le programme Erasmus +, qui prévoit de proposer à 4 millions de jeunes de vivre une expérience à l’étranger, a un budget de 14 milliards d’euros sur la période 2014-2020.

Un engagement structurel

Comme le rappelait la Commission européenne lors de la mise en place de la Garantie jeunesse, « les mesures ne sont pas toujours couteuses. Le renforcement de la coopération entre les différents intervenants – institutions, structures éducatives – ne demande pas de disposer d’un gros budget. Or, offrir à tous les jeunes une expérience à l’étranger, c’est aussi valoriser au mieux le panel d’outils disponibles au travers des bourses, programmes de volontariats et autres initiatives associatives.

Appréhender la citoyenneté européenne

Proposer une mobilité pour tous, c’est offrir à tous les moyens d’appréhender la citoyenneté européenne et de construire par cela un espace public européen, tout en suscitant la curiosité pour les langues et cultures européennes. Cette expérience aux vertus éducatives est une ouverture d’esprit nécessaire à la formation de l’individu comme élément d’un espace politique et social européen commun.

C’est pour ces raisons, que les Jeunes Européens – France appellent à une obligation pour les structures d’encadrement de permettre à chaque jeune de moins de 25 ans de vivre une expérience de mobilité. Cette expérience, dans le cadre scolaire ou extrascolaire, peut prendre des formes diverses, et se décliner selon des durées et des formats variables, allant du voyage linguistique aux échanges scolaires, du programme Erasmus+ pour les étudiants comme les apprentis au service volontaire européen.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER