L’Europe lance ses mini Jeux Olympiques

Special Olympics 2014

Les premiers championnats d’Europe multisports débutent ce jeudi à Glasgow et Berlin.  Ils devraient avoir lieu tous les 4 ans, à l’instar des Jeux européens. Un article de notre partenaire Ouest France

Glasgow se prépare à accueillir des « minis JO » d’un nouveau genre. Dans le sillage de la natation et de l’athlétisme, principaux spectacles sportifs estivaux, cinq autres disciplines olympiques, en quête d’exposition et d’audience, figurent au programme des premiers Championnats d’Europe multisports, à partir de jeudi 2 août.

Pour la première fois cette année, du 2 au 12 août, athlètes et nageurs partagent l’affiche avec l’aviron, le cyclisme, la gymnastique, le triathlon et le golf. Le résultat d’un partenariat entre les fédérations européennes concernées, à l’initiative des deux concepteurs du projet, Marc Jörg et Paul Bristow, pensé pour avoir lieu tous les quatre ans.

Pendant onze jours, entre Glasgow (pour tous les sports), et Berlin (pour l’athlétisme), quelque 4500 sportifs – moitié moins qu’aux Jeux d’été à titre de comparaison – vont se disputer près de 200 médailles d’or et podiums (188 précisément).

Une exposition pour les sports de l’ombre

Un milliard de téléspectateurs pourraient être devant leur poste de télévision lors de ces manifestations, selon les organisateurs. Une occasion à ne pas manquer pour des disciplines qui retombent souvent dans l’ombre une fois la parenthèse olympique refermée. « C’est une fenêtre super intéressante, qu’on ne connaît malheureusement qu’aux JO » jusque-là, résume à l’AFP Jean-Jacques Mulot, président de la Fédération française d’aviron.

Si ces Championnats d’Europe multisports rappellent le format des Jeux européens, organisés eux par les Comités olympiques européens et dont la deuxième édition est programmée en juin 2019 à Minsk, ils semblent naître sous de meilleurs auspices. Pour leur édition inaugurale, en 2015 à Bakou, les Jeux européens avaient grandement souffert de l’absence des meilleurs dans la plupart des disciplines, notamment en natation et en athlétisme.

L’attrait des stars du sport

A Glasgow et Berlin, les têtes d’affiche sont au rendez-vous, à l’image, sans être exhaustif, des nageurs champions olympiques Sarah Sjöström et Adam Peaty, du perchiste détenteur du record du monde Renaud Lavillenie, du multiple champion du monde de cyclisme Peter Sagan, du gymnaste britannique Max Whitlock, double champion olympique en 2016, ou encore de son compatriote triathlète Jonathan Brownlee, en argent à Rio.

Autre atout de l’événement, sa diffusion massive dans les principaux pays européens, sur des chaînes grand public gratuites. A titre d’exemple, France Télévisions promet plus de cent heures de retransmission, soit une dizaine d’heures par jour, à l’instar de la BBC, en Grande-Bretagne, d’ARD et ZDF, en Allemagne, de RTVE en Espagne et de Rai en Italie. Une exposition qui avait échappé aux Jeux européens.

>Lire la fin de l’article sur Ouest France.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER