Le nombre de réfugiés dans le monde a dépassé les 100 millions en raison de l’invasion de l’Ukraine, selon l’ONU

L’Allemagne était le pays de l’UE accueillant le plus de réfugiés avec 1,3 million d'entre eux. Ces chiffres sont susceptibles de changer considérablement en 2022, étant donné que la Pologne accueille déjà plus d’un million de réfugiés ukrainiens. [Shutterstock/Bumble Dee]

**Correction de la source du rapport à l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés

La guerre en Ukraine a fait passer le nombre de réfugiés dans le monde à plus de 100 millions, selon un nouveau rapport publié jeudi 16 juin.

Les conclusions du rapport annuel sur les « Tendances mondiales » de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés suggèrent qu’à la fin de l’année 2021, le nombre de personnes déplacées par la guerre, la violence, la persécution et les violations des droits de l’homme s’élevait à 89,3 millions, soit une augmentation de 8 % par rapport à l’année précédente et plus du double du chiffre d’il y a dix ans.

Cependant, depuis lors, l’invasion russe de l’Ukraine a provoqué ce que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) appelle « la crise de déplacement forcé de population la plus rapide et l’une des plus importantes depuis la Seconde Guerre mondiale » et a fait franchir à la barre indésirable des 100 millions.

« Soit la communauté internationale s’unit pour agir face à cette tragédie humaine, résoudre les conflits et trouver des solutions durables, soit cette tendance épouvantable se poursuivra », a déclaré le Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.

Selon le HCR, plus de 2,8 millions de réfugiés ukrainiens ont reçu un statut de protection temporaire de la part des pays de l’UE.

Plus d’un million d’entre eux se trouvent en Pologne après l’adoption par l’UE d’une législation d’urgence qui leur donne le droit de séjourner et de travailler dans les 27 États membres de l’UE pendant une période pouvant aller jusqu’à trois ans et leur permet d’obtenir des prestations sociales et d’avoir accès au logement, aux soins médicaux et aux écoles.

L’année dernière, le nombre de personnes déplacées à travers les frontières et accueillies dans les pays européens a augmenté de 3 % pour atteindre plus de sept millions.

Cette augmentation reflète les réfugiés nouvellement admis, qui sont au nombre de 288 000, principalement en Allemagne (79 700), en France (51 000) et en Italie (21 100).

Avant l’invasion russe, plus de 6,8 millions de Syriens étaient déplacés, le nombre le plus élevé pour un seul pays, bien que ce chiffre ait été dépassé par les réfugiés ukrainiens.

Selon les dernières estimations de l’ONU, plus de 13 millions de personnes ont fui leur foyer depuis le début de l’invasion russe le 24 février, dont 4,9 millions dans les pays voisins, tandis que huit millions de personnes seraient déplacées à l’intérieur de l’Ukraine.

À la fin de l’année 2021, la Turquie accueillait près de 3,8 millions de réfugiés, soit la population la plus importante au monde, suivie de l’Ouganda et du Pakistan avec 1,5 million.

L’Allemagne était le pays de l’UE accueillant le plus de réfugiés avec 1,3 million d’entre eux. Ces chiffres sont susceptibles de changer considérablement en 2022, étant donné que la Pologne accueille déjà plus d’un million de réfugiés ukrainiens.

Subscribe to our newsletters

Subscribe