Un spécialiste des fake news nommé à la tête de la Rai en Italie

epa06922086 Marcello Foa (à droite), président désigné de la RAI, la société nationale de radiodiffusion publique italienne, quitte son siège à Rome, en Italie, le 1er août 2018. Selon les rapports, la commission de contrôle parlementaire de la RAI n'a pas approuvé la nomination. EPA-EFE/MASSIMO PERCOSSI [EPA-EFE/MASSIMO PERCOSSI]

Le gouvernement italien a nommé à la direction de l’audiovisuel public d’État italienne, la Rai, un journaliste eurosceptique connu pour avoir publié des « fake news ».

Marcello Foa a été nommé président de la Rai, la radiotélévision d’état italienne, le 26 septembre. Sa candidature avait été présentée par le Mouvement 5 étoiles et la Ligue, les partis de la coalition gouvernementale.

Le journaliste affiche des opinions polémiques dans nombre de domaines, comme les droits des homosexuels et des migrants, et travaille régulièrement pour la chaîne Russia Today, financée par le Kremlin.

Sa nomination a été retardée à cause de l’opposition du parti de Silvio Berlusconi, Forza Italia. Après des discussions avec Matteo Salvini, l’ancien Premier ministre a cependant cédé. Les raisons de cette volte-face ne sont pas claires, mais certains membres de Forza Italia ont assuré que Macrello Foa aurait promis de ne pas attaquer le groupe médiatique de Silvio Berlusconi, Mediaset.

Marcello Foa s’est taillé la réputation d’être peu fiable après plusieurs tweets sur de prétendus « dîners sataniques » organisés par Hilary Clinton. Il a également relayé des contenus du site InfoWars, tenus par l’excentrique Alex Jones.

Ce dernier a été banni de la plupart des grands réseaux sociaux. Le plus récent à avoir passé le cap a été Twitter, qui a estimé qu’Alex Jones enfreignait ses règles liées aux « comportements abusifs ».

Michele Anzaldi, personnalité du Partito democratico, de centre droit, et membre de la commission de contrôle de la Rai au parlement, a été l’un des opposants les plus déterminés à la nomination de Marcello Foa.

« Cette décision sonne le glas du pluralisme, de la compétence, du respect des règles et du professionnalisme au sein de [la Rai] », a-t-il affirmé à Reuters.

Le syndicat des journalistes de la Rai, Usigrai, a appelé la commission parlementaire qui a donné son feu vert à la nomination du nouveau président à mener une « évaluation en profondeur », afin d’assurer que le processus de recrutement a respecté toutes les règles, selon le Guardian.

À la présidence de la Rai, Marcello Foa devrait avoir une influence éditoriale importante dans la couverture des élections européennes qui approchent. De quoi inquiéter les candidats italiens les plus libéraux.

Le journaliste est lié depuis longtemps à Matteo Salvini. Le politique a même participé à la promotion de son dernier livre, sorti en juillet.

Tweet du journaliste Luciano Capone : Dans la prochaine émission [de cuisine de la Rai], il y aura une épreuve sur les menus sataniques, on y verra les recettes d’Hilary Clinton.

Tweet de Marcello Foa : Diners sataniques : sang menstruel, sperme, lait maternel humain […]

Selon L’Espresso, Leonardo, le fils de Marcello Foa, a été engagé dans le tristement célèbre service des médias sociaux de Matteo Salvini. Ce service a participé à la publication d’une pléthore de tweets et publications qui ont permis à Matteo Salvini de convaincre partout en Italie, alors qu’il était surtout connu dans le nord.

Juste avant l’annonce de sa nomination, Marcello Foa s’est soucié de faire preuve de modération face à la commission parlementaire de contrôle de la Rai : « La Rai doit promouvoir un vrai pluralisme politique, culturel et religieux, dans le respect de chacun ». Reste à voir s’il appliquera ces principes dans les mois à venir.

Contretemps dans l’adoption de la loi « fake news »

La loi controversée sur la manipulation de l’information  en période électorale ne sera pas adoptée avant juillet. De son côté, Bruxelles refuse de légiférer sur ce sujet sensible.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.