Les JT français font l’impasse sur l’actualité européenne

télévision [shutterstock.com]

Les chaînes de télévision ne consacrent que très peu d’espace dans leur journal télévisé à l’Union européenne. Seuls les sujets du Brexit et de l’immigration occupent un large place à l’écran.

En 2018, l’Europe n’a pas été à l’honneur dans les journaux télévisés français, en dépit du calendrier électoral.

Selon une étude Ina-Fondation Jean-Jaurès réalisée par Rémy Broc et Théo Verdier (experts associés à la Fondation Jean-Jaurès et membres du bureau du Mouvement européen-France), la place accordée à l’Europe dans les JT français en 2018 s’est élevée à avec 13,2% de l’offre globale d’information.

Les deux experts se sont appuyés sur les données du  baromètre des JT de l’INA « Europe, entre Brexit et élections », et se sont porté sur les 20 heures de TF1 et de France 2, le 19/20 édition nationale de France 3, le 19h45 de M6 et Arte Journal ; auxquels s’ajoute l’Info du vrai le JT diffusé sur Canal+ jusqu’en juin 2018.

Dans cette actualité consacrée à l’Europe, la place spécifique de l’Union européenne est cependant assez réduite, note l’étude. En effet, les institutions et la politique européennes ne représentent que 2,7% de l’ensemble des sujets diffusés. Un résultat qui chute à 1,9 % si l’on fait exception d’Arte, qui consacre davantage d’espace aux sujets européens que les autres chaînes.

La crise migratoire persiste dans l'imaginaire européen

Si les chiffres montrent que la crise migratoire en Europe est terminée, le sujet continue pourtant à être utilisé par les politiques. Et demeure en haute de la liste des préoccupations des Européens.

Le Brexit star des JT

Et cette petite fenêtre est principalement occupée par trois thématiques : le Brexit, la politique migratoire et la relation avec les États-Unis, qui représentent à eux seuls 40% des sujets européens traités par les JT dans l’Hexagone.

Ainsi, le Brexit a fait l’objet de 147 sujets au cours de l’année 2018 (soit 20,3% du corpus des sujets relatifs à l’actualité de l’Union). Mais si le Brexit apparaît comme la star de JT, son négociateur en chef pour la Commission européenne, Michel Barnier, ne bénéficie pas de la même visibilité. L’ancien commissaire n’est ainsi présent que dans 9% des sujets.

Les enjeux et les flux migratoires ont été traités 88 fois et les relations UE-États-Unis 54 fois. Enfin, les questions environnementales au niveau européen ont fait l’objet de 45 sujets au cours de l’année 2018.

Les élections européennes de 2019  n’ont quant à elles fait l’objet que de 25 sujets au cours de l’année 2018, dont 15 sujets sur Arte et 6 sur France 2. Les dix sujets qui concluent l’année sur ce thème en novembre et décembre 2018 couvrent notamment le lancement potentiel d’une liste « gilets jaunes ».

Difficile visibilité des décideurs européens.

Autre constat de l’étude, la visibilité des têtes de listes aux élections européennes est inexistante. Manfred Weber, candidat du Parti populaire européen, et Frans Timmermans, le candidat du Parti socialiste européen, totalisent respectivement huit et quatre sujets de JT, exclusivement diffusés sur Arte Journal.

Matteo Salvini est la seule personnalité politique européenne à avoir bénéficié d’une visibilité importante lors de l’année 2018. Un succès qui s’explique par la dominance des thématiques migratoires et de relations tendues entre Paris et Rome qui ont occupé l’espace médiatique.

Crise entre l’Italie et la France : la stratégie populiste de la tension

Insultes, ingérences, manœuvres. Depuis quelques mois, c’est une idée fixe chez les deux principaux dirigeants italiens. Matteo Salvini et Luigi Di Maio ont fait de la France, et d’Emmanuel Macron en particulier, leur cible préférée. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.