La Belgique veut l’aide de l’UE pour sécuriser ses parkings d’autoroutes contre les migrants

Le secrétaire d’État belge, Theo Francken, a alerté l’UE sur la problématique du transit des migrants sur les autoroutes belges, et appelé le Royaume-Uni à contribuer financièrement à une meilleure sécurisation des grands parkings où stationnent les camions.

À l’occasion d’une réunion ministérielle des 28 pays de l’UE à Sofia sur le thème de l’asile, Theo Francken a soulevé cette question avec le commissaire européen chargé des questions migratoires, Dimitris Avramopoulos, a confirmé à l’AFP une source au sein de l’exécutif européen.

Dans la matinée, le secrétaire d’État belge avait expliqué vouloir profiter de la réunion à Sofia pour évoquer avec ses homologues chargés de l’immigration « cette problématique de plus en plus intense » du transit sur les parkings autoroutiers.

De nombreux migrants, originaires notamment des pays de la corne de l’Afrique et souvent entrés en Europe via la Méditerranée centrale et les côtes italiennes, transitent par la Belgique pour rejoindre le Royaume-Uni, leur destination finale.

Le phénomène a pris de l’ampleur tout au long de l’année 2017 après l’évacuation fin 2016 de l’ex campement géant de Calais, dans le nord de la France.

Et les migrants sont souvent orientés par leurs passeurs vers les parkings où stationnent des semi-remorques, particulièrement sur les grands axes belges en direction des ports de la mer du Nord comme l’autoroute E40. Des incidents ont éclaté la semaine dernière entre policiers et migrants sur un parking de l’E40, dans la région de Bruxelles.

L'accueil de migrants par les citoyens déstabilise le gouvernement belge

Hébergeurs bénévoles et défenseurs des droits de l’Homme réclament la démission de Theo Francken, le  secrétaire d’État belge à l’immigration. La réaction citoyenne, qui permet d’héberger des centaines de migrants chaque soir, contribue à décrédibiliser le gouvernement .

Pour Theo Francken, l’UE en général et le gouvernement britannique en particulier doivent être conscients de la nécessité de renforcer la sécurité des parkings pour endiguer ces passages clandestins.

« Je vais essayer d’avoir une bonne discussion à ce propos avec mes collègues britanniques », a indiqué à la radio publique flamande le secrétaire d’État issu de la N-VA (nationalistes flamands).

« Je comprends qu’ils donnent de l’argent à la France […] Je pense que c’est également nécessaire pour la Belgique », a-t-il ajouté faisant référence à un traité franco-britannique signé le 19 janvier pour renforcer les accords du Touquet de 2004 et « améliorer la gestion technique et opérationnelle de la frontière commune » entre ces deux pays à Calais.

Theo Francken a également fait allusion à « un fonds européen qui peut payer pour la surveillance par des sociétés privées des parkings de l’E40 ». « La Commission doit faire plus », a-t-il affirmé.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.